masquer le menu
   

27 rescapés, 9 places en finale

- 14 juillet 2015 - Par Florence

Suite à l'élimination en 28ème position d'Andrew Moreno, l'horloge a été mise en pause alors qu'il reste encore 37 minutes à disputer dans le niveau 30. On connaît donc les 27 survivants de ce Main Event 2015. 27 joueurs qui reviendront demain mardi 14 juillet avec un seul but : faire partie des neuf qui disputeront la table finale en novembre. Un rêve désormais accessible pour 18 américains, quatre Allemands, un Canadien, un Italien, un Ecossais, un Israëlien et un Belge.

Pierre Neuville aux anges, sert la main d'Erasmus Morfe

Le dernier espoir des Francophones repose sur le doyen des joueurs restants, Pierre Neuville, 72 ans. Après un Day 5 terminé en fanfare en position de chipleader, le Belge s'est retrouvé plus en difficulté ce lundi. "Je n'ai pas vu de cartes pendant dix heures, expliquait Neuville après avoir empaqueté ses jetons dans un sac. J'ai passé deux bluffs de plus de deux millions qui m'ont sauvé, notamment un contre un très bon joueur, Fedor Holz. Il a hésité pendant sept minutes avant de passer à la river. Il s'est dit que je ne pouvais pas bluffer. Heureusement, sinon je n'aurai plus rien." Son état d'esprit pour demain ? "Je vais aller chercher la victoire", répond Pierre Neuville, plus conquérant que jamais. Avec le 15ème tapis, c'est peu dire que le vétéran belge aura fort à faire. 

L'Américain Thomas Kearney mène le field avec plus de 14 millions de jetons. Une avance qu'il a notamment acquise grâce à son strike avec paire d'As, éliminant deux joueurs en possession d'une paire de Dames et As-Roi. Il devance ses compatriotes Matt Guan et Erasmus Morfe.

Détenteur de six bracelets WSOP, la superstar canadienne Daniel Negreanu fait partie des survivants avec plus de 8 millions de jetons. On voit mal comment une place de November Nine pourrait lui échapper, 14 ans après sa frustrante 11ème place. Tous les yeux seront en tout cas rivés sur Negreanu, l'un des joueurs les plus appréciés des fans de poker du monde entier.

Les Allemands Fedor Holz et Anton Morgenstern sont également de sérieux prétendants à la finale. A tout juste 21 ans, le premier dispute ses premiers WSOP, après une année exceptionnelle où le jeune prodige a notamment atteint deux tables finales de SuperHighroller à Monte-Carlo. Le second, quant à lui, aura à coeur de se racheter après son craquage il y a deux ans : chipleader à 23 joueurs restants, Morgenstern avait finalement échoué en 20ème place du Main Event 2013.

Et puis comme chaque année, des joueurs méconnus viendront compléter le casting de la grande finale : cela pourrait être le cas de l'Israëlien Zvi Stern ou encore de l'Américain Joseph McKeehen.

Rendez-vous dès 20 heures en France pour suivre l'épilogue estival de ce Main Event des WSOP 2015.

Classement et tirage au sort des sièges :

Table principale

Siège 1. Blake Bohn (USA) 5,000,000 
Siège 2. Justin Schwartz (USA) 7,510,000 
Siège 3. Daniel Negreanu (Canada) 8,495,000 
Siège 4. Federico Butteroni (Italie) 4,980,000
Siège 5. David Stefanski (USA) 11,485,000 
Siège 6. Thomas Cannuli (USA) 6,220,000 
Siège 7. Christoph Brand (USA) 4,120,000 
Siège 8. David Peters (USA) 2,100,000 
Siège 9. Max Steinberg (USA) 3,290,000 

