masquer le menu
   

Mille délivrances

- 11 juillet 2015 - Par Benjo DiMeo

La bulle éclate dans le Main Event


Au tour d’un joyeux repas au magnifique restaurant Roma Deli (loin du strip, que des locaux, accueil sensass, bouffe inoubliable, et Davidi qui régale, merci, c’est surement bon pour le karma), nous avions encore faim. 

Faim d’une bonne grosse bulle bien grasse et juteuse, avec des cris de joie et des pleurs, car parole de reporter : l’entrée dans les places payées du Main Event est le moment poker préféré de l’année pour tous ceux qui, comme nous, sont payés pour regarder des gens jouer aux cartes et ensuite écrire dessus

Ma neuvième bulle du plus beau tournoi du monde (ma première en 2006, j’ai raté celle de 2011) fut tout aussi excitante que les précédentes, mais plus courte que la moyenne : à peine deux coups joués en main par main.


Avant que le ‘hand for hand’ ne démarre véritablement, il fallait d’abord passer de 1,051 à 1,002 joueurs. Ce fut fait en une heure à peine, durant laquelle on a assisté à l’élimination de Jan Heitmann, et Mike Matusow, entre autres. Aussi, on a vu un Anthony Picault faire tapis deux fois sans être payé, Yehoram Houri perdre un pot énorme avec As-Roi (il paie flop, turn et rivière sur Roi-x-x-As-Valet et tombe contre Dame-10), et Patrick Bruel monter à 180,000 (Roi-Dame rentabilisé sur un board Dame-Valet-x-x-9).

21H25 - Il reste 1,002 joueurs. Jack Effel s’empare du micro pour lancer officiellement le processus de main par main. Il rappelle le principe : tous les croupiers vont donner simultanément le prochain coup, et devront se lever de leur siège une fois la main terminée. La main suivante n’est donnée que lorsque tous les croupiers sont debout. Si un joueur est à tapis payé, on attend que tous les coups soient terminés avant de jouer le coup.


21H29 - Un croupier dont le coup est terminé se lève et quitte la salle. « Hey, Corey ! » lance t-il à un collègue posté contre le mur, les mains dans les poches. « Remplace moi, faut que j’aille pisser ! »

21H34 - Pas de sortant durant la première main. On passe à la seconde.

21H37 - Un technicien ESPN fonce d’un pas pressé. « Tapis payé dans la zone Tan », aboie t-il dans son talkie walkie. Je le suis jusqu’à la table 351 où je découvre que…

21H39 - C’est Roy Daoud qui est à tapis ! Le Franco-Canadien a posé ses derniers 21,500 de BB après une relance de la petite blinde. Il ne lui reste plus qu’à patienter.


21H42 - Dieu que c’est long : je n’aimerais pas être à la place de Daoud, qui sourit pourtant, et pianote sur son téléphone.

21H45 - Apparemment, un joueur aurait sauté dans la salle Brasilia, à 300 mètres de là : Jonas Lauck, d’une façon bien douloureuse, quinte contre quinte supérieure. Il ne reste donc plus que 1,001 joueurs, et Daoud attend toujours que l’on décide de son sort…


21H47 - Les jeux sont enfin retournés, la concentration humaine est au maximum autour de la table, et Jack Effel commente en direct. 

55 chez Daoud, en tête contre le 75 adversaire.

Flop : Roi-9-4. Jusqu’ici tout va bien…

Turn : Roi. Murmure collectif chez les joueurs et les nombreux spectateurs. Daoud peut maintenant buller de trois façons supplémentaires.

Rivière : le 9 !!! L’adversaire de Daoud a trouvé deux paires sur le tableau, et son kicker 7 est valide !

21H50 - Jack Effel annonce l’élimination de Jonas Lauck : toute l’Amazon Room érupte, mais Jack Effel ne termine pas sa phrase : il faut d’abord vérifier une dernière fois que le compte des joueurs est bon.

21H52 - Un joueur venant de se qualifier avec seulement DEUX jetons est particulièrement content, et nous gratifie d’un magnifique cri de Tarzan.


21H56 - « Congratulation players, you are in the money in the Main Event of the World Series of Poker ! » La délivrance pour 1,000 joueurs qui hurlent à l’unisson, avant de se précipiter sur leur téléphone portable. « Chérie, j’ai fait l’argent ! »

21H57 - Comme Roy Daoud et Jonas Lauck ont sauté sur la même main, il faut procéder à un tirage au sort pour déterminer le gagnant du prix reservé au bubble boy : une entrée pour le Main Event. Un tirage au sort qui se jouera à la carte la plus haute. Roy tire un Valet, son adversaire un 7 : joli lot de consolation pour le Franco-Canadien ! 

Plus d'images :

La petite tape que donne Robbie, le superviseur, sur l'épaule de Roy me donne presque envie de pleurer tellement c'est touchant

Jean Montury, trolleur de bulle

Le superviseur Charlie a parfaitement géré cette opération militaire qu'est la bulle

Des dizaines de membres du staff sont mobilisés pour gérer l'afflux d'éliminés post-bulle

Famille et amis sont nombreux à venir encourager leurs proches venant de franchir une étape cruciale du tournoi
ITM avec peu de jetons, Gilles Huet peut laisser éclater sa joie
Un cri de Tarzan sera même poussé dans la pour le coup bien nommée Amazon Room
Le moment se prête à un selfie
Les masseuses ne sont pas en reste
Jay Pee, reporter de choc en direct de la bulle, préparant son sujet audio pour l'émission de radio de demain matin
Et qui de mieux que Patrick pour une interview à chaud ?
Deux tables isolées dans la Brasilia auxquelles personne n'a prêté attention
Ils sont nombreux à s'être qualifiés avec à peine une ou deux blindes de tapis