masquer le menu
   

69, congrès héroïque

- 13 juillet 2015 - Par Benjo DiMeo


La cinquième journée de l’édition 2015 s’est terminée avec un nombre de joueurs restants cher à Gainsbourg : ils ne sont plus que 69 pouvant encore prétendre au titre. Pas mal de têtes de série ont chuté durant la seconde moitié du Day 5 (Matt Waxman, Brandon Adams, Jake Cody), mais le casting des potentiels November Nine reste tout à fait réjouissant.

Vous le savez sans doute, le clan Français a complètement déserté le tournoi dimanche, avec les sorties successives de Patrick Bruel, Damien Lhommeau et Paul-François Tedeschi. Le chip-leader du jour nous vient d’un pays voisin et ami, un territoire petit mais costaud : la Belgique. Pierre Neuville a en effet vécu une journée de rêve, remportant des gros pots à la pelle pour s’installer solide en tête avec 7,1 millions de jetons. Le doyen du field (72 ans) avait entamé la journée en 77e position parmi 237 joueurs, et on peut le dire sans prendre de risques : Neuville est un candidat très, très sérieux au poste de November Nine.

Dans le reste du field, on retrouve LA superstar du poker incontestée (Daniel Negreanu, 22e place - quelles sont les chances à ce stade qu’il n’atteigne PAS la finale ? Très faibles, je crois), un mec qui a déjà été November Nine (Matt Jarvis, 8e en 2010), un personnage tout à fait détestable qui devrait donner du piment aux retransmissions ESPN, une version live de Cartman de South Park (Justin Schwartz, 25e), quelques Européens (Ghattas Kortas de Suède, 15e, Anton Morgensten d’Allemagne, 17e, en 2013 il était chip-leader à 24 left et a explosé en vol, ratant la finale, Frederico Butteroni d’Italie, 31e,  les Anglais Toby Lewis et Chun Law, 33e et 34e, plus quelques autres), une bête de High-Rollers déjà légendaire à 21 ans et disputant ses tout premiers WSOP (Fedor Holz, 44e), pas mal de Canadiens (six au total), du grinder de longue date certifié très, très bon (Brian Hastings, 10e, Justin Bonomo, 56e), et, il me semble, aucune femme après l’élimination de la Suédoise Diana Svensk en fin de journée.

Bref, on va bien s’amuser durant le Day 6 (l’avant-dernier jour du Main Event avant la finale en novembre) qui débutera à midi (21 heures en France). Nous serons comme chaque jour sur le pont une heure plus tôt pour notre décrochage radio en direct. Bonne journée à tous !