masquer le menu
   

Tu les shoot, t'es en finale

- 26 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #42 : NLHE Shootout 3 000$ - Et hop, c'est déjà la table finale !

Andrew Lichtenberger face à Faraz Jaka
 

Comme Harper vous expliquait déjà hier, rien de plus simple pour gagner un bracelet WSOP que cet event sur le format shootout. Sur le papier, quand on parle de gagner un tournoi, on parle d’éliminer quelque chose comme 500, 1000, 5000 joueurs. Là on parle de remporter « simplement » 3 petits sit’n’go. Deux de 10 joueurs (le premier jour et la finale) et un de 4 joueurs (celui d'aujourd'hui).

Et voilà que 24 heures à peine après le lancement de ce tournoi, les finalistes sont déjà (presque) tous connus. Oui, car il y a comme toujours, une table ou deux en retard, à l’heure ou j’écris ces lignes, c’est à dire 7h20 après la reprise de ce day2.

Les premiers qualifiés pour cette finale sont les Américains Maria Ho, Jesse Yaginuma, Faraz Jaka, Kyle Montgomery ainsi que les Anglais Rhys Jones, Stephen Chidwick et Philip McAllister (photo). Trois Anglais sur une même table finale, je ne vous raconte même pas l’ambiance qu’il y aura dans le rail… (même si en vrai, on vous racontera ça quand même si c'est le feu)

Assurés jusque là de remporter 7 881$ en ayant simplement remporté leur sit’n’go hier, le premier de la série de trois, les finalistes se sont désormais assurés un peu plus d’argent, 16 717$. Sauf que tous ne regarderont évidemment que la première place : 267 720$ pour avoir remporter 3 sit’n’go de suite, ça fait rêver tout de même.

« Ouais, vas-y, vas le gagner puisque tu es si fort ». Oui oui, je vous entends jusque ici me crier dessus. Evidemment qu’on ne rase pas chacune de ses tables d’un claquement de doigts. Evidemment qu’il faut du talent. Evidemment que ce n’est pas une surprise de retrouver les ¾ des finalistes cités plus haut. Cette compétition rassemble les meilleurs joueurs de ce format, de ce jeu, car elle ne laisse pas tant de place que cela à la chance. Un format qui tend à disparaître chez nous en France, d’une façon assez triste. Les sit’n’go c’est la vie, ce sont les bases de ce jeu, c’est également un moyen de gagner rapidement de l’argent.

Preuve en est avec ce tournoi, qui couronnera à partir de demain 14h, un nouveau champion WSOP à la succession de Nick Petrangelo. Oui oui, celui dont Harper vous parle sur la finale de Davidi. Quand on vous dit que c’est une compétition de champions. 

Encore et toujours Stephen Chidwick, pour une seconde table finale cette année