masquer le menu
   

Déception pour Sylvain Loosli

- 23 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #35 : NLHE 6-max 5 000$ - Sylvain Loosli est éliminé en 31e position

« Frustrant... »

Sylvain Loosli est déçu et ne fera pas de grands discours ce soir. Un seul mot suffit à résumer son sentiment actuel. Son tournoi a pris fin beaucoup trop tôt à son goût, puisqu'il est éliminé 31e, pour un gain de 12 705$. Un champion de sa trempe ne visait qu'une seule chose, la victoire, alors forcément à cette heure-ci, la déception est grande.

Revenu du dinner break déterminé, après avoir avalé quelques bons gros sushis (ça change des burgers dans cette ville, croyez moi), Sylvain avait réussi à tripler son tapis, en investissant tous ses jetons avant le flop, avec une paire de Dames, face à As-Dame et As-Roi. De 145 000, il est monté à 450 000 après ce coup, et tous les signes étaient au vert pour aller le plus loin possible.

Mais quelques instants plus tard, Sylvain laissait filer un pot de 800 000 chez Pratyush Buddiga. Sur un board 79K54, Sylvain a tenté le heroe call river muni de AK, lorsque l'Américain posait son tapis au milieu de la table. Sauf que l'Américain n'était pas du tout en carnaval, avec 86 en main, pour une quinte. Pour les détails du coups, je vous propose de gentiment patienter jusqu'à la sortie de l'épisode "Dans la tête d'un pro". Faites le plein de popcorn, vous en aurez besoin.

Derrière, Sylvain est repassé shortstack. Il a tenu quelques temps, jusqu'à ce fameux flip de fin de tournoi, toujours le même. AQ chez le November Nine, contre TT chez son adversaire. Rien n'est venu aider Sylvain sur la table, qui a donc rapidement quitté le Rio dans la foulée, très déçu. 

On le retrouvera probablement demain à l'occasion de l'Event #39, encore un 6-max, mais deux fois plus cher cette fois.

L'aventure n'est pas encore terminée pour les tricolores, qui peuvent encore nous faire rêver : Thi N'Guyen et Adrien Allain y travaillent, puisqu'ils sont encore présents au moment d'écrire ces lignes, à quelques minutes de la fin de la journée. Et ils sont plutôt très bien fournis en jetons. 

J'ai aperçu Adrien disputer un gros pot récemment, face à un joueur qui n'a pas l'air commode du tout. Adrien a 3-bet préflop depuis la petite blinde (suite à un open UTG), puis il a c-bet, les joueurs ont check la turn et Adrien a renvoyé un parpaing river, et son adversaire a fold.
Le board ? K243T. La main d'Adrien ? Il est venu me confier qu'il possédait... 98 ! Big Ballz time...