masquer le menu
   

Et de deux pour Phil Galfond !

- 16 juin 2015 - Par Flegmatic

Photo : WSOP.com

Le casting final laissait rêveur, et au milieu de cette forte concentration de bracelets, c'est finalement Phil Galfond qui a tiré son épingle du jeu la nuit dernière lors de la finale de l'épreuve de Deuce to Seven No-Limit à 10 000 dollars. Il remporte ainsi son deuxième titre WSOP, après celui conquis en Pot Limit Omaha en 2008, en même temps que 224 383 dollars de gain. Il devance un parterre exceptionnel de spécialiste et de joueurs chevronnés, au premier rang desquels Nick Schulman, double vainqueur de l'épreuve (2009 et 2012), runner-up pour 138 665 dollars. Suivent Dan Smith (3e, 87 898 dollars), récent vainqueur sur un side de l'EPT Monte-Carlo, Erik Seidel (4e, 59 532 dollars), que l'on ne présente plus, ou encore Eli Elezra (6e, 31 462 dollars), également double détenteur de bracelet.

Toutes les infos sont sur le site officiel des WSOP

Hoyt Corkins en tête sur le Monster Stack

Ils étaient 7192 sur la ligne de départ, et après deux petits jours de compétition, voilà le field de ce Monster Stack réduit à seulement vingt-neuf joueurs. À quelques encablures d'un Day 3 qui devrait reprendre aux alentours de 23h heure française, c'est une autre légende qui mène les bal des gros tapis, Hoyt Corkins. L'homme au traditionnel chapeau de cow-boy et joueur old school par excellence visera, pour la deuxième édition de cet Event, un troisième bracelet. Breloque auquel ne pourra prétendre aucun Français, Meddi Ferah et Nicolas Tascher ayant quitté le tournoi respectivement en 163ème et 213ème position (6 990 dollars chacun).

No-Limit Hold'em 1 000$ : fin de disette pour ElkY ?

Deux représentants tricolores restent encore en lice à l'heure d'attaquer l'ultime journée de cet Event 30. Deux joueurs au profil radicalement différents mais à l'ambition, on imagine tout aussi élevée. D'un côté Pierre Horaud, inconnu de nos services mais qui n'en est pas à son coup d'essai à Vegas. Le Guadeloupéen tentera de réaliser sa meilleure performance live, lui qui est déjà assuré de repartir avec 10 434 dollars. De l'autre, Bertrand Grospellier part en quête d'un deuxième bracelet après celui décroché en 2011. Toujours à la recherche d'une nouvelle victoire sur le circuit depuis une première place sur un side à 10 000 euros à l'EPT Berlin en 2012, 'ElkY' lorgne clairement du côté des 353 391 dollars promis au gagnant. C'est évidemment tout le mal qu'on lui souhaite.


Pot-Limit Omaha High-Low : Jean-Marc Thomas aux portes de la finale

Jean-Marc Thomas durant les WSOP 2008

Une semaine après Gabriel Nassif, un Français de plus s'illustre dans une épreuve de spécialistes : Jean-Marc Thomas. Cet amateur endurci, habitué des cercles Parisiens et visiteur régulier de Las Vegas, figure parmi les 17 derniers joueurs dans l'épreuve de Pot-Limit Omaha High-Low à 3 000 dollars. C'est un jeu que Thomas affectionne particulièrement, l'ayant pratiqué en cash-game régulièrement au cours des dix dernières années. Thomas est plutôt short-stack (ses 274,000 unités le placent en 13ème position), mais est garanti un gain de 11 754 dollars. Le vainqueur empochera quant à lui plus de 300 000 dollars. Thomas est le dernier espoir Français après la sortie en 52ème position de Fabrice Soulier (payé de justesse), et fera face à des cadors comme David 'ODB' BakerRobert Mizrachi, ou encore Mike Gracz, l'actuel chip-leader.


6-Max 5 000$ : le vrai départ du Team Winamax ?


Michel Abécassis emballe un joli tas de jetons à la fin du Day 1, en face de Pierre Milan

C'est l'un des tournois les plus attendus par la plupart des pros du Team Winamax, et deux d'entre eux y ont réussi leur entrée : Michel Abécassis et Guillaume Diaz se classent respectivement 18ème et 66ème au terme du premier tour de l'épreuve de 6-max à 5000 dollars. De 550 joueurs au lancement, ils ne seront plus que 190 à revenir au Rio pour disputer le Day 2 aujourd'hui à
13 heures (22h en France). 'MIK22' (qui possède un tapis équivalant à deux fois la moyenne !) et 'volatile38' sont accompagnés par une ribambelle de Français : le serial perfeur Benjamin Pollak (11e au classement), le champion EPT Jean Montury (26e), Sébastien Comel (43e), Pierre Milan (134e), qui tente de surfer sur une vague de succès entamée cet été avec une seconde place dans une autre épreuve de No-Limit ce week-end, et Damien Lhommeau (short-stack en 165ème position). 60 joueurs seront payés, avec plus de 630 000 dollars reservés au vainqueur.

