masquer le menu
   

Je m'envole au paradis je vais à Rio

- 2 juillet 2015 - Par Benjo DiMeo

 C’est une belle journée qui se termine pour le clan Tricolore du poker, pleine de promesses et d’espoirs pour demain : le tournoi numéro 59 s’est arrêté peu avant deux heures du matin avec autant de joueurs Français en course que quatorze heures plus tôt. Deux, très exactement. Entre temps, le field s’est considérablement rétréci : à midi, Aurélien Guiglini et Yorane Kérignard faisaient face à 35 adversaires. Jeudi, lorsque la partie redémarrera une dernière fois, ils ne seront plus que deux à se dresser entre eux et le bracelet. Tous deux ont superbement mené leur barque aujourd'hui, le premier en capitalisant sur un gros tapis de départ, le second en jouant la carte de la patience. Les voilà maintenant sur un pied d'égalité, pouvant presque toucher le bracelet du doigt.

On se prend, déjà, à rêver d’un affrontement Franco-Français inédit pour le bijou tant convoité, mais ne nous avançons pas trop vite. Guignol et Yorane ont affaire à deux adversaires affutés qui vendront chèrement leur peau. L’Américaine Haixia Zhang a déjà ouvert son compteur de bracelets en 2014 (dans le Ladies Event), et l’Anglais Alex Lindop est capable de bien plus que ce que montre son palmarès (encore relativement modeste) sur le papier. Surtout : tous les quatre sont dans un mouchoir de poche. Jugez plutôt :

Siège 1 : Haixa Zhang (USA) 4,8 millions
Siège 2 : Alex Lindop (UK) 4,2 m.
Siège 3 : Aurélien Guiglini (France) 3,655 m.
Siège 4 : Yorane Kérignard (France) 3,49 m.

Blindes : 60 000/120 000, ante 15 000

Prix 
Vainqueur : 531 037$
Runner-up : 330 578$
Troisième : 229 787$
Quatrième : 165 492$

On pourra sans aucun doute compter sur un rail Français fourni pour encourager deux joueurs très appréciés sur le circuit hexagonal, disputant enfin leur première table finale aux Championnats du Monde après plusieurs étés infructueux. L’un n’est rien d’autre qu’un pilier du poker Français, grand artisan de la réussite de Winamax en France, et l’autre se construit saison après saison un palmarès enviable sans jamais se départir de sa bonne humeur.

Impossible de vous quitter sans saluer le personnage Jamie Gold, dont la cinquième place dans ce tournoi ressemblait plus ou moins à un come back, après des années de disette autour des tables des tournois. Et c’est avec plaisir qu’on aura retrouvé le plus controversé des Champions du Monde, dont la stratégie décalée et le charisme n’ont pas bougé d’un poil depuis 2006.

Rendez-vous jeudi à 13h (22h en France) pour vibrer avec nos deux Français !

Yorane retrouve l’appétit

- 2 juillet 2015 - Par Benjo DiMeo

Event #59: No-Limit Hold'em 1 500$ (Day 3 et finale)

Avec une élimination et un double-up crucial survenus coup sur coup après minuit, Yorane Kérignard s’est superbement relancé dans la course au bracelet, rentabilisant deux belles mains pour se remettre au niveau d’un Aurélien Guiglini plutôt calme depuis une demi-heure.



Yorane trouve d’abord les As et n’a pas de mal à convaincre Luis Freitas d’envoyer son tapis : le Brésilien possède une main plus que légitime en la personne des Dames. Pas de désastre sur le board, et Yorane empile avec gourmandise des jetons qui lui ont longtemps fait défaut.

 Quelques minutes passent, et Yorane se retrouve engagé dans une bataille de blindes contre Jamie Gold. L’agressivité naturelle de ce dernier aura raison de lui : Gold relance, puis 4-bet all-in sa paire de 7 depuis la SB après un 3-bet de Yorane. Notre Français n’était pas en carnaval avec ses Rois : là encore, le board laissera l’avantage à la meilleure main.

Voilà donc Yorane sorti de la zone rouge, revenant au niveau de Guignol : les deux joueurs possèdent 4 millions chacun environ. Fantasmé en début de journée, le scénario d'un duel à quatre Guignol/Yorane/Gold/Zhang n'est plus très loin de devenir réalité...

Le dernier niveau au programme aujourd’hui vient de débuter : un cap symbolique est franchi avec une grosse blinde passant à 100 000.


Axiome du railbird Français : pointez un appareil photo dans leur direction, ils lèveront leur verre à l'unisson

Anthony Zinno s'offre son premier bracelet

- 2 juillet 2015 - Par Florence

Event #60 - High Roller Pot-Limit Omaha 25 000$ (Day 3)

Crédit photo WSOP.com

L'Américain Anthony Zinno vient d'inscrire une sacrée nouvelle ligne à son palmarès. Après trois titres WPT, le voilà détenteur d'un bracelet WSOP ! Déjà en tête au chipcount à l'entame du dernier jour, il est parvenu à se hisser sur sa cinquième table finale cette année et a battu en heads-up le Thaïlandais Pakinai Lisawad pour décrocher son premier bracelet. Et une somme de plus d'1,1 million ! 

