masquer le menu
   

Le Main Event continue de nous donner le tournis

- 8 juillet 2015 - Par Benjo DiMeo

Fin du Day 1C


C’est à l’occasion de sa troisième journée de départ que le Main Event des World Series of Poker a atteint son apogée… Pas en matière d’excitation, entendez bien : il ne s’agissait après tout que d’un Day 1, autrement dit du premier chapitre d’un long roman. Les plus belles journées restent à venir. En revanche, en ce qui concerne la masse humaine, le point culminant a bien été touché du doigt aujourd’hui : avec 3,963 joueurs, nous avons assisté au plus gros Day 1 de l’histoire du Main Event, remplissant à ras bord les trois salles principales du centre de convention du Rio, plus la cantine. Il y avait de quoi choper littéralement le tournis en parcourant l'océan de tables et de visages massés dans les salles Pavillion, Brasilia et Amazon. 

Le Rio a donc connu sa dernière journée "zoo" de l’été : à partir de maintenant, la descente va être rapide - accrochez vos ceintures car le premier des Day 2, qui se tiendra ce mercredi, va voir la cadence des éliminations atteindre une vitesse folle, et la table finale va arriver beaucoup plus vite qu'on ne l'imagine.

Quoi qu'il en soit, cette affluence massive a nettoyé nos craintes d’une baisse de la participation, craintes nées après des Day 1A et 1B décevants. Avec 6,420 joueurs au total, à peine 263 de moins que l’an passé, le Main Event reste le tournoi une valeur sûre, et assurément l’épreuve la plus dotée de la saison, avec plus de 60 millions de dollars de cagnotte, dont 7,7 réservés au vainqueur.


Plus de 30 Français se qualifient

Ce fut globalement une bonne journée pour le clan Français, qui a lui aussi atteint sa taille maximum aujourd’hui avec au bas mot 45 représentants - chiffre qui ne comprend pas les inévitables petits nouveaux faisant leur apparition chaque année et que nous ne connaissons pas encore.

Le vainqueur du dernier Winamax Poker Tour Olivier Decamps semble être le meilleur Français du Day 1C, avec un tapis dépassant les 100,000 - plus de trois fois la cave de départ. Le Toulousain est suivi de près par Sébastien Comel. Nombre de joueurs connus et reconnus du circuit ont passé une excellente journée, à l’image de Valentin Messina (photo), Damien Lhommeau, Pierre Milan, Rémi Castaignon ou encore Nicolas Le Floch. Plus rare sur le circuit depuis quelques temps, Victor Choupeaux a retrouvé avec bonheur les joies du poker live et deep-stack : on le retrouvera au Day 2 avec quantité de munitions. 

Voici la hauteur des tapis des Tricolores, relevée durant les derniers coups de la journée :

Olivier Decamps 106,000
Sebastien Comel 99,825
Valentin Messina 83,200
Damien Lhommeau 82,000
François Tosques 77,000

Pierre Milan 74,800
Remi Castaignon 73,000
Nicolas Le Floch 72,000
Victor Choupeaux 68,500
Benoit Triestini (qualifié Winamax) 64 650

Maxime Chilaud (Qualifié Winamax) 62,000
Paul-Francois Tedeschi 56,000
Alexandre Reard (Vainqueur KING5) 55,000
Brian Benhamou (photo) 54,000
Giuseppe Zarbo 53,800

Emile Petit 52,000
Erwann Pecheux 43,000
Michel Abecassis (Team Pro Winamax) 41 450
Renaud Desferet 40,000
Nicolas Cardyn 36,000

Philippe Ktorza 34,000
David Benyamine 33,000
Camel Meriem (WIP, photo) 32,000
Benjamin Nicolas-Teboul (qualifié Winamax) 31 000

Ness Kourdourli 30,675

Stephane Benadiba 29,000
Vincent Robert 25,000
Bertrand Grospellier 22,000
Romain Paon 18,000
Alexandra Petitjean 17,775

Arnaud Mattern 17,000
Bernard Guigon 17,000
Rony Halimi 12,000

Nous savons que Yorane Kérignard, Ilan Boujenah et Fabien Perrot ont franchi ce Day 1C, sans pouvoir annoncer avec certitude la hauteur de leur tapis. Incertitude en revanche concernant le sort de Benoît Albiges, Julien Martini, Christophe Pommier et David Lascar.

Au final, les éliminés Français sont peu nombreux au regard de la taille du clan Français en début de journée (au moins 45 représentants). Sachant que 35% du field total a quitté le Rio avant la fin du premier tour, nous pouvons compter les éliminations de nos joueurs sur les doigts de la main : celles d’Eric Sfez, Guillaume Jenner, Gilbert Diaz, Alexandre Gama et Jonathan Salamon, notre globe-trotter préféré..

Michel et Davidi au rapport

C'est une journée assez calme qu'a passé notre Team Pro Michel Abecassis. Perdant rapidement un tiers de son stack de départ, le Doc a finalement refait son retard pour terminer avec plus de 41 000 jetons. "Je m'en suis voulu de ne pas avoir passé les as sur un trois barrel de mon adversaire dès le premier niveau, m'avouait l'ancien journaliste. Il faut jouer low variance lors d'un Day 1 du Main Event. J'ai d'ailleurs passé une paire de Dames préflop peu de temps après, à raison."

