masquer le menu
   

Dans la tête de Michel

- 23 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #37 : Pot Limit Omaha 1 500$ - Immersion dans la tête de Michel Abecassis, le temps de 2 tours de table

Après les épisodes « en orbite avec Luneau », nous vous proposons de changer de joueur et de rentrer dans la peau de Michel Abecassis. La variante qui nous est proposée sur cet event #37, est le Pot Limit Omaha. Comme son nom l’indique, il n’est possible de relancer qu’à hauteur de la taille du pot. Vous ne pouvez pas annoncer « tapis » comme ça, d’un coup. Pour le reste, vous connaissez les règles et le principe de ce jeu : vous recevez 4 cartes, le croupier déroule un board avec un flop, une turn et une river comme en Texas Hold'em, et à l’abattage des cartes, à la fin du coup, vous devez n’utiliser que deux cartes de votre jeu et trois cartes du tableau pour créer une combinaison. Petit rappel qui peut paraître bête pour certains, mais pas forcément pour tout le monde : si par exemple le board affiche 4 cartes à pique, et que vous ne possédez seulement que l’as de pique dans votre main, vous n’avez pas la couleur. Il vous faut utiliser deux cartes de votre jeu absolument. Les bases sont posées, il est temps de travailler la technique, et pour cela, rien de tel que les conseils du Doc « Mik22 ». Les joueurs ont débuté avec 7 500 jetons, Michel en possède 12 000, et les blindes sur ce niveau sont à 150/300. Autre spécificité de cette variante : il n’y a pas d’ante.

Main #1 : On débute avec Michel au bouton. Un joueur a ouvert à 650 (le voisin de l’Asiat’ sur la photo plus bas, celui qui est tête baissée, qu’on appellera Jim, ce sera plus simple, car on va le revoir dans d’autres mains. Et d'ailleurs, appelons cet asiatique Andrew, c'est pas mal non ?) et Michel est le seul à défendre. Aucune action sur le flop 982 et il faut attendre la turn, A, pour voir Michel poser deux jetons au milieu de la table, pour un montant de 1 100. Il est payé et sur la river J, Jim va envoyer 2 500. Léger temps de réflexion chez « Mik22 », qui rend sa main au croupier.

Main #2 : Jim ouvre encore cette main, deux joueurs paient, mais pas Michel, qui passe.

Main #3 : J’aperçois Michel ouvrir sa main 44K2. Une main vraiment pas terrible en Omaha. Il va d’ailleurs très vite rendre ses cartes au dealer.

Main #4 : On dirait bien que Michel a encore passé.

Main #5 : Michel ouvre cette main en milieu de parole, à 700. Jim défend sa petite blinde, tout comme le joueur en grosse blinde. Puis sur TQQA9, les joueurs vont check le flop, la turn et Jim va envoyer un jeton jaune de 1000 au milieu de la table. Non, personne n’est intéressé.

Main #6 : Michel fold et je m’apprête à ne plus donner aucun intérêt à cette main, sauf qu’en fait l’action va être folle : Pim De Goede (excellent joueur Néerlandais) annonce tapis pour 2 ou 3 blindes. Son voisin annonce « pot »… Jim fold, mais pas les deux joueurs au siège suivant qui poussent leur petit tapis au milieu. 4 joueurs à tapis préflop, c’est assez rare ! Le dealer sort le board, et arrive ce moment magique : chacun regarde s’il a fait une paire, une quinte, quelque chose. Pim va l’emporter après avoir rentré deux paires, deux autres vont se partager un side pot, le 4e est éliminé.

Main #7 : Michel est premier de parole et… passe.

Main #8 : Michel est en big blinde. Passe, passe, passe, passe, passe, passe, passe et passe. Oui oui, vous pouvez compter, ça fait 8 fold et Michel obtient un walk. Non sans faire remarquer qu’il s’agissait d’une des meilleures mains de sa journée. Dommage.

Main #9 : Petite blinde pour Michel, qui découvre T-8-3-4. Jim ouvre une nouvelle fois cette main, et Michel passe.