Table 2

Siège 1. Erasmus Morfe (USA) 12,085,000 
Siège 2. Fedor Holz (Allemagne) 4,645,000 
Siège 3. Matt Guan (USA) 14,230,000 
Siège 4. Zvi Stern (Israël) 9,940,000 
Siège 5. Kilian Kramer (Allemagne) 3,175,000 
Siège 6. George McDonald (Royaume-Uni) 2,875,000 
Siège 7. Alexander Turyansky (Allemagne) 10,785,000 
Siège 8. Joseph McKeehen (USA) 11,975,000 
Siège 9. Thomas Kearney (USA) 14,400,000 

Table 3

Siège 1. Pierre Neuville (Belgique) 6,000,000
Siège 2. Mario Sequeira (USA) 11,685,000
Siège 3. John Allan Hinds (USA) 6,210,000
Siège 4. Joshua Beckley (USA) 3,745,000
Siège 5. James Magner (USA) 3,500,000
Siège 6. Neil Blumenfield (USA) 4,315,000
Siège 7. Anton Morgenstern (Allemagne) 6,955,000
Siège 8. Chad Power (USA) 5,300,000
Siège 9. Patrick Chan (USA) 7,400,000

Un field 100% masculin

- 14 juillet 2015 - Par Florence

Blindes 60 000/120 000 ante 15 000

Minuit passé de quelques minutes ici à Las Vegas : alors que la France s'éveille en ce jour de fête nationale, prête à suivre le défilé des Champs-Elysées et à profiter d'une journée de repos, le niveau 30 touche à sa fin au Rio.

Parmi les short-stack du début de journée, Mario Sequeira fait désormais partie des chipleaders avec plus de 13 millions. Kelly Minkin, la dernière féminine encore en course, a malheureusement rendu les armes en 29ème position.

Mais surtout, on a assisté à un fold irréel dans le Thunderdome : après une ouverture de Thomas Cannuli en début de parole, James Magner, dernier à parler en big blind, a passé en montrant une paire de Dames. Oui, oui, vous avez bien lu. "What the f**", comme diraient les Américains.

Ils remportent 211 821 dollars :

28e. Andrew Moreno (USA)
29e. Kelly Minkin (USA)
30e. Ronald McGinnity (USA)
31e. Wasim Ahmar (USA) 

Negreanu et Schwartz, les meilleurs ennemis

Il le crie haut et fort à qui veut bien l'entendre, Justin 'stealthmunk' Schwartz s'ennuie à table. Il aime parler, à l'image d'un certain Daniel Negreanu. Mais détrompez-vous, la ressemblance s'arrête là, leur style de vie semblant en tout point opposé.

Si dans le passé, les deux hommes se sont souvent opposés, en venant presque aux mains lors d'une étape du PCA, la voie de la réconciliation semble proche. Selon Pokernews, un pari est même en cours entre les deux joueurs.

Justin a proposé un challenge en heads-up PLO et Triple Draw, auquel le Canadien a dans un premier temps répondu en ces termes : 100 000 dollars pour Justin s'il gagne, mais s'il perd, il devra changer son mode de vie : faire un régime strict, du sport, de la lecture, de la méditation, du yoga et s'engager dans un programme de développement personnel cher à Negreanu (au Choice Center Leadership University). Un deal qui ne convenait pas vraiment à Justin, peu enclin à participer à un tel programme.

Ils ont finalement trouvé un terrain d'entente : le challenge aura lieu mi-août. Si Schwartz l'emporte, il aura un an pour réduire son taux de graisse corporel à 22% et ainsi empocher l'argent. S'il perd, il pourra quand même récupérer l'argent s'il atteint ce pourcentage en un an. Et s'il perd et qu'il ne remplit pas l'objectif, les deux hommes choisiront une oeuvre de charité à laquelle offrir l'argent. 

Un strike et un chipleader contesté

- 14 juillet 2015 - Par Florence

Blindes 50 000/100 000 ante 10 000

Cinq joueurs éliminés dans ce niveau 29, dont deux sur la même main : voilà à quoi nous venons d'assister. Quelques cris de joie se sont d'abord élevés du Thunderdome alors que Max Steinberg éliminait Jake Toole. Puis, c'est sur la table annexe que le show continuera avec un énorme set up.