Davidi Kitai a lui escaladé marche après marche les premières difficultés de la journée. Avec son style de jeu très small ball, le pro du Team Winamax a pu de façon ultra régulière gagner plusieurs pots à première vue anodins, mais qui lui ont  finalement permis de rapidement doubler son capital de départ. La deuxième partie du Day 1C fut un peu plus laborieux pour notre Belge préféré qui n'a toutefois pas perdu de sa superbe, en finissant avec un tapis de 55 000 tout à fait respectable.

Une journée de gala

Le premier tremblement de terre de la journée a eu lieu dès le troisième niveau avec l'élimination de l'Américain Mark Newhouse, qui restait rappelons-le sur deux tables finales consécutives, avec deux décevantes neuvième place. Puis c'est le champion en titre le Suédois Martin Jacobson qui rendait les armes. Parmi les éliminés de la journée, on recense les Américains Greg Merson, John Duthie, Paul Volpe, Mike Sexton, David "ODB" Baker...



C'est terminé aussi pour le Belge Michaël Gathy, la Britannique Liv Boeree, le Finlandais Patrik Antonius et le Néerlandais Ruben Visser. Ca passe en revanche pour le vainqueur EPT Dominik Panka (photo) les Canadiens Daniel Negreanu et Sorel Mizzi, les Américains Antonio Esfandiari, Phil Ivey et Phil Hellmuth (les deux ayant passé une partie de leur journée à la même table), les Allemands Martin Finger et Sebastian Pauli ou encore le Britannique Oliver Price. Au moins deux autres anciens vainqueurs du Main Event sont encore en course : l'Australien Joe Hachem (2005) et l'Américain Ryan Riess (2013).


Place au Day 2

Fini le round d'introduction : alors que les joueurs qualifiés aujourd'hui vont profiter d'une journée de repos, nous allons rentrer dans le dur mercredi avec la tenue simultanée des Day 2A et 2B. Pour rappel, voici les Français que nous aurons l'occasion de suivre mercredi :

Day 2A
Yehoram Houri 56,000 (Amazon / 374 / 8)
Marc Inizan 19,750 (Amazon / 392 / 8)
Gabriel Nassif 17,775 (Amazon / 407 / 1)

Day 2B
Roy Daoud 127,800 (Pavilion / 97 / 2)
Louis Linard 116,275 (Pavilion / 99 / 9)
Thomas Sobolewski 113,800 (Pavilion / 120 / 1)
Martial Blangenwitsch 83,600 (Pavilion / 117 / 2)
Didier Pitcho 71,175 (Brasilia / 17 / 2)
Patrick Bruel (Team Winamax) 61,800 (Pavilion / 106 / 8)
Anthony Picault 54,650 (Brasilia / 84 / 8)
Jimmy Guerrero 50,000 (Brasilia / 76 / 7)
Patrick Caveriviere 47,600 (Pavilion / 114 / 2)
Guy Pariente 47,525 (Pavilion / 99 / 8)

Freddy Caisson 45,700 (Brasilia / 45 / 4)
Jean Montury 43,000 (Pavilion / 127 / 9)
Sylvain Loosli (Team Winamax) 42,300 (Brasilia / 7 / 4)
Antoine Saout 39,925 (Brasilia / 37 / 4)
Pierre Merlin 35,825 (Brasilia / 70 / 6)
Maxim Trouve 35,675 (Brasilia / 78 / 9)
Adrien Guyon (Team Winamax) 35,475 (Brasilia / 47 / 5)
Bastien Venhard (Qualifié KING5) 34,025 (Brasilia / 50 / 3)
Gaetan Balleur (Qualifié KING5) 33,300 (Pavilion / 119 / 3)
Flavien Guenan 31,700 (Pavilion / 123 / 3)

Laurent Benhayoun 31,000 (Brasilia / 20 / 8)
Gilles Huet 30,100 (Brasilia / 23 / 8)
Pascal Law 29,925 (Pavilion / 66 / 8)
Etienne Durand (Qualifié Winamax) 29,125 (Brasilia / 92 / 7)
Joel Durfort (Qualifié Winamax) 27,900 (Brasilia / 9 / 6)
Joseph Teanotoga 24,700 (Brasilia / 76 / 1)
Lorenzo Lavis 19,350 (Pavilion / 102 / 5)
Gregory Benac 18,200 (Pavilion / 98 / 8)
Hugo Pingray (Qualifié Winamax) 17,250 (Brasilia / 38 / 2)
Michel Pomaret 16,375 (Brasilia / 68 / 6)
Julien Sitbon 15,850 (Brasilia / 34 / 9)

Rendez-vous dès 11h (20h en France) pour notre décrochage radio quotidien, et une heure plus tard pour le coup d'envoi du Day 2 ! En attendant, on va se pieuter quelques heures.