masquer le menu
   

Level 4, où en sont les stacks ?

- 11 juillet 2016 - Par Veunstyle72

Blindes 200/400, ante 50

Inscription de dernière minute

Les inscriptions sont terminées pour ce Day 1B : 1 733 joueurs participent à cette journée du Main Event (contre 1 716 en 2015). Si jamais vous aviez envie de prendre place dans le tournoi de l'année aujourd'hui, il fallait le faire avant la reprise post-dîner, et donc l'entame du niveau 4. C'est exactement ce qu'à fait Benjamin Pollak« Je n’ai aucun problème à m’inscrire maintenant, qu’on ne me fasse pas croire qu’il n’y a plus de fishs à cette heure-ci ! » se justifiait-il. « On part encore avec 125 blindes, c’est faisable. Des fishs, il y en aura encore ce soir et au Day 2. Et puis de toute façon, il y avait le match de foot ce midi. » Ben Pollak a choisi comme de nombreux tricolores de faire l'impasse sur ce début de journée à cause de la finale de l'Euro : « Tout ça pour ça en plus… si seulement Gignac avait pu mettre son tir à la 92e... ». On refait le match aujourd'hui dans toutes les salles du Rio. La déception est grande pour tout le monde. Il y a même une Américaine qui est venu nous trouver un peu plus tôt à la tribune de presse pour nous dire à quelle point elle était dégouté : « Pathétique ce match », a-t-elle conclu. Je pense qu’elle a tout dit.


Reculer pour mieux sauter

J’arrive dans la Brasilia au moment où ElkY est en train de check/raiser de 2,000 à 6,200 sur un turn A769. C’est connu, ElkY aime autant check/raiser avec une main faite qu’avec un tirage. Son adversaire semble penser que la seconde option est la bonne : il paie la relance. Le K qui tombe en guise de rivière complète l’un de ces tirages possibles, mais l’adversaire d’ElkY ne croit toujours pas le joueur : il paie 9,200. Il a raison : ElkY n’a pas de couleur. Mais attendez : il a tort, car ElkY retourne 85 pour une quinte trouvée sur le turn.
 

Tout va bien pour le Team Onpok

Après Jimmy Guerrero et Thi N'Guyen, un troisième membre du Team Onpok a rejoint le Day 1B de ce Main Event. Et non des moindres puisqu'il s'agit tout simplement de celui qui est à l'origine de la création de cette équipe, leur Boss à eux, Guy Pariente (photo). Arrivé une trentaine de minutes avant le dinner break, "après le match de la France," (un match ? Quel match ?) celui qui est avant tout un homme d'affaire accompli est déjà positif d'une petite dizaine de milliers de jetons, et pointe donc aux alentours des 60 000. Une petite hand history pour la route ? Avec As4 en main, Guy trouve un flop de rêve J7K, et se contente de payer la première salve à 800 du joueur en grosse blinde, puis la seconde à 2 000 sur le 2 au turn. Le Français ajoute ensuite 5 500 jetons au milieu après un check adverse sur le J sans trouver preneur.

Du côté de ses poulains, c'est encore mieux puisque le couple Jimmy/Thi pointe respectivement à 80 000 et 125 000. Comme souvent au moment de demander à cette dernière comme elle a réussi à monter autant de jetons, la réponse est un tantinet décevante : "Rien de spécial, lâche-t-elle avec son grand sourire habituel. Ah si j'ai éliminé un joueur qui avait 6 000 avec As-Valet. Il avait une paire de Rois mais je trouve un As dès le flop." Ne vous y trompez pas, la raison de ce tapis deux fois et demi supérieur au stack de départ est toute trouvée : Thi marche sur la table !

Martini titube

Recensé à 54 000 au retour de la pause dîner, Julien Martini avait perdu quelques plumes une poignée de minutes plus tard. "Je suis tombé à 21 000, souffle-t-il. Après une ouverture à 800, trois joueurs paient. Je découvre deux As de grosse blinde et 3-bet à 4 800. Un des joueurs qui avait payé décide alors de shove pour 30 000 avec une paire de 7. Je paie et un 7 arrive sur le flop. En plus deux mecs à table avouent qu'il ont chacun jeté un As. Il ne m'ont même pas laissé rêver !"


Pomaret rigolait

A la table voisine d’ElkY, un Français de plus à ajouter à notre « watch list » : Michel Pomaret. Cet habitué de Vegas installé sur l'île Maurice a réalisé trois ITM cet été, mais hors du Rio : il cherche sur le Main Event sa première place payée des WSOP 2016. Je l’ai vu checker sa blinde dans un pot non relancé, puis payer un donk-bet (700) de la SB sur le flop 943. Sur le turn 9, son voisin checke, permettant à Pomaret de gagner le pot avec une mise de 1000. Petite mise, petit pot, petit bonheur, pourvu que ça dure !

Statistiques, anecdotes et citations à la con

Les chiffres officiels de la participation au Day 1B sont connus : 1733 joueurs ont pris part à cette seconde fournée de départ. Si l'on ausculte les chiffres des quatre dernières années, pas besoin d'être devin pour conclure que la tendance stagnante de la participation au Main Event va se poursuivre....

Voici un relevé de tapis Français, effectué durant le niveau 4 (200/400 ante 50)...

Thi Nguyen 125,000 
Jimmy Guerrero 80,000
Bertrand 'ElkY' Grospellier 79 200
Guy Pariente 60,000
Michel Pomaret 51,000
Benjamin Pollak 50,000
Arnaud Esquevin 46,000
Jeremie Sarda 45,000
Sacha Halphen (Qualifié Winamax) 39,000
Antoine Saout 38,000
Sebastien Guernevé (Qualifié Winamax) 32 500
Gregory Benac 30,000
Harry Touil 30,000
Bruno Fitoussi 21,000
Julien Martini (Qualifié Winamax) 21 000
Paul-François Tedeschi OUT


2 : Le nombre de joueurs qui roupillaient avant le dinner break.

On se tue à vous le dire : rien ne vaut le In-N-Out burger ! En plus, c'est à deux pas du Rio.

Benjo qui sort de chez In'n'Out