masquer le menu
   

Comment expédier une conclusion en dix minutes

- 10 juillet 2014 - Par Benjo DiMeo

Amazon Room, 01h15. La partie est terminé, et tout le monde est parti. Tout le monde, sauf trois reporters Winamax se demandant ce qu'ils vont écrire pour conclure la journée.

« Bon, les mecs, on s’est bien marrés dans le tournoi des médias, mais maintenant il est une heure du mat, le Day 2C est terminé, et on est à la bourre pour écrire l’article de conclusion de la journée. De quoi on va bien pouvoir parler aux gens ? J’ai pas tout suivi, vu que contrairement à Harper j’ai tenu beaucoup plus longtemps qu’une heure dans le tournoi.

- Hé, oh, ça va, je préfère garder ma réserve de chatte pour les tournois avec un vrai enjeu. Je sais pas, moi. Commençons par parler des chiffres, c’est toujours bien de visualiser à quelle vitesse s’est déroulée une journée.

- OK, perso j’ai compté 62 tables actives dans la Brasilia au moment du gong, et 64 dans l’Amazon. 126 tables, donc un maximum de 1134 joueurs encore en course à la fin de la journée. Ils y en avait 2571 douze heures plus tôt. Bref, 56% des partants du jour ont sauté aujourd’hui, c’est grosso modo la même proportion que pour le Day 2A et 2B.

- Cool, j’aime bien les tournois réglés comme des horloges. J’imagine que l’on n’a perdu pas mal de Français, du coup ? Il n’y a pas de raison pour que l’on échappe au massacre.

- Carrément, on peut même dire que ce fut une belle journée de merde pour les Tricolores. Exit Gaëlle Baumann, Sylvain Loosli et Guillaume Diaz. Gaëlle et Sylvain ont lutté mais n’ont pas réussi à remonter leur short-stacks. Guillaume repartira avec un bon souvenir et un nouvel ami : jouer en position sur Phil Ivey.

- Ah oui, on a d’ailleurs appris que Philou aimait faire la fête avec P14B et écoutait Laurent Garnier sur son iPod. Je l’aime bien, finalement. Qui d’autre dans la rubrique nécrologique ?

- Pfiou, des tas. Alice Taglioni, Jérémie Sarda, Nicolas Cardyn, Bruno Benveniste, Stéphane Benadiba, Hugo Lemaire, Abou Sy, Patrick Sacrispeyre, Pierre Merlin Laurent...

- Mais arrête, il ne reste plus personne ou quoi ?

- Non, on a quand même deux ou trois motifs de satisfaction. Les qualifiés Winamax, déja : Thomas « samow » Denis termine la journée avec 200,000. Il a joué deux pots énorme en fin de journée : il gagne le premier et perd le second. De son côté, Julien Rouxel est resté solide et termine aussi avec 200,000. C’est très bien pour une fin de Day 2, ils vont pouvoir s’amuser demain.

- On va peut-être les recruter pour remplacer le Team.

- Je sais pas si on peut écrire ça dans l’article, cependant.

- On peut garder Gaëlle quand même ?

- On verra, si t’es sage. Qui d’autre ?

- Maxence Dupont. On l’a rencontré lors du Main Event 2012, il avait fait ITM. Aujourd’hui, il a bien géré et finit le Day 2 avec presque 300,000. Il y a aussi quelques clients réguliers des WSOP : Giuseppe Zarbo (145,500), Clément Thumy (136,000)…

- Attends, c’est combien la moyenne ?

- A peu près 100,000. Blindes 800/1,600 au début du Day 3.

- Ca va, ils sont tous au dessus. Il y a aussi Ronan Monfort avec 75,000, Flavien Guenan avec 82,000. Dans les shorts il y a Matthieu Lamagnère (28,000) Philippe Ktorza avec 43,000, et  Fabien Perrot qui n’a que 35,000 seulement, mais bravo tout de même : il avait 8,000 en début de journée. Et il y a des joueurs dont on ne sait pas trop s’ils sont encore là ou pas.

- Oui, j’ai perdu Rémi Castaignon en fin de journée. Dommage, il était en tête des Français au départ. Il y a Klaus Pautrot aussi, Cédric Séguin…

- Pas grave, je me lève demain pour regarder le classement officiel, et je publie la liