masquer le menu
   

Plutôt easy pour Loosli

- 8 juin 2016 - Par Veunstyle72

Event #9 : 10 000$ Heads Up NLHE : Sylvain Loosli a passé le premier tour sans trembler

Une victoire propre et sans bavure, voilà ce qu'à proposé Sylvain Loosli lors de son premier tête à tête. « Le tirage au hasard de ton adversaire, c'est important, et là honnêtement, je m'en suis bien sorti, il était plutôt facile à jouer », confiait Sylvain qui a désormais 90 minutes devant lui avant le prochain round.

Le November Nine 2013 a affronté l'Américain Andy Philachack, double détenteur d’un titre WSOPC en 2007 et janvier 2016, et accessoirement 12e de ce tournoi l’an dernier.

« Ah bon, il a fait 12e ?! Il était plutôt faible, très serré. Au début, il jetait beaucoup ses boutons, il ne défendait jamais ses blindes. Et puis j’ai bien touché aussi, c’est important. »

Dans l’ensemble pourtant, difficile de sortir un gros coups fumant lors de ce duel, hormis peut-être la main finale.

L’Américain a relancé son bouton et Sylvain a défendu J 8 en BB. Puis sur 6 8 8 2, un tableau qui lui donnait jusque là un brelan, Sylvain a check raise de 1500 à 4000 au flop, puis il a envoyé 7 500 sur la turn. Philachack a annoncé tapis pour 25 000 en tout, et Loosli s’est contenté de jeter un jeton très rapidement au milieu de la table en guise de call. Il découvre alors avec joie la main de son adversaire, une paire de 7. La rivière n’a rien changé à l’histoire, et Sylvain a pu aller récupérer son gain de 5 000$ dans la foulée. Et oui, c’est le petit bonus qui fait plaisir : Sylvain ayant disputé le premier tour, a été convié à se faire rembourser la moitié du buy in, une fois son ticket pour le round 2 validé. 

Et Alexandre Luneau dans tout ça ? Et bien il a été exempté de ce premier tour. Un peu déçu d'être venu au Rio pour rien du coup, ça peut se comprendre.
On retrouvera les deux Team Pro Winamax à 18h30 (3h30 en France) pour le second tour de ce tournoi. 

Ils se sont également qualifiés lors de ce premier tour, et ont également économisé 5 000$ : Martin Jacobson, Samantha Abernathy, Tom Marchese, Joe Cada, Jonathan Jaffe, Felix Stephensen...

Le moment où chaque joueur scrute l'écran pour connaitre l'identité de son adversaire
 

Le champion du monde Martin Jacobson, est arrivé en retard pour ce HU. Heureusement, il est tombé sur un chic type qui l'a attendu; Et du coup, Jacobson l'a rasé.


Samantha Abernathy a du style sur ce tournoi. Elle aussi sera au round 2.


C'est l'un des plus beaux duels de ce premier tour, en tout cas sur le papier : Daniel Negreanu face à Geroges Danzer