masquer le menu
   

A trois marches du bonheur

- 9 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #9 - 10 000$ Heads Up NLHE : Alexandre Luneau, qualifié pour les quarts de finale

Cet homme là est en mission. Une mission qu'il bouclerait bien à toute vitesse : Alexandre Luneau vient de remporter son 8e de finale en 50 minutes chrono face à Adrian Mateos Diaz ! Il accède donc au quart de finale et est assuré d'empocher 56 202$.

Une fois de plus, il a fait parler son agressivité et son talent en Heads up. Le pauvre Adrian Mateos Diaz vous en parlera surement mieux que moi... il n'a pas vu le jour dans ce match et se contentera donc de 24 596$. 

« Techniquement, il n’était pas très bon », confiait Alex, « Entre ses donk bet bluff et ses sizings assez mauvais, ça n’a pas été très compliqué. Non en revanche, là où je suis vraiment content, c'est de voir que je peux placer autant de bluffs sur un tournoi live ! Je pensais être une « tell box », mais en fait non. J’ai tout de même une bonne expérience de live, mais ce n’est pas tous les jours que tu joues en heads up et que tu fais autant de bluffs. Et comme j’ai quelques mauvais souvenirs de live, comme par exemple avec Davidi, et bien ça me rassure sur moi même. » 

Pour la faire simple, puisque peu de mains on été disputé finalement, voici comme tout s'est déroulé pour Alex Luneau sur ce match. Les deux joueurs sont partis avec 800 000 de tapis chacun, sur des blindes à 3 000/6 000.

- Le premier pot intéressant a été remporté par l'Espagnol. AJ contre 77 pour Alex, sur un tableau JK6T3 Rien de très fou, puisque qu'il n'y a qu'au flop que Diaz a mis quelques jetons au milieu. Par la suite, les joueurs ont check tout le temps. Mais comme Diaz n'a pas remporté beaucoup de pots, il fallait bien en évoquer au moins un.

- Quelques instants plus tard, j'assiste à la qualification d'Olivier Busquet, et rate le début du coup disputé par Alex. Le board affiche A7377. On m'explique alors que c'est Diaz qui a open préflop, Alex a check call le c-bet au flop, puis il a donkbet sur la turn, avant de placer une nouvelle mise river, toute petite. Mateos Diaz va fold assez rapidement, et on apprendra par la suite qu'Alexandre possédait... 74 pour carré !

- Voici le coup le plus important de cette partie. Clairement celui qui va donner un avantage décisif au Français.
Sur un tableau 642T4, Alex qui a open preflop va c-bet ce flop à hauteur du pot, puis c'est l'Espagnol qui va donkbet pot à la turn, et sur la rivière, Mateos Diaz va renvoyer un sacré péchon, 230 000 (avec 317 000 derrière), une mise qui représente la hauteur du pot. Et c'est à ce moment que Luneau va le relancer à 525 000, un "sizing de GTO", confiait-il après le match. L'Espagnol va scotcher un petit moment, avant de rendre ses cartes au croupier. Vous voulez connaitre la main d'Alex ? 62 pour deux paires floppés qui se sont un peu égarées sur la rivière ! "Je me demande bien ce qu'il peut avoir ici", s'interrogeait Alex, "la flush ? Un as ? Non, il doit avoir la flush". Le mystère restera entier.

- La main finale est arrivée peu de temps après. Le board affichait 2Q845 et Mateos Diaz a check/call 3 mises envoyées par Alexandre Luneau. 
Luneau a retourné A3 pour flush max, tandis que Mateos Diaz n'a pas réussi à se séparer de sa top paire, avec Q9

Rendez-vous à 20h (5h en France) pour le quart de finale, qui se jouera soit contre Sam Stein, soit contre Matthew Diehl (le bourreau d'Adrien Allain). En attendant, il est l'heure d'aller regarder ce 3e match de la finale NBA !