Superbe série également pour son compatriote Shaun Deeb (8ème), qui signe son sixième cash WSOP de la saison, dont 3 tables finales et un bracelet.

Résultats officiels de la table finale

Vainqueur Anthony Zinno (USA) 1 122 196$
Runner-up Pakinai Lisawad (Thaïlande) 693 553$
3e Stian Usterud (Norvège) 456 522$
4e Christian Harder (USA) 332 998$
5e Juha Helppi (Finlande) 247 754$
6e Ismael Bojang (Autriche) 187 571$
7e Alexander Kostritsyn (Russie) 144 305$
8e Shaun Deeb (USA) 112 675$
9e Christopher Santora (USA) 89 234$

Guignol contrôle, Yorane fane

- 2 juillet 2015 - Par Benjo DiMeo

Event #59: No-Limit Hold'em 1 500$ (Day 3 et finale)

Les deux heures de jeu observées après la pause-dîner ont vu Joshua Evans et Jason Herron quitter le podium télévisé en huitième et septième place, respectivement.

De nos deux Français, c’est Aurélien Guiglini qui s’est montré le plus actif, son tapis lui permettant de relancer, sur-relancer et c-bet à qui mieux-mieux, la plupart du temps avec succès : Guignol a remporté des tas de coups sans avoir à montrer ses mains, les spectateurs du streaming les découvrant ensuite sur leur écran avec trente minutes de décalage. On l’a notamment vu envoyer deux barrels contre Jamie Gold sur un board 8J45. On aurait aimé que Gold continue de payer avec son As-8, car Guignol avait floppé un imbattable brelan de Valets. Plus tard, Guignol s’est chargé lui-même de l’élimination de Jason Herron, remportant un coin-flip de plus avec As-Dame contre les Valets de l’Américain. 



De son côté, Yorane Kérignard a pu remporter lui aussi plusieurs coups sans showdown (quelques uns contre son compatriote), mais a beaucoup plus souffert que Guignol, donnant notamment un double-up au short-stack Jamie Gold, dont la paire de 3 poussée de SB s’est transformée en carré sur le board, battant aisément le KT de Yorane. Ce dernier perdra encore des plumes contre Gold, le payant sur la rivière avec une main similaire mais inférieure à celle du Champion du Modne 2006 (top-paire, mais avec le kicker en dessous) mais parviendra à doubler juste avant la pause avec un A10 restant en tête contre le Q8 d’Alex Lindop.

Il ne reste donc plus que six joueurs, placés comme ci-dessous autour de la dernière table :

Siège 1 : Haixa Zhang (USA) 4,3 millions
Siège 2 : Alex Lindop (UK) 3 millions
Siège 3 : Jamie Gold (USA) 2,1 millions
Siège 4 : Yorane Kérignard (France) 1 million
Siège 5 : Aurélien Guiglini (France) 4 millions
Siège 6 : Luis Freitas (Brésil) 1,8 million

Les blindes passent à 40,000/80,000 avec une ante de 10,000 : la situation est tendue pour Yorane, contrairement à Guignol qui peut gérer tranquillement sa barque. Il reste deux heures à jouer ce soir avant que la partie ne soit mise en pause pour la nuit !


Le croupier Elvis nous a quittés, mais le croupier Claude François est toujours parmi nous. Ouf !

Petit mais costaud

- 2 juillet 2015 - Par Florence

Event #61 - The Little One for One Drop 1 111$ (Day 2)

Certes, le droit d'entrée n'est fixé "qu'à" 1 111 dollars mais les stars du poker se sont quand même inscrits en masse à l'épreuve. Alors qu'il reste un peu plus de 200 joueurs dans le field, on retrouve des habitués de tournois aux buy-in bien plus élevé à l'image des Italiens Dario Sammartino et Rocco Palumbo, de l'Américain Jeffrey Hakim, du Brésilien Joao Simao, de l'Anglais Simon Deadman ou encore de l'Allemand Dominic Nitsche.

Dario Sammartino et Sebastian Pauli

Mohsin Charania et Sabina Hiatullah

Quatre Français résistent encore et toujours : Christophe Pommier (photo), Florent Estegassy, Ronan Monfort et Camel Meriem font partie des 200 joueurs toujours en lice.

Ils ont rendu les armes mais sont entrés dans largent :

François Tosques (photo) 250e 2 664 dollars
Michel Pomaret 259e 2 664 dollars
Sayed Moussavi Nameghi 282e 2 336 dollars
Laurent Polito 299e 2 336 dollars
Erwann Pecheux 301e 2 336 dollars
Thi Nguyen 448e 1 803 dollars