masquer le menu
   

Bart Lybaert veut battre des records

- 22 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #34 : Deuce-to-Seven Triple Draw 1 500$ - Bart Lybaert s'offre un 8e cash sur ces WSOP 2016 !

Quand on parle de la Belgique et du poker, on pense forcément en premier lieu à Davidi Kitai, et peut-être après à Michael Gathy. C’est pourtant un autre compatriote du « génie » qui marque de son empreinte ces WSOP 2016, un certain Bart Lybaert.

Avec ce nouvel ITM sur ce tournoi de Deuce-to-Seven Triple Draw, Bart vient de prendre la tête au classement des joueurs ayant réalisé le plus de places payées sur l’été : il en est à 8 !

« J’irais bien chercher le record », confiait-il tout sourire il y a quelques instants. Et le record, c’est le Russe Konstantin Puchkov qui le détient actuellement, avec 11 places payées sur un seul été, en 2012. 

« Je vais jouer un maximum de tournois pour y arriver. Presque tout, sauf les 10 000$, le 50 000$ et le 111 111$, évidemment. » Bart est un bon joueur de cartes, mais pas complètement fou non plus.

Mais alors quelle est la recette secrète pour avoir tant de succès ? « Je run good », m’a-t-il répondu en se marrant. Seulement ? « Mes Day1 se passent toujours très bien. Je gagne les flips, tout simplement. » Bart a principalement fait l’argent sur des tournois de No Limit Holdem (5 sur 8), et ça tombe bien, car c’est son jeu préféré : « Le NLHE, c’est le top. Mais j’essaie d’améliorer mon jeu dans les autres variantes. Là par exemple, c’est la première fois de ma vie que je joue un tournoi en live de Deuce-to-Seven. » Premier essai et premier cash, elle a l’air facile cette vie. « Maintenant, il faudrait gagner… »

Pour le moment, Bart a réalisé deux tables finales, et a manqué de peu le bracelet WSOP, lors de son second cash, sur un event turbo. A charge de revanche : « Il reste encore beaucoup de tournois, j’y crois. »

Dans ce même tournoi, on est tombé sur un Français inconnu au bataillon, Patrice Biton. Avec une veste sur laquelle le coq Français ressort fièrement au niveau de la poitrine, ce ne fut pas très compliqué de le trouver. A 48 ans, ce Parisien, spécialiste de l’immobilier, découvre les World Series pour la première fois de sa vie… et il en est presque de même pour le Deuce-to-Seven. En ancien régulier de l’Aviation Club de France qu’il était, Patrice s’est déjà essayé à ce jeu dans son cercle de jeu préféré : « Oui une fois. »

Entre lui et Bart, on pourrait finir par croire qu’il ne faut pas être un grand génie pour y arriver. « Oui mais regarde, autant au Day1 tout allait bien, autant là, je me suis un peu fait défoncer ».  Le tapis du Français n’est plus aussi brillant qu’en début de journée, mais Patrice a l’air de savoir ce qu’il fait quand même, et il ne faudrait pas l’enterrer trop vite.

Ce tournoi offrira près de 118 000$ au futur vainqueur. Et devinez qui est en tête actuellement, à 29 joueurs restants ? Une certaine Vanessa Selbst, qui réalise son premier ITM à Vegas cette année. Ne reste plus qu'à aller titiller Mercier.

Vanessa Selbst a quitté Twitter pour (enfin) s'installer à des tables de poker

 Quand Graig Raymer fait face à Erik Seidel...