masquer le menu
   

Davidi Kitai peut y croire

- 25 juin 2016 - Par Harper

Event #39 - NLHE 6-max Championship 10 000$ (Day 2)
Le joueur du Team Winamax sera accompagné au Day 3 de deux Français

La lumière continue de jaillir sur Davidi Kitai. Alors que 294 joueurs avaient pris part à l'épreuve short-handed la plus chère de l'été, le Belge reviendra en troisième journée en compagnie de 20 autres prétendants au titre. Figurant un long moment parmi les trois joueurs possédant le plus petit tapis, Davidi avait un plan. « Avec vingt blindes ou un peu plus, je peux continuer d'ouvrir » analysait le pro Winamax lors de la dernière pause de la journée. « Ce sont vraiment les deux joueurs à ma droite qu'il faut que je travaille. » Mais voilà, ces deux-là ont été éliminés et remplacés par des champions de la trempe de Paul Volpe et Jonathan Duhamel. Alors, avec son maigre tapis, Davidi a dû serrer la vis. C'est également une qualité essentielle chez un joueur de poker : savoir changer de vitesse et s'adapter à ses adversaires.

C'est une fois arrivé à gauche de Chris Ferguson qu'il a accéléré à nouveau, portant l'estocade lorsque les trois dernières mains ont été annoncées. Alors que sur les autres tables, les joueurs s'affairaient à ranger leurs jetons, Davidi lui était en pleine réflexion sur une rivière A87JJ. Son adversaire venait de miser 72 000, à peu de choses près la taille du pot. Alors Davidi a fait une Davidi. Observant, scrutant, réfléchissant durant de longues minutes. Puis a fini par payer avec ce qui s'est avéré être la meilleure main : As-Neuf. La main suivante, il a rentabilisé une top paire. Puis sur la dernière, il a piégé avec As-Valet pour gratter quelques jetons de plus. Faire le dos rond a porté ses fruits : le Belge sera au Day 3 avec 536 000 jetons alors que la moyenne est de 700 000 et les blindes 6 000/12 000 ante 2 000.

Dès son deuxième tournoi de l'été, le Génie répond donc présent. Et même s'ils sont proches et respectent leur jeu, nul doute que le fait d'avoir été rejoint par Michael Gathy au classement des Belges détenant le plus de bracelets (trois chacun) doit le titiller un peu... Davidi a soif de breloques !

Alors que le field est encore composé d'une Vanessa Selbst possédant près de deux millions de jetons, de Nick Petrangelo, Jack Salter, Jonathan Little ou encore Chris Ferguson, le Français Gilbert Diaz va lui aussi continuer de vivre un rêve éveillé au Day 3. « Je n'ai que des fish à ma table ! » disait le Lyonnais en se marrant en pointant Justin Bonomo, assis à sa gauche. « Je plaisante mais c'est vraiment agréable de jouer face à de tels champions, ça me motive énormément ! » Et Gilbert fait mieux que se défendre puisqu'il sera présent en troisième journée avec un tapis de 870 000 le plaçant dans le Top 5. « J'ai fait un super coup avec 45 » nous raconte-t-il. « J'ai relancé premier de parole, assez cher en plus, et deux joueurs ont payé. Le flop est venu 236 et tout le monde s'est emballé, il y en a un qui avait deux paires avec 23 et j'ai pu doubler mon tapis ! » 

Un second Français sera en piste : Eric Sfez pour qui la partie fut beaucoup plus compliquée. Il faut dire que se retrouver assis à droite de Vanessa Selbst est certainement une des pires choses qu'il puisse vous arriver sur un tournoi avec six joueurs par table. Mais un double up trouvé en fin de journée lui permettra de revenir avec un intéressant tapis de 313 000 au Day 3. Tous les survivants sont assurés d'encaisser un minimum de 24 722 dollars. Reprise samedi à midi où l'objectif est de jouer jusqu'à connaître l'identité du vainqueur !