masquer le menu
   

Level 16, fortunes diverses chez les Français

- 11 juillet 2015 - Par Florence

Blindes 2 500/5 000, ante 500

Tedeschi livré

"Un mec m'a donné 100 000". C'est en ces termes que Paul-François Tedeschi m'explique d'où provient sa nouvelle pile de jetons orange. "J'ai 3-bet le siège 8 avec As-Dame, il a 4-bet à 50 000 et j'ai juste payé. Sur le flop As-3-5, il a c-bet à 55 000 et j'ai encore payé. On a check un 8 à la turn, puis j'ai renvoyé 48 500 après son check sur une brique river. Il a passé, et hop 100 000 de plus!". Avec 530 000 jetons, le Corse a de quoi voir venir. "Mais j'ai une image dégueulasse maintenant. J'ai 3-bet 9 et 7 suité et on a partagé au showdown."

Houri contrefait

Ce niveau aura été difficile à surmonter pour Yehoram Houri. Il va tout d'abord faire doubler un short, As-Roi contre paire de 9 pour chuter à 300 000, puis il verra son 4-bet payé et sera contraint de payer le check raise à tapis de son adversaire sur un board 2-3-4 avec une paire de Rois. Son opposant trouvera un brelan river avec sa paire de 9. Tombé à 50 000, le Parisien trouvera un double up juste avant la première pause, As-7 contre paire de 9.

Un pari à prendre

Si on m'offrait une cote, je mettrais les yeux fermés un billet sur sa présence en finale. Certes, il est encore bien trop tôt pour se lancer au jeu des pronostics, mais Joseph McKeehen a tellement le profil type du November Nine. Une dégaine de grinder introverti, une attitude mollassonne qui constraste avec la rapidité et la précision de ses réflexions, et surtout un énorme tas de jetons qui ne cesse de grossir.

On a vu le joueur américain mettre une pression monstre à l'un de ses adversaires, en murmurant simplement « all-in » sur la rivière d'un board 59JAQ. Avec 300,000 encore à ce moment là, le joueur en face s'est arraché les cheveux avant de finalement payer avec une simple paire de 10 et de regretter aussitôt (« Je ne t'ai pa cru » lâche-t-il) en voyant McKeehen retourner deux beaux As.

Anecdotes, statistiques et citations à la con

Caché sous son chapeau de cow-boy, Tom Yates, qui a décroché son ticket en remportant sept satellites successifs (dont un premier à 1 centime), est toujours en course !

Le tapis du qualifié Winamax Maxime Chilaud n'a quasiment pas bougé durant les deux premières heures de jeu.

Parmi les dernières éliminations, celle du champion du monde 2010, le Canadien Jonathan Duhamel qui s'est incliné en 565e position (17,282$).

Un autre joueur du pays des caribous a mordu la poussière, Charles Sylvestre (547e pour 19,500$) qui était pourtant énorme avec plus de 600,000 en début de journée.

« Mais c'est quoi cette publicité de merde ! » - Signé : un confrère sensiblement énervé en découvrant une publication de sa propre boite.

Notre confrère de Club Poker Steven à chaque fois qu'il parle à Kara Scott