Après une ouverture à 225 000 en début de parole de l'Allemand Hans Joaquim Hein, l'Américain Thomas Kearney 3-bet à 615 000 au bouton. Le chipleader Zvi Stern hésite un long moment avant de passer. Depuis la grosse blinde, Randall Clinger choisit de partir à tapis pour 1,45 million. Hein reshove alors pour 3,85 millions. Kearney regarde à nouveau ses cartes et paye dans l'instant. Oui, ce sont bien deux beaux As qu'il possède ! En face, il y a une paire de Dames pour Clinger, et As-Roi de carreau pour Hein. La meilleure main restera en tête à l'issue d'un board 66592, Kearney réalisant le strike pour grimper à 10 millions. Il s'emparera même provisoirement du chiplead quelques mains plus tard. Joueur relativement méconnu, l'Américain ne compte que sept lignes à son palmarès, dont deux lors de ce festival, avec une 116ème place dans le Millionnaire Maker et surtout une neuvième place lors du 1 000 dollars PLO.

Rarement les spectateurs n'auront été si nombreux dans le rail. Rarement on aura entendu autant de bruit et d'appels des cartes dans l'Amazon Room. L'intensité devrait encore s'accroître dans le dernier niveau de la journée, ou jusqu'à tomber à 27 joueurs restants.

Ils repartent avec 211 821 dollars :

32. Hans Joaquim Hein (Allemagne)
33. Randall Clinger (USA)
34. Jake Toole (USA)
35. Chun Law (USA)
36. Upeshka De Silva (USA)

Zvi Stern mène les 36 restants

- 14 juillet 2015 - Par Florence

Blindes 50 000/100 000 ante 10 000

Ils ne sont plus que 36 encore en lice au retour de la pause dîner, répartis sur quatre tables. Deux niveaux devraient encore être disputés ce soir. Un point sur les forces en présence.

Classement et tirage des places

Table 1

Siège 1. Justin Schwartz (USA) 5,355,000 (54BB)
Siège 2. James Magner (USA) 1,830,000 (18BB)
Siège 3. Wasim Ahmar (USA) 2,245,000 (22BB)
Siège 4. Daniel Negreanu (Canada) 6,480,000 (65BB)
Siège 5. Thomas Cannuli (USA) 7,870,000 (79BB)
Siège 6. George McDonald (Royaume-Uni) 1,945,000 (19BB)
Siège 7. Neil Blumenfield (USA) 1,305,000 (13BB)
Siège 8. Jake Toole (USA) 3,540,000 (35BB)
Siège 9. Max Steinberg (USA) 5,330,000 (53BB)

Table 2

Siège 1. David Peters (USA) 4,615,000 (46BB)
Siège 2. Ronald McGinnity (USA) 3,655,000 (37BB)
Siège 3. Chad Power (USA) 3,190,000 (32BB)
Siège 4. Blake Bohn (USA) 2,475,000 (25BB)
Siège 5. Thomas Kearney (USA) 5,585,000 (56BB)
Siège 6. Zvi Stern (Israël) 15,035,000 (150BB)
Siège 7. Randall Clinger (USA) 1,830,000 (18BB)
Siège 8. Matt Guan (USA) 9,215,000 (92BB)
Siège 9. Hans Joaquim Hein (Allemagne) 4,920,000 (49BB)

Table 3

Siège 1. Joshua Beckley (USA) 2,480,000 (25BB)
Siège 2. Chun Law (USA) 2,700,000 (27BB)
Siège 3. Patrick Chan (USA) 7,900,000 (79BB)
Siège 4. Fedor Holz (Allemagne) 5,875,000 (59BB)
Siège 5. Andrew Moreno (USA) 3,640,000 (36BB)
Siège 6. Joe McKeehen (USA) 9,025,000 (90BB)
Siège 7. Kilian Kramer (Allemagne) 3,325,000 (33BB)
Siège 8. Pierre Neuville (Belgique) 6,350,000 (64BB)
Siège 9. Erasmus Morfe (USA) 9,835,000 (98BB)

