masquer le menu
   

Un de chute

- 7 juillet 2016 - Par Flegmatic

Event #59 - NLHE 5 000$ (Day 2) : Hugo Pingray éliminé en 93e position.

Les images ne trompent pas. Hugo Pingray a bien rejoint le rail de cette superbe épreuve à 5 000 dollars. Sa dernière main débute par une ouverture à 12 000 avec Roi-Valet, payée deux crans plus loin par l'Allemand Dominik Nitsche ainsi que le joueur en grosse blinde. Ce dernier s'énerve ensuite sur le flop Dame-10-6 en plaçant une mise à 33 000. Fort d'un overpaire et d'un tirage par les deux bouts, le vainqueur du Monster Stack 2014 décide alors de pousser ses vingt dernières blindes, soit 100 000 jetons. "Et là, Nitsche me paie avec une paire de 6. Je ne peux pas croire qu'il avait simplement flat préfop," lâche Hugo après coup, forcément déçu. Sa deuxième place payée de l'été lui rapporte 7 913 dollars.

Hasard du redraw, c'est Guillaume Diaz qui est venu s'asseoir sur la chaise qu'occupait quelques minutes auparavant son compatriote. L'occassion pour ce dernier de glaner quelques précieuses informations sur ses nouveaux voisins de table. Cela ne devrait pas être de trop pour un Volatile qui a perdu quelques plumes depuis le retour de dinner break, à la suite de plusieurs petits pots perdus. Rien de bien dramatique cependant, puisque le Top Shark se maintient toujours aux alentours des 250 000, soit un peu plus que le tapis actuel de Patrick Bruel, qui se fait un tantinet plus discret qu'en début de journée.

[Edit : alors que ces lignes sont tapées, j'apprends la sortie de Pierre Merlin. Le pensionnaire de la room PMU a poussé ses 25 dernières blindes avant le flop avec une paire de 9, et s'est heurté à deux belles Dames. "Lenchanteur." se classe 79e pour un gain de 9 307 dollars, laissant seuls nos deux W rouges représenter le clan tricolore.]

Patrick Bruel, Sorel Mizzi et Andrew Lichtenberger : un virage de prestige qui appartient désormais au passé.

Les deep runs sur les épreuves à 5 000 billets, ça connait Martin Jacobson, lui qui a atteint pas moins de quatre tables finales EPT avant de remporter le Main Event des WSOP.

Première place payée de l'été pour Byron Kaverman.