masquer le menu
   

Définitivement "crazy" !

- 5 juillet 2016 - Par Benjo DiMeo

Event #54 : NLHE Crazy Eights 888$ (Finale)

La conclusion du Crazy Eights fut définitivement à l'image de la première heure de la finale, où nous avions observé, médusés, pas moins de quatre éliminations en succession, dont celle d'Aurélien Guiglini en septième place. Jugez plutôt avec l'ultime main de ce tournoi ayant totalisé 6761 inscriptions, jouée entre Hung Le et Michael Lech. Le premier limpe au bouton, le second relance, c'est payé.

Flop A4T : Hung paie un c-bet.

Turn : 8. Michael check, Hung mise, et Lech fait tapis. C'est payé par Hung !

A votre avis, quel jeu va t-il retourner ? Deux paires 10-8 ? Un As ? Une petite paire plus un carreau ?

Rien de tout cela : Hung Le montre... une minuscule paire de 2 ! Le pire : il est devant, car son impassible adversaire montre QJ. Il ne trouvera aucune de ses nombreuses outs sur la rivière, et est couvert par son adversaire. On a déjà vu des joueurs remporter un tournoi avec la plus petite paire possible, mais en s'engageant sur l'avant-dernier tour d'enchères, jamais !

Ainsi, c'est un amateur complet, un patron de PME (il tient un salon de manucure) d'origine Vietnamienne, au palmarès Hendon Mob entièrement vierge, à l'expérience extrêmement limitée et disputant les WSOP pour la première fois qui remporte le bien nommé Crazy Eights, soutenu par une armée de compatriotes derrière le rail. Vous y croyez, vous ? Only at the WSOP !  "Je suis venu à Las Vegas dans l'espoir d'être chanceux", dira t-il après coup.

C'est réussi, c'est le moins qu'on puisse dire ! Hung Le n'avait disputé de tournoi de toute sa vie, et encore moins visité Las Vegas : il ouvre sa fiche de résultats de la plus spectaculaire des manières avec un gain de 888,888 dollars.