Table 4

Siège 1. Upsehka De Silva (USA) 2,330,000 (23BB)
Siège 2. David Stefanski (USA) 8,700,000 (87BB)
Siège 3. Christoph Brand (USA) 2,885,000 (29BB)
Siège 4. Mario Sequeira (USA) 8,785,000 (88BB)
Siège 5. Anton Morgenstern (Allemange) 8,825,000 (88BB)
Siège 6. Federico Butteroni (Italie) 1,795,000 (18BB)
Siège 7. Kelly Minkin (USA) 8,275,000 (83BB)
Siège 8. Alexander Turyansky (Allemagne) 3,845,000 (38BB)
Siège 9. John Allan Hinds (USA) 10,960,000 (110BB)

En plongée avec Daniel Negreanu

- 14 juillet 2015 - Par Kinshu

S'il y a un joueur qui est au centre de toutes les attentions dans ce final du Big One, c'est bien Daniel Negreanu. En buvant l'autre soir une bière au du bar du Gold Coast, notre quartier général durant les WSOP, Benjo et moi étions complètement d'accord là-dessus : un professionnel du calibre de Negreanu, qui joue forcément son "A-Game" en cette fin de tournoi, a toutes les chances d'aller en finale s'il parvient  à éviter les accidents (et donc les coups à tapis où les cartes parlent alors plus que le talent). Parmi les joueurs restants, c'est de loin le joueur bénéficiant de la plus grande cote de popularité. Installé en table télévisée depuis maintenant trois jours, Daniel est le seul joueur à être acclamé après chaque pot gagné. C'est bien simple, le public américain n'a d'yeux que pour lui. Alors durant ce Day 6, on s'est posé une bonne heure dans les gradins à observer comment jouait un mec qui a gagné plus de 30 millions de dollars sur le circuit live.

Blindes 40,000/80,000, ante 10,000

18h00 :  Daniel possède 5,5 millions de jetons après avoir commencé la journée avec 3,6 millions.

18h14 : L'action s'emballe à côté du Kid Poker, qui n'est pas rentré dans un coup depuis près de vingt minutes. George McDonald relance et voit Neil Blumenfield lui revenir dessus à tapis, l'Anglais passe dans la foulée.

18h15 : Daniel est de grosse blinde et passe après une ouverture à 225,000 de Thomas Cannuli UTG, comme tout le reste de la table avant lui. Le Canadien se lève pour faire quelques exercices.

18h17 : Le troll de compétition Justin Schwartz attaque en fin de parole, mais Daniel décide de ne pas défendre sa petite blinde.

18h21 : Au bouton, Daniel assiste en spectacteur à un coup à tapis entre son voisin de droite Wasim Ahmar au cutoff et George McDonald en grosse blinde. Les tapis ont volé sur un flop 782 et avec 99, Wasim parvient à doubler son tapis contre le A8 de George qui n'améliore pas turn et rivière.

18h23 : Cela fait près d'une demi-heure que j'observe l'un des mecs les plus forts du field restant et il n'a pas joué un seul coup. Je songe à changer de métier.

18h25 : Alléluia ! Daniel profite d'un fold jusqu'à lui pour glisser une petite relance à 175,000, mais l'hyperactif (à la table) Thomas Cannuli 3-bet à 475,000 depuis le bouton. Le Canadien check-fold alors très vite sur le c-bet à 400,000 proposé par l'Américain sur le flop 89K.

18h31 : Changement de croupier en table télévisée. Un bon livetard de cercle parisien dirait que c'est tout bénéf pour Daniel.

18h35 : En position précoce (UTG+1), Daniel dégaine à 175,000. Tout le monde s'efface jusqu'à Jake Toole qui call au bouton et entraine avec lui Justin Schwartz. Ce dernier se mouche avec le revers de la manche de son sweat, puis check sur le flop 655. Daniel place une mise à 325,000 et fait passer dans la seconde ses deux adversaires.

