masquer le menu
   

Pierre Milan en a eu assez

- 14 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #19 : Pot-Limit Omaha 1 000$ : Pierre Milan et David Colin à 90 left

Pierre Milan et son fidèle acolyte dans le rail, Michael Gathy

Ce tournoi de Pot-Limit Omaha avance gentiment mais surement, et dès ce soir, nous connaitrons les finalistes de cette épreuve qui a réuni 1106 joueurs. Ils ne sont plus que 90 encore en lice, et parmi eux, non pas un mais deux Français finalement, Pierre Milan et David Colin.

Mais parlons d'abord de Pierre Milan. Le champion WSOP 2014 est presque méconnaissable !

« J’ai perdu 25 kilos depuis qu’on s’est vu l’an dernier. » Un changement impressionnant, qui n’est du qu’à une seule chose : la volonté. « Un jour j’en ai eu marre, et j’ai décidé d’arrêter le Macdo et de faire un peu de sport. » Quand Pierre Milan parle d’un peu de sport, il parle en vérité d’un sacré programme, comme m’a précisé son ami Michael Gathy, dans le rail en ce début d’après midi pour venir le supporter : « Tu connais l’application Freeletics ? Il s’agit d’un programme personnel de workouts. C’est de l’entrainement intensif et il en fait 3 fois par semaine ! » ElkY sort de ce corps.

Pierre est un nouvel homme donc, mais le joueur n’a pas changé. Celui qui a manqué de peu un deuxième bracelet WSOP l’an passé (il a terminé runner up d’un 5 000$), est bien décidé à refaire parler la poudre en 2016. Sur cet event #19, il avait réussi un day1 assez magnifique, se hissant à la 6e place du chipcount… et puis aujourd’hui, il a bien degrind. « J’ai fait une connerie », s’est-il justifié, sans plus de détails. Une connerie qui lui a couté bien cher, car à 90 joueurs restants, il ne présentait plus qu’un tapis de 38 000, pour une moyenne à 60 000. L’alarme n’est pas encore tirée, mais Pierre Milan n’est plus exactement dans la même zone de confort qu’en début de journée.

David Colin

L’autre Français de ce tournoi, c’est David Colin. Un Français qui traine sa carcasse dans le Rio avec un drapeau Anglais au dessus de sa tête dans le chipcount, forcément, c’est un peu moins simple de le repérer. Il possédait 25 000 lors de mon passage, un stack encore plus petit que celui de Pierre Milan : « Oui je suis short, mais c’est du full ring et il n’y a pas d’ante, donc je peux encore être patient », confiait-il. « J’ai passé tout le day1 entre 5 et 20 blindes maximum tu sais, alors oui, je peux tenir encore un bout de temps. »

David Colin affiche secrètement ses ambitions sur ce tournoi, et les WSOP en général : accrocher une table finale : « Ce serait génial. C’est tellement frustrant de faire demi finale à chaque fois… » David fait référence à sa 13e place en 2012 et sa 11e place en 2013, à chaque fois sur des tournois de Pot-Limit Omaha, sa spécialité. Il va lui falloir encore un brin de réussite pour arriver à atteindre son objectif, mais on peut lui faire confiance pour mener à bien sa barque le plus loin possible sur ce tournoi à 4 cartes.

Pour le moment, les 90 survivants sont assurés d’empocher 1 904$, alors que le vainqueur du tournoi empochera 185 317$. Mais ça, ce sera demain.