masquer le menu
   

Le doublé pour Max Pescatori

- 22 juin 2015 - Par Flegmatic

Après Brian Hastings samedi, le deuxième doublé de ces WSOP 2015 est à mettre au profit de Max Pescatori. Sevré de bracelet depuis 2008 et un titre dans un Event mixant Pot-Limit Hold'em et Omaha, l'Italien a décroché cette nouvelle victoire sur l'Event #41, une épreuve de Stud Hi-Lo 8 or Better à 10 000 dollars, le tournoi le plus cher de l'année pour cette variante.

"En arrivant ici, je savais que cet Event était ma meilleure chance de décrocher un autre bracelet," a-t-il déclaré à wsop.com. "J'ai même passé pas mal de temps avant cela à étudier et réfléchir davantage sur le jeu." Tout sauf un hasard donc, même si ce fan du Milan AC a tout de même du batailler sur la fin avec deux pointures du genre, représentées par Daniel Negreanu (3e, 113 062 dollars) et Stephen Chidwick (2e, 180 529 dollars). Ce dernier encaisse par ailleurs son 33ème cash en World Series mais devra donc encore patienter avant de pouvoir accrocher le précieux bijou à son poignet.

Descendu à seulement trois petites blinds, Pescatori trouve alors un double puis un triple up pour refaire une partie de son retard avant le heads-up final. Face-à-face qu'il domine de la tête et des épaules en à peine trente minutes, pour passer la barre des deux millions de dollars de gain, toutes épreuves WSOP confondus.

Cette victoire intervient près de trois semaines après celle sur l'Event #9, un Razz à 1 500 dollars. Elle replace également 'Le Pirate italien' dans la course au WSOP Player of the Year, dominée à l'heure actuelle par Paul Volpe et ses deux places de runner-up aux Events #10 et #15. Avec encore deux épreuves de Stud au programme de ces WSOP, peut-être n'a-t-on pas encore fini d'entendre résonner l'hymne italien dans les salles climatisées du Rio. Fratelli d'Italia, l'Italia s'è desta !

Guiglini c'est fini

- 22 juin 2015 - Par Florence

Event #42 - Extended Play No-Limit Hold'em 1 500$ (Day 2)

Une pause, une Peroni, la recette de Guiglini

C'est terminé pour mon collègue Aurélien Guiglini dans ce tournoi. Après avoir perdu le plus classique des flips As-Roi contre paire de Dames juste après la bulle, 'Guignol' s'en est de nouveau remis à un flip pour survivre. Cette fois, la pièce tombait du bon côté pour l'ancien Team Pro W qui doublait à 54 000 (soit une trentaines de blindes) suite à une confrontation As-Dame contre paire de 10. Tombé ensuite à moins de 20 blindes, Aurélien rendait les armes au retour du break, sa paire de 10 se heurtant aux Valets adverses. Le Français se classe finalement 150ème pour un gain de 3 179 dollars.

Pas grand chose à signaler du côté de Sebastien Comel, toujours assis devant plus de 80 000 pions alors que débute le dernier niveau de la journée, blindes 1 000/2 000 ante 300. Pourtant Top 20 à l'issue du Day 1, Yehoram Houri (photo) a bien degrind depuis. Le Parisien, présent à Las Vegas depuis fin mai, a fait le yoyo toute la journée : "j'avais 140 000 il y a deux niveaux. J'ai failli me faire livré quand j'ai touché un brelan de 10 sur As-Valet-10 et que mon adversaire a tout mis avec As-Valet, mais il a touché l'as à la turn." Venu avec d'autres grinders Français dont Benjamin Souriau et Julien Duveau, l'ancien régulier de l'ACF sera soutenu par sa femme et leur fille de deux ans, tout juste arrivées sur le sol américain.

Cinq Français dans l'argent

- 22 juin 2015 - Par Florence

Event #42 - Extended Play No-Limit Hold'em 1 500$ (Day 2)

1 914 joueurs au départ et 198 payés : la bulle vient d'éclater dans l'ultime seconde du niveau 12 sur le plus classique des flips, les Dames l'emportant contre As-Roi. Ils sont cinq Français à entrer dans l'argent. Parmi eux, on retrouve Sébastien Clot, le régulier des cercles parisiens Yehoram Houri, l'un des acteurs des Winamax Live Sessions Jimmy Guerrero, mais aussi l'ancien membre du Team Pro désormais chef de projet chez Winamax Aurélien Guiglini (photo).

Joueur discret, Sebastien Comel (photo) a également réussi à se hisser dans l'argent. Le jeune grinder enchaîne les places d'honneur depuis le début du festival. Installé dans une villa avec ses amis de la 'Team Timmy', Sebastien n'en est pas à son coup d'essai à Las Vegas. "C'est la quatrième année que je viens pour jouer les WSOP. m'explique-t-il. Cette année, j'ai déjà investi plus de 20 000 dollars en droits d'entrée, et je dois en être à 16 000 dollars de gain." Avec plus de 478 000 dollars à la gagne, il tient ici l'occasion de basculer dans le positif. Pour cela, il faudra d'abord survivre au deux derniers niveaux de 90 minutes disputés ce dimanche soir.

Le trio rêvé

- 22 juin 2015 - Par Florence

Event #41 - Seven Card Stud Hi-Lo 8 or Better Championship 10 000$ (Day 3 et Finale)

On n'osait pas croire à un tel casting à trois joueurs restants. Mais ce sont bien le Britannique Stephen Chidwick, l'Italien Max Pescatori et le Canadien Daniel Negreanu qui se disputent la victoire, au terme des trois jours de compétition ayant réuni 111 joueurs. Dire que les variantes n'ont plus de secret pour eux serait presque un euphémisme. Si Chidwick pourrait décrocher son premier bracelet, Pescatori, vainqueur de l'Event #9 en Razz, tentera de réaliser le doublé pour en obtenir un troisième. Quant à Daniel Negreanu, il ajouterait un septième titre WSOP à son impressionnant palmarès.

C'est la pause dîner et le jeu reprendra au niveau 27, limites 50 000/100 000, ante 10 000.

Chipcount 
Stephen Chidwick (Royaume-Uni) 1 725 000 
Daniel Negreanu (Canada) 1 300 000
Max Pescatori (Italie) 320 000  

Dans la cour des grands

- 22 juin 2015 - Par Florence

Event #44 - The Poker Players Championship 6-handed 50 000$ (Day 1)

C'est un tournoi des plus atypiques qui a débuté dans l'Amazon Room. Ce sont pour le moment 50 joueurs qui ont déboursé la rondelette somme de 50 000 dollars pour prendre art à l'un des évènements les plus attendus du festival. Pendant les cinq niveaux de 100 minutes disputés aujourd'hui, on assistera avec les meilleurs joueurs de la planète à une démonstration de toutes les variantes du poker : No-Limit et Limit Hold'em bien sûr, mais aussi PLO et Omaha Hi-Lo Split-8, Seven Card Stud, Seven Card Razz, Seven Card Stud Hi-Low Split-8 or Better, 2-7 Triple Draw Lowball et 2-7 NL Draw Lowball ou encore Badugi.

Quand on vous dit que c'est un tournoi atypique...

Parmi les ballas déjà présents, deux Français habitués de ce genre d'épreuve, Bruno Fitoussi et David Benyamine, auront fort à faire face au contingent américain : Anthony Zinno, Dan Smith, Jason Mercier, Scott Seiver ou encore Brian Hastings en décousent déjà. Alors que l'enregistrement tardif est possible jusqu'au début du deuxième jour, on pourrait voir l'entrée en lice de Phil Ivey ou encore de la légende Doyle Brunson.