Main #10 : Michel est au bouton… et passe : « Le problème, c’est qu’on n’est pas en 6-max et donc qu’il faut un peu plus resserrer son jeu », me précise Michel. « Peut-être que 10 mains ne suffiront pas. » Très bien, alors on reste un peu plus longtemps Michel.

Main #11 : Andrew ouvre UTG à 700. Jim paye, Michel paye et Pim en grosse blinde complète.

Flop : AKQ

Pim check et laisse Andrew miser 2 000. Jim passe et Michel réfléchit. Un bon moment… avant de call les 2 000.

Turn : 8

Andrew pousse son tapis. Michel demande un compte. Ce sera 5 350. Michel possède 1 675 de plus que son adversaire. C’est le moment de ne pas se tromper. Après une intense réflexion, Michel décide d’investir la somme. Chouette, un showdown :

Michel A826
Andrew : 36KK

Deux paires pour « Mik22 » plus un tirage couleur, contre brelan pour Andrew, et un tirage couleur inférieur. En gros, Michel est derrière, et doit attraper un trèfle ou un as. La rivière est un 2, la fameuse grosse brique qui ne change rien à l’affaire. Michel est dans de sales draps.

Main #12 : On salut Irina au deal, qui laisse sa place à Scott. Michel ouvre cette main à 650 (avec donc 1 000 derrière) et seul Andrew en blinde paye. Un board Q29KA apparaît sur la table, et les deux joueurs ont check le flop et la turn. Au moment ou la rivière arrive, l’adversaire de Michel se marre et… abandonne le coup. Michel n’a rien eu à faire et encaisse les jetons. Ce qui fait bien sourire tout le monde à table.

Main #13 : Michel décide d’attaquer une nouvelle fois, il fait 600. Son voisin paye, tout comme la grosse blinde. Un flop 434 apparaît et derrière un check de la BB et de Michel, le 3e larron pose 2 000 au mileu de la table. Fold chez le premier, fold chez Michel.

Main #14 : Michel ouvre (encore) à 600 avec 2 050 au début du coup. Son voisin paye et le joueur au bouton, Andrew, paye également. Un flop AT3 va inspirer Michel, qui fait tapis. Son voisin passe, mais pas le copain gambleur qui investit la somme, en indiquant n’avoir qu’une paire.

Michel : A2QQ
Andrew : T794

En effet, avec son Dix, il possède bien une paire, sauf que Michel détient la top paire. La turn est un K, la rivère un K et Michel double son petit tapis.

Main #15 : Michel est remonté à 5 500… et varie son jeu, en limpant UTG+1. Le joueur au CO paye, le joueur en SB aussi et le joueur en BB check. Personne ne va miser un seul kopeck sur un tableau 785K2. Le joueur en SB montre A-5-6-T pour rien du tout, la BB montre A-2-3-4 pour une paire de 2, Michel montre à son tour son jeu K-3-T-T pour une paire de rois et le 4e muck directement son jeu. Incroyable, Michel remporte ce coup avec juste une paire, dans un 4-way !

« C’est la menace du shortstack ça », me glisse-t-il, alors qu’il amasse donc encore un peu plus de jetons.

Main #16 : Michel ouvre à 700 UTG. Son voisin paye, tout comme Andrew au CO et le joueur en BB.  Tombe alors un flop 8JA, sur lequel Michel va envoyer 2 200, la taille du pot. Son voisin passe, Andrew passe… et le joueur en big blinde propose à Michel d’investir le reste de ses jetons. Michel suit, fort logiquement, et on a de nouveau droit à un showdown :

Michel : AQ83
Adversaire : AJ5T

Michel possède deux paires mais son adversaire aussi, et ce sont deux paires supérieures. Un 7 arrive sur la turn, suivi d’un 9 sur la river. C’est fini pour Michel Abecassis, qui n'améliore pas et est éliminé sur cette main.

Statistiques :

Mains disputées : 18
Mains ou Michel s’est impliqué : 9
Mains gagnées : 4 (walk y compris)
Perte : 12 000
Tapis actuel : 0