masquer le menu
   

Double chance de frémir pour un bracelet

- 8 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #9 - 10 000$ Heads Up NLHE : Alexandre Luneau et Adrien Allain se qualifient pour le round 4 !

Minuit passé ici au Rio. Alexandre Luneau est un homme fatigué mais soulagé aussi, puisqu’il vient de remporter son 2e heads up  de la journée et remporte le droit de revenir demain à midi (ce soir 21h en France) pour disputer le 4e round de ce tournoi. Ils ne seront alors que plus que 32 en course. Comme disent les Américains dans les moments chauds, « win or go home ». L’ITM est à portée de main. Alexandre sera accompagné d’Adrien Allain qui lui aussi a réussi à se qualifier, mais avec le panache en plus.

David Farber, c’était donc le nom de la dernière personne à éliminer ce soir pour Alexandre. Une mission qui s’est avérée un peu plus compliquée que prévu. Il aura fallu 2h35 d’un combat âpre et serré, pour que finalement ce soit Alex qui valide son ticket pour demain.

« Je suis très content d’avoir gagné ce match. On sentait qu’il avait un peu d’expérience en live, qu’il n’avait pas peur de bluffer etc., il n’empêche parfois c’était du grand n’importe quoi ».

Alex a floppé une quinte sur la dernière main, avec T 8 sur J97Q4 et a gentiment attendu que son adversaire lui donne ses derniers jetons avec une simple dame, ce qu’il a naturellement fait : « Et oui, pas de secret à ce jeu, il faut faire des quintes aussi ».

Peu de temps avant ça, sur un board four card straight, le match aurait pu s’arrêter ici si Alex avait eu le courage de payer le tapis que lui proposait son adversaire, avec son overpaire. Au final il a passé, alors que Farber ne possédait que 2e paire sur ce board et simplement transformé sa main en bluff.

2h35 de combat, ça laisse forcément quelques traces. Mais à la fin, c'est quand même Luneau qui l'emporte

Autre bonne nouvelle, c’est la qualification d’Adrien Allain. La seule différence, c’est que le Breton a bouclé son match beaucoup plus vite. Pourquoi comment ? « On a posé ses ballz sur la table », m’a-t-il glissé, « J’ai fait un call incroyable. J’ai tank au moins 10 minutes, c’est la première fois que ça m’arrive en 8 ans de poker ».

Bon, c’est quoi ce coup alors ? Adrien possède 160 000 de stack contre 240 000 pour son adversaire. Le Français open à 3 500 (sur 800/1600) puis le flop est venu A-9-6. Une petite mise de 4000 est rapidement payée par son adversaire, avant qu’un 8 n’apparaisse sur la turn. Adrien envoie une seconde praline à 7 000… mais se fait check raise à 23 000. C’est payé par Adrien. Puis sur la river 8, une doublette, son adversaire fait tapis pour une mise équivalente à 3 fois le pot ! On fait quoi ici avec une paire de dix ?

Adrien s’est posé 1000 questions : « Et plus je réfléchissais, plus je le voyais se décomposer. Dès que je touchais mes jetons pour faire mine de coller, il avait l’air en maladie. J’ai call et il m’a montré roi-5 ! » La suite ne fut qu'une formalité pour boucler ce combat, ce qu'Adrien a fait très rapidement.

Résultats, à 32 joueurs restants, nous avons deux chances de vibrer un peu, avec deux grands compétiteurs ! Vivement demain…

Photo floue, mais photo pleine d'émotions. Adrien Allain sert le poing, il vient de réaliser un call assez dingo