masquer le menu
   

Le Main Event enclenche la seconde

- 9 juillet 2015 - Par Benjo DiMeo

Fin du Day 2A/2B



Le deuxième tour du Main Event : celui où la cadence augmente, où les pots se font plus gros, les coin-flips se multiplient, où les déceptions sont amplifiées et l'adrénaline monte tandis que certains, déjà, commencent à se voir en haut de l’affiche. Vous trouviez que le taux d’éliminations de 30% observé lors du Day 1 était encore un peu faiblard ? En ce Day 2A/2B, vous voilà servi : 60% des joueurs qui étaient sur la ligne de départ à midi sont repartis du Rio les mains vides et les espoirs anéantis. Forcément : après un premier tour résolument égalitaire où tout le monde entame la partie avec un tapis identique, le Day 2 est le jour des disparités : ceux qui ont accumulé des jetons la veille font parler la poudre, pendant que les short-stacks tentent désespérément de se tirer d’affaire. Au menu de toutes les tables, donc : des coin-flips, des tirages, des 3-bets à tapis avant le flop. Du côté des chip-leaders, l’inflation était de mise : là où le meilleur joueur du Day 1 s’en est tiré avec un peu moins de 200,000, le nouveau boss du tournoi (en l’occurence l’Américain Amar Anand, en photo ci-dessous) termine le Day 2 avec 603,500. Premier joueur à dépasser les 500 000, il s'est emparé de la tête du classement au retour de la pause dîner.

En ce qui concerne le clan Français : de 34 joueurs en course à midi, le field s’est progressivement rétréci pour chuter à 15 restants en fin de journée. Une certaine logique a été respectée car les sortants sont principalement les joueurs qui possédaient peu de jetons à l’entame du match : Michel Pomaret, Hugo Pingray, Grégory Benac, Lorenzo Lavis, Julien Sitbon, Etienne Durand ou encore Laurent Benhayoun ont ainsi chuté rapidement aujourd’hui. Le qualifié Winamax Joël Durfort aura tenu beaucoup plus longtemps, ne rendant les armes qu’en toute fin de journée. Plus surprenante fut l’élimination de Thomas Sobolewski trois heures à peine après avoir débuté sa partie avec un très gros stack. Au petit jeu du poker « ninja », Gilles Huet semble être très fort : parti avec 30,100 ce matin (la cave de départ plus un jeton noir de 100), on l’aura retrouvé toujours au poste avec 48,800 en fin de journée.


Si Sylvain Loosli et Adrien Guyon ont tiré leur révérence après la pause-dîner, ce ne fut pas une journée complètement noire pour le Team Winamax, grâce à la belle partition jouée par Patrick Bruel, qui a charmé ses adversaires tout au long de ce Day 2A/2B tout en les délestant régulièrement de leurs jetons. Déjà auteur d'un superbe Day 1, le jovial Louis "Labrik" Linard a continué sur sa lancée aujourd'hui, et termine tout simplement en tête du clan Français. Il entamera le Day 3 avec 140 blindes, excusez du peu.

Louis Linard et Bastien Venhard en mode WPO Dublin

Nombre de visages familiers du circuit Français ont franchi le second tour, et profiteront d’une journée de pause jeudi avant de tenter de rentrer dans l’argent durant le Day 3 : Anthony Picault, Pierre Merlin, Antoine Saout, Jean Montury, Flavien Guenan… Ils seront accompagnés par quelques visages moins connus mais très performants aujourd’hui : Yehoram Houri, Roy Daoud, Patrick Caverivière, Freddy Caisson, et le qualifié KING5 Bastien Venhard. Nous continuerons bien sûr de faire plus ample connaissance avec eux et de surveiller de près leurs progrès tout au long des prochains jours.

Découvrez le classement complet des 15 premiers Français qualifiés pour le Day 3 :

Louis "Labrik" Linard 222,400
Yehoram Houri 173,000
Roy Daoud 150,100
Patrick Bruel (Team Pro Winamax) 134,800
Anthony Picault 113,200
Pierre Merlin 92,000
Antoine Saout 63,600
Patrick Caverivière 56,600
Bastien Venhard (Qualifié KING5) 53,700
Jean Montury 52,000
Flavien Guenan 49,400
Gilles Huet 48,800
Freddy Caisson 41,500
Martial Blangenwitsch 34,400
Jimmy Guerrero 34,000

A vue de nez, le tapis moyen oscille autour de 110,000, et les blindes au début du Day 3 seront fixées à 800/1,600. Aucun de nos joueurs n’est donc en danger immédiat, même si le bas du tableau devra bien sûr être vigilant.

Du côté des internationaux, c'est avec plus du triple de la moyenne que reviendront vendredi le Grec Sotirios Koutoupas, vainqueur de l'EPT Deauville en 2014, l'Anglais Jake Cody, l'Américain Brian Hastings, déjà vainqueur de deux bracelets cette saison, le Belge Pierre Neuville (photo) ou encore le jeune prodige allemand Fedor Holz.

Ils ont conforté leur rang : le vainqueur du Higroller for One Drop le Canadien Jonathan Duhamel, son compatriote Marc-André Ladouceur, le Joueur de l'Année de l'an passé l'Allemand George Danzer, l'Anglais Charlie Carrel, les Américains Daniel Coleman, Justin Bonomo et Kevin MacPhee.

Greg Raymer, vainqueur du Main Event en 2004, est toujours en course alors que son compatriote Chris Moneymaker a rapidement rendu les armes, éliminé par l'homme qui marche sur l'eau en ce moment, Daniel Coleman.

La deuxième journée aura été fatale aux Américains Jason Mercier, Phil Galfond, Patryush Buddiga et Kevin Schaffel. C'est fini aussi pour les Allemands Ole Schemion et Dominik Nitsche, les vainqueurs EPT Anton Wigg et Dimitar Danchev, les Italiens Mustapha Kanit et Max Pescatori et les féminines Jennifer Tilly, Annette Obrestad et Sofia Lovgren.

Le rêve éveillé de Tom Yates

C'est une vraie belle histoire des World Series Of Poker qu'est en train d'écrire Tom Yates. Il y a quelques mois, ce joueur originaire du Yorkshire (Angleterre) tentait sa chance sur un satellite au prix d'entrée le plus bas possible ,1 centime seulement, et remportait un ticket pour un autre satellite, à 1 dollar cette fois. Sept épreuves de ce type plus tard, dont une dernière à 1,500 dollars, et on imagine une réussite insolente, Tom décrochait son sésame pour l'épreuve reine des championnats du monde ! Mais le plus beau chapitre de ce conte de fée est encore à écrire : le joueur anglais a franchi les journées préliminaires avec succès et c'est avec un tapis proche de la moyenne qu'il reviendra au Day 3 tenter de transformer ce magnifique freeroll en un billet de 15,000 dollars, ou plus, bien entendu.

Jeudi : place au Day 2C

Nous vous donnons rendez-vous jeudi à partir de 11h (20h en France) pour notre décrochage radio en direct, écoutable depuis l’appli poker Winamax où à cette adresse. A midi, le Day 2C débutera avec 39 Français au départ dont Michel Abécassis, David Benyamine, Olivier Decamps, Valentin Messina, Emile Petit, Camel Meriem... Rafraichissez vous la mémoire en attendant le départ avec la liste complète des partants de ce Day 2C.

Une bière et au lit ! On se retrouve très, très vite...

Florence, Benjo & Kinshu