masquer le menu
   

Un océan d'histoires

- 7 juillet 2015 - Par Benjo DiMeo

Main Event - Fin du Day 1B

WSOP

Même si le Day 1B du Main Event des WSOP édition 2015 a enregistré une baisse de 20% de participation par rapport à celui organisé l'an dernier, la magnitude du plus gros tournoi de poker de l’année n’a eu aucun mal à nous frapper en plein visage aujourd’hui, avec trois salles grandes comme des terrains de foot remplies de plus de 1,700 joueurs douze heures durant.

1,700 joueurs, cela représente presque 200 tables remplies pêle-mêle de professionnels vus à la TV, de professionnels online au teint palôt, de professionnels de Vegas dont on a jamais entendu parler, de vainqueurs du Main Event, d’amateurs des cinquante états Américains, d’amateurs des cinq continents, de célébrités en provenance du monde du sport, du cinéma ou de la télévision, et de beaucoup de joueurs Français, infiniment plus qu’hier : nous en avons dénombré 35 au départ du Day 1B, rassemblant à peu près tous les profils de joueur possibles et imaginables, entre l’amateur dilettante, le professionnel détenteur d’un bracelet, le jeune grinder online venant tous les ans à Vegas, le qualifié online, la bête de cash-game hautes limites, l’ambassadeur ayant vendu des millions d’albums, la légende du hip-hop, etc.

200 tables, c’est au moins dix fois plus d’histoires à raconter tout au long des dix heures de jeu du Day 1B : avec seulement six bras et six yeux pour observer l’action et parcourir les salles Brasilia, Amazon et Pavillion, nous n’avons que gratté à la surface de tout ce qu’il y avait à raconter aujourd’hui. Quelques coups de poker par-ci par-là, une poignée d’anecdotes marrantes, un ou deux dialogues croustillants, une vanne de temps à autre (certaines pas toujours très fines)… Cela fait beaucoup de pages d'histoires, mais finalement peu au regard du gigantisme du Main Event.

En cette fin de journée, une bonne série de chiffres vaut mieux qu’un long discours. Aussi nous vous laissons découvrir le classement des Français établi durant les dernières mains du Day 1B. Sachant que le tapis de départ était de 30,000 et que la moyenne à la clôture des débats est de 46,000, voici les positions de nos Tricolores :

Louis Linard 116,275
Thomas Sobolewski 113,800
Patrick Bruel (Team Winamax) 61,800
Anthony Picault 54,650
Jean Montury 43,000
Sylvain Loosli (Team Winamax) 42,300
Antoine Saout 39,425
Maxime Trouve (Vainqueur KING5 2014) 35,675
Adrien Guyon (Team Winamax) 35,500

Pierre Merlin 35,825
Bastien Venhard (Vainqueur KING5 2015) 34,025
Gaëtan Balleur (Vainqueur KING5 2015) 33,000

Flavien Guenan 32,000
Laurent Benayoun 31,000
Gilles Huet 30,100
Etienne Durand (Qualifié Winamax) 30,000
Joel Ferando Durfort (Qualifié Winamax) 27,900

Lorenzo Lavis 19,350
Grégory Bénac 18,200
Hugo Pingray (Qualifié Winamax) 17,200
Julien Sitbon 14,000

WSOP

On le voit, l’ami Nordiste Labrik est le meilleur joueur Français du Day 1B… Tout du moins le meilleur joueur parmi ceux que nous connaissons : chaque année, quelques amateurs inconnus de nos services participent au Main Event pour la première fois, et en l’absence de listes officielles des participants durant le Day 1, nous ne faisons généralement leur connaissance que lors du Day 2 ou du Day 3. Le Team Winamax s'en sort mieux que lors du Day 1A avec trois qualifiés sur quatre, dont un Patrick Bruel bien fourni en jetons. Les vainqueurs du KING5 affichent le même bilan (trois quarts de qualifiés), en attendant l'arrivée d'Alexandre Réard au Day 1C. 

Avec 30% d’éliminations aujourd’hui sur l’ensemble du field, il y allait forcément avoir de la casse côté Français. Ceux dont nous sommes sûrs de l’élimination : Pierre Canali, Laurent Polito, Khalid Ayadi, Kool Shen, Maxence Dupont, et Patrick Sacrispeyre. Pas de certitude concernant Benjamin Pollak, qui est arrivé très tard dans le Day 1B avant de disparaître de notre radar, mais on peut tout de même supposer que le Parisien a quitté le tournoi. Parmi ceux qui étaient en lice mais que nous n’avons pas réussis à trouver en fin de journée, on compte Jimmy Guerrero, Philippe Narboni, Michel Pomaret, et Guy Pariente.

Comme hier, les têtes d'affiche ont tenu leur rang. Pour son premier tournoi WSOP disputé cette saison, l'Allemand Ole Schemion est toujours en lice, tout comme ses compatriotes George Danzer et Dominik Nitsche. Parmi les derniers arrivés, l'Américain Daniel Colman n'a pas eu trop de mal à tenir deux niveaux. Ca passe aussi pour l'Anglais Chris Moorman, la Néerlandaise Fatima Moreira de Melo, la Norvégienne Annette Obrestad et les vainqueurs EPT Stephen Graner et Michael Tureniec.

En course pour le titre de Joueur de l'année WSOP, l'Américain Shaun Deeb n'a pas franchi l'étape du premier jour, ni ses compatriotes Dan Smith, Scott Seiver, Mohsin Charania, Jean-Robert Bellande ou encore Steve O'Dwyer. C'est terminé également pour l'habitué des Highrollers l'Allemand Christoph Vogelsang, l'Ukrainien Eugene Katchalov et l'Espagnole Leo Margets.

Environ 1100 joueurs ont survécu au Day 1B, soit 65% du field. Nous publierons le classement complet en début de soirée. 

Le Day 1C sera massif

On vous l'expliquait un peu plus bas : afin de pouvoir dépasser les chiffres d'affluence de l'édition 2014, le Rio devra accueillir mardi plus de 4,226 joueurs. Il ne s'agit pas d'un objectif irréaliste, mais on ne va pas se cacher qu'il sera très difficile à atteindre.

Mais qu'importe : même si le Main Event 2015 semble avoir rencontré un semblant de désaffection chez les joueurs, le Day 1C sera quoi qu'il arrive le plus gros des tours d'introduction : on peut compter sur 3,000 joueurs sur la ligne de départ, grand minimum, parmi lesquelles toutes les stars qui n'ont pas encore pointé le bout de leur nez (les Phils : Hellmuth, Ivey, Laak... Et Doyle ? Pas sûr), ainsi que nombre de têtes de série Française : les Benyamine, les ElkY, les Pecheux, et le parrain du Team Michel Abécassis.

Rendez-vous dès midi (21h en France) pour un dernier round d'introduction chargé en histoires...

Florence, Kinshu & Benjo