18h40 : De grosse blinde, Daniel est le seul à payer la relance de Max Steinberg en milieu de parole. Mais le Kid Poker ne va pas plus loin que le flop A4Q sur lequel il check-fold rapidement suite au c-bet adverse. Le superviseur en charge de la table télé tente de réveiller le public quelque peu endormi en glissant un « Good morning ! » enjoué à la fin du coup. Rien n'y fait, il ne gratte que deux ou trois applaudissements.

18h42 : Un pot convivial est initié par Jake Toole et sa relance à 200,000 en milieu de parole. Max Steinberg, Daniel Negreanu et Thomas Cannuli payant la somme réclamée. Le flop JJ7 est cependant checké par les protagonistes. Pas le turn, un 5, sur lequel Daniel envoie 425,000. Seul Cannuli call. Le Canadien remet une couche sur le K rivière en misant cette fois 900,000. Payé dans l'instant, Daniel révèle alors QJ pour le brelan floppé, et empoche le pot. Rentable !

18h46 : La main suivante, Daniel voit tout le monde passer, relance à 175,000 depuis le bouton et vole les blindes. « Easy poker » lâche le superviseur dans son micro. Pas faux.

18h48 : Neil Blumenfield en grosse blinde est encore à tapis suite à la relance de Thomas Cannuli au bouton, mais ce dernier ne paye pas. Dommage, on aime bien assister à des flashs.

18h49 : Daniel a une nouvelle fois l'opportunité d'ouvrir le pot, il relance à 175,000 et est encore confronté à un 3-bet de l'agressif Thomas Cannuli. En petite blinde, Neil Blumenfield hésite à remettre le couvert mais finit par passer. Le pro canadien l'imite sans hésiter une seconde.

18h51 : Pendant que le superviseur est en train de discuter avec l'un de ses collègues venu se glisser dans les gradins, Neil Blumenfield est encore à tapis, cette fois après une relance de Wasim Ahmar qui lâche rapidement le morceau. Décidément, personne ne veut éliminer le joueur américain.

18h56 : Premier de parole, Daniel effectue une relance du montant habituel (175,000). Une enchère respectée par tous ses adversaires, sauf par Wasim Ahmar qui call depuis la grosse blinde. Daniel décide de pas miser sur le flop KJ2. Ahmar en profite et attaque à 150,000 à l'apparition d'un 2 turn. Le Canadien paye, mais abandonne aussitôt sur la deuxième charge (450,000) proposée par son adversaire sur le 3 rivière.

18h59 : Un nouveau joueur arrive à la table, James Magner, qui pourrait être le père de Thomas Séraphine tant la ressemblance physique avec le comédien est frappante, enfin de loin.

19h00 : Daniel offre sans broncher sa grosse blinde à Thomas Cannuli après une ouverture à 225,000 de l'Américain.

19h01 : C'est la dernière main distribuée avant la fin du niveau et la pause dîner qui s'en suit. Tous les joueurs ont apparemment très faim car ils s'empressent de passer et de quitter la table. Du coup, c'est Thomas Cannuli, en BB, qui récupère blindes et antes, sans n'avoir eu à regarder ses cartes...

19h02 : Pendant une heure, Daniel Negreanu a joué avec parcimonie et vu son tapis grimper 5,5 à 6,5 millions. Un grind solide qui lui permet de toujours surfer au-dessus du tapis moyen alors qu'il ne reste plus que 36 joueurs en lice. Et  on n'a pas changé d'avis entre-temps : le Canadien ne peut pas ne pas faire partie du casting final !

Ils ont été éliminés pendant ce temps-là (et ont gagné 134,086$) :

37. Arman Soltani (Canada)
38. Shay Zurr (Israël)
39. Bob Buckenmayer (USA)
40. Thomas Paul (USA)
41. Julien Parmann (USA)
42. Max Greenwood (Canada)
43. Mark Kroon (USA)
44. Gatthas Kortas (Suède)
45. Curtis Anderson (USA)