masquer le menu
   

On vibrera demain

- 7 juin 2016 - Par Veunstyle72

Las Vegas, 17h. Les armes sont à terre depuis quelques heures côté Français. 
Faisons un petit bilan d'une après midi qui ne restera pas dans les annales. 

Sur l'Event #2, le fameux Colossus à 565$, Thomas Coxtet n'a pas réussi l'exploit d'une vie. Son parcours s'est arrêté à la 55e place, pour un gain de 15,166$. Ça fera quelques belles pastèques à envoyer en cash game, son jeu de prédilection. Thomas a rapidement perdu la moitié de son stack en début de journée et n'a jamais trouvé la solution pour inverser le run. Ça reste tout de même une bataille incroyable réalisée par le Français, surtout quand on rappelle que le tournoi a réuni 21 613 inscriptions !

Sur l'Event #3, le Stud à 10,000$, David Benyamine n'aura même pas gouté aux joies de la table télévisée principale. C'est Ted Forrest qui l'a éliminé, sur une main surprenante, en 6e position. Je vous passe les séquences de mises, mais au final, Ted Forrest affichait 4 cartes à coeur contre une simple paire de 4 pour Benyamine

Ted Forrest : x-x-Q36T
David Benyamine : x-x-4864

Le tapis du Français était au milieu avant de recevoir la dernière carte... et surprise, au moment de montrer les deux cartes cachés du début, Ted Forrest ne possédait pas un seul coeur, avec Q9. Néanmoins, la paire de dames de Forrest était devant, et Benyamine n'a jamais reçu d'aide sur la 7e street (une random Q contre une Q pour brelan chez Forrest). David Benyamine remporte 39, 611$, ce qui ne devrait pas changer sa vie, mais qui est tout de même de bonne augure pour la suite des Series.

Sur l'Event #4, tournoi turbish à 1,000$, on a vaguement évoqué le sujet dans le dernier post, mais c'est donc bien Kyle Julius qui a remporté ce tournoi, devant le Belge Bart Lybaert. 142,000$ pour le vainqueur, 88,328$ pour Bart, ma foi, c'est une bonne journée de bureau tout ça. Il va pouvoir aller se la croustiller à la piscine du coup. À moins que...

Sur l'Event #5, le 1,500$ Dealer's Choice qu'a disputé Alexandre Luneau hier, ils sont encore une cinquantaine sur les 389 de départ. La bulle a éclaté au nez de l'Americain Jameson Painter sur un coup de Pot Limit Omaha. Michael Banducci est l'actuel chipleader. Il est américain, il a déjà gagné un bracelet en 2008 sur un tournoi boucherie et il faut croire qu'au vu de sa Hendon Mob, il n'a jamais quitté son pays. Svetlana Gromenkova, Kyle Welsh, Eli Elezra, Sorel Mizzi, Chris Ferguson ou encore Paul Volpe, sont tous parmi les joueurs ITM et en quête du bracelet. Bonne chance à eux.

L'Event #6, le 1,500$ NLHE du jour, a réuni 1 969 joueurs. Je ne crois pas que ce soit encore le chiffre officiel, mais c'est déjà mieux que l'an passé (1 844 joueurs). Un tournoi qui avait récompensé son vainqueur d'un joli billet de 460,000$ en 2015. Malheureusement, Guillaume Diaz ou Yann Brosolo ne prendront aucune part d'un tel billet, ils ont rapidement été éliminés. De son côté, Yorane Kerignard mène sa barque tranquillement. Au dinner break (6 niveaux), il possède plus d'une cinquantaine de blindes, avec un joli 21 000 jetons. C'est bien... mais beaucoup moins bien qu'un Belge qui a décidément très faim sur ces WSOP. Il s'agit de Bart Lybaert. A peine éliminé de l'Event #3, il a directement sauté dans cet Event #6 : "Il me faut un bracelet, on n'a pas le temps", me glisse-t-il en rigolant. N'empêche qu'en regardant son stack, il n'y a rien de drôle : le diable rouge a déjà monté 67 000... en deux niveaux ! J'ai oublié de préciser que chaque joueur partait avec 7 500 jetons et que la moyenne était à 19 000 pour le moment.  

L'Event #7, un 1,500$ 2 to 7 Draw Lowball en No Limit a débuté à 15 heures et n'a pas encore rameuté beaucoup de monde. On évoquera ce tournoi plus tard.