Tous ces tournois vont se poursuivre dans la soirée de lundi : notre reporter Florence est sur le pied de guerre pour vous les raconter en direct !

Un deuxième bracelet pour Brian Hastings

- 15 juin 2015 - Par Benjo DiMeo

Photo : WSOP.com


Un joueur bien connu de la communauté high-stakes a terminé au sommet de la plus grosse épreuve de Stud des WSOP, celle à 10 000 dollars l’entrée (il s’agit d’ailleurs de la plus grosse du monde, en fait, puisqu’il n’y a plus qu’aux WSOP qu’on joue des tournois de Stud). Triomphant de 90 joueurs, Brian Hastings remporte ainsi son second bracelet et la somme de 239 518 dollars, deux ans après sa victoire dans le tournoi de Heads-Up. Il prive au passage Scott Clements de son troisième bracelet. En finale, on retrouvait d’autres vainqueurs WSOP : Dan Kelly (3e), et Max Pescatori (8e).

Toutes les infos sont sur le site officiel des WSOP


Monster Stack : maxi affluence


Cela ne surprendra personne : le tournoi Monster Stack a une nouvelle fois séduit le plus grand nombre, avec sa structure extraordinairement deep pour un investissement relativement modeste (15 000 jetons au départ et blindes 25/50 pour 1 500 dollars d’investissement) : 7 192 inscriptions ont été enregistrées, re-entry inclus, au cours des deux journées de départ disputées vendredi et samedi dernier. C’est un poil moins que l’an passé (7 862 inscriptions au compteur de la première édition remportée par Hugo Pingray) mais tout de même suffisant pour constituer une cagnotte de presque 10 millions de dollars, et offrir 1,286 millions au vainqueur.

Au terme du Day 2, ils ne sont plus que 272 pouvant encore prétendre au titre, parmi lesquels deux Français seulement : Meddi Ferrah (137e avec 339 000 jetons), et Nicolas Tascher (196e avec 236 000). En tête pour le moment : le Russse Milos Skrbic (1,302 millions). Le classement complet est sur le site des WSOP.

Parmi les joueurs éliminés, mais payés, on compte Jean Souprayenmestry (646ème pour 3 106$), Alexis Laurent (639ème pour la même somme), Vincent Grignon (587ème, idem), Willy Senegal (556ème pour 3 495$), Julien Cosar et Benjamin Benoît (460e et 456ème pour 3 980$ chacun), Etienne Fortin (443ème pour 3 980$), Luc Xu (389ème, 4 563$), et Alexandra Petitjean (274ème pour 6 019$).


Deuce to Seven 10 000$ : un casting six étoiles

Dans la nuit de lundi à mardi se jouera une finale au casting proprement incroyable, et pour cause, il s’agit de la très relevée épreuve de Deuce to Seven No-Limit à 10,000 dollars, un véritable tournoi de spécialistes (77 inscriptions seulement) dont la dernière table réunira Dan Smith, Erik Seidel, Phil Galfond, Nick Schulman (qui a déjà remporté deux fois cette épreuve), Jon Turner, et Eli Elezra. Excusez du peu !


En d’autres nouvelles


Chaque journée voit son lot de nouveaux vainqueurs célébrés aux alentours de 14 heures sur le podium de la Pavillion Room, les parties en cours s’arrêtant le temps que l’hymne national des vainqueurs soit joué à plein volume dans toutes les salles de tournoi des WSOP. Ce week-end, on a ainsi entendu résonner l’hymne Américain (Aaron Wallace, vainqueur d’un Pot-Limit Omaha à 1,000$, Arash Ghaneian, vainqueur du HORSE à 1,500$, et Christian Pham, vainqueur de l’épreuve de Deuce to Seven No Limit à 1,500$) et Canadien (Sam Greenwood, vainqueur d’une boucherie à 1,000$).

Au total, 27 épreuves sont derrière nous dans cette 45ème édition des Championnats du Monde, soit presque 40% des tournois au programme cet été au Rio. Si la majorité des vainqueurs sont comme chaque année Américains, on a aussi vu des Allemands faire valoir leur rang (Paul Michaelis, vainqueur d’un tournoi de Pot-Limit Hold’em à 1,500$), un célèbre Italien récidiver (Max Pescatori, vainqueur en Razz), un Russe briller (Konstantin Maslak, vainqueur dans un tournoi mixe Omaha/Stud en high-low), un Israelien triompher (Idan Raviv, vainqueur en No-Limit 6-max), et un Anglais old-school faire son come-back (John Gale, champion en No-Limit Turbo). Et grande première, enfin : le Maroc a décroché son tout premier bracelet grâce à la victoire de William Kakon dans l’épreuve de Limit Hold’em à 1,500 dollars.

Pas encore de bracelet Français jusqu’à présent, mais il reste plus de quarante épreuves à disputer avant le 14 juillet…

Pierre Milan passe tout près d'un second bracelet

- 14 juin 2015 - Par Florence

Est-ce l'année des secondes places pour les Français ? Vainqueur de son premier bracelet WSOP l'an passé, Pierre Milan a failli récidiver dans la nuit de samedi à dimanche, chutant sur la dernière marche dans l'épreuve 25 de cette édition 2015, un tournoi de No Limit à 5 000 dollars l'entrée, deux jours après la presque victoire de Gabriel Nassif dans une épreuve de Limit.

Chipleader dès les demi-finales, le résident Maltais a augmenté son avance jusqu'au tête-à-tête final, mais a finalement dû s'incliner face à l'Américain Jeff Tomlinson (567 724$) après près de cinq heures de duel. Il faut d'ailleurs souligner la performance de ce dernier : l'amateur de 51 ans, coach de foot Américain en Floride, a prévalu face à un casting de finalistes impressionnant, comprenant notamment Dan O'Brien (8e), le triple champion WPT Anthony Zinno (7e), Jonathan Little (6e), Jonathan Jaffe (4e), ou encore le double vainqueur WSOP Dominik Nitsche (3e). 

Pierre Milan et le rail tricolore (Crédit photo : Bluff.com)

Outre le gain colossal de 350 994 dollars, le Français retiendra le soutien de ses coéquipiers de la 'TeamTimmy' : Guillaume Jenner, Michaël Gathy et Alexandre Gama mais aussi de nombreux tricolores dont Flavien Guenan, Erwann Pecheux, Paul-François Tedeschi, Brian Benhamou... Mais il faudra attendre encore un peu pour qu'un Français rejoigne le club des doubles détenteurs de bracelets, dont Roger Hairabedian est pour l'instant le seul membre bleu-blanc-rouge.

Tous les résultats sur le site des WSOP.

Gabriel Nassif si près du Graal

- 10 juin 2015 - Par Florence

C’est tard dans la nuit de mardi à mercredi, pendant l’heure du déjeuner en France, que l’Event 19 a connu son dénouement. Une finale qui aurait pu se conclure en apothéose pour le clan tricolore. Mais les cartes en ont décidé autrement. Le Team Pro online Pokerstars Gabriel Nassif a échoué en heads-up de l’épreuve 3 000$ Limit Hold’em 6-Handed pour un gain de 142 631$, la victoire revenant à l’Américain Matthew Elsby (230 799$) sur un field de 319 participants.

Joueur professionnel de 38 ans, le résident d'Arizona a largement dominé le Français lors du tête-à-tête final, touchant tous les board. Nassif n'a rien pu faire face au rush de l'Américain et s'est incliné en à peine une trentaine de minutes. Spécialiste de Limit avec trois cash WSOP, tous dans cette variante, Elsby remporte ainsi sa première breloque.

Déjà second en 2013 d’un 5 000$ Limit Hold’em, Gabriel Nassif est passé une nouvelle fois tout proche de décrocher un premier bracelet WSOP dans une variante qu’il apprécie particulièrement. Le Parisien peut se vanter de statistiques impressionnantes : sur ses 46 lignes Hendon Mob, 32 proviennent de places payées aux WSOP, dont 7 tables finales. Il est aussi le recordman français du nombre d’ITM dans le même festival WSOP (7 l’an passé dont 3 TF).

Après sa 92ème place dans l’Event 3, 1 500$ Omaha Hi-Low Split-8 or Better, ce festival 2015 débute sous les meilleurs auspices pour le joueur de Magic. Une régularité incroyable qui finira sans nul doute par payer.

Parmi les supporters du Français, Jean Montury, Erwann Pecheux ou encore Bertrand 'Elky' Grospellier (source ClubPoker).

Et de 14 pour Phil Hellmuth !

- 9 juin 2015 - Par Florence

Aucun adjectif n'est assez fort pour qualifier la victoire de Phill Hellmuth dans l'Event 17, 10 000$ Razz Championship, cette nuit au Rio All Suite Hotel&Casino. Un 14ème bracelet pour l'Américain qui accentue encore un peu plus son record du nombre de bracelets WSOP décrochés. Et ce ne sont pas les 271 105 dollars de gain que l'on retiendra mais bien la performance obtenue dans une variante autre que le Hold'em, le Razz.

Hellmuth est venu à bout d'un field de 103 participants, composé de spécialistes de la discipline. On retrouvait en finale Mike Leah (4ème), Stephen Chidwick (7ème) ou encore Shaun Deeb (9ème), vainqueur de son premier bracelet dans l'Event 15, 10 000$ PLO Championship.

Retrouvez tous les premiers résultats sur le site des WSOP.