masquer le menu
   

Fabrice Soulier talonne Jason Mercier

- 23 juin 2016 - Par Harper

Event #36 - Mixed Omaha/Stud High-Low 2 500$ (Day 2)
Le Français possède un beau tapis à 34 joueurs restants

Je vous l'avoue, le titre est un peu racoleur. Mais que voulez-vous, cet été, c'est Jason Mercier qui fait vendre. Et comment ne pas parler de Fabrice Soulier, bien en place dans cette épreuve mêlant Omaha et Stud dans leur format Hi-Low ? Car oui, c'est dans ce tournoi que le Français talonne l'Américain, les deux joueurs étant munis d'un beau tapis à 34 joueurs restants d'un tournoi ayant compté 384 entrants. Ils sont dans l'argent, donc ! Mais l'un comme l'autre ne risquent pas de se satisfaire des 4 573 dollars assurés. À la gagne, 213 486$ et un bracelet de plus à leur collection !

Si vous vous demandez à quoi ressemble une table de Stud High-Low lorsqu'il y a de l'action, voici la réponse. Il est de coutume, en heads up, de garder ses mises devant soi au cas où un partage se produit. Il est effectivement assez courant qu'un joueur remporte le High et l'autre le Low : chaque participant a ainsi uniquement à récupérer ses mises, ce qui facilite grandement le travail du croupier et accélère le jeu. Mais dans la main en question, il n'y aura pas de split : après avoir bring-in/call puis payé deux bets, Fabrice a décidé de donk avec X-X-T-5-K-7 contre X-X-8-4-4-9. Son adversaire a payé et la septième a ensuite été checkée par les deux joueurs.

Le Français a montré T-5-4 pour deux paires, une main gagnante puisque son opposant a montré un 9 pour deux paires inférieures. « J'aurais peut-être dû value » se demande Fabrice en ramassant ses jetons. Avec 240 000 jetons, le voilà assis derrière un tapis de 24 big bets, ce qui est bien au-dessus de la moyenne de 14 big bets? « C'est toujours comme ça en Limit, la moyenne est basse » explique FabSoul. «Car 10 big bets, c'est énorme mais effectivement, toutes les mains sont importantes ! » Et les variantes en Limit, ça le connait. En 2011, c'est dans l'épreuve de H.O.R.S.E. à 10 000 dollars que Fabrice était allé chercher son bracelet.

L'inoxidable Jason Mercier est donc également de la partie. « Je suis encore dans l'Omaha/Stud 8 mais je ne sais ni combien il y avait de joueurs au départ, ni combien il en reste, ni combien il y a à gagner. Je veux juste dormir. » balançait-il à l'issue du Day 1 sur Twitter. Il faut dire que l'Américain n'a pas pris une seule minute de repos depuis douze jours et le coup d'envoi de son premier deep run sur une épreuve de 8-Game à 1 500 dollars. On le voit depuis présent de la première à la dernière minute au Rio, courant avaler un sandwich à la pause repas, multitablant parfois entre deux tournois... Une machine pour l'instant encore en état de marche puisqu'il possède un tapis de 270 000 le positionnant dans le Top 5 grâce notamment à une couleur trouvée dans un pot 4-way où ses adversaires s'obstinaient à jouer le low. Les superlatifs commencent à manquer pour parler de l'été vécu par Jason aux WSOP. Une nouvelle fois, il s'offre une chance d'aller chercher un bracelet.

Parmi les autres joueurs encore en course, le plus célèbre directeur de tournoi au monde, j'ai nommé Matt Savage. Inusable sur Twitter, où il répond en permanence aux différents litiges pouvant se produire autour de nos tables de jeu préférées, l'Américain est également un joueur de poker occasionnel. Néanmoins, sa dernière place payée remonte à 2013... C'était déjà sur une épreuve de Stud Hi-Low des WSOP où il avait atteint la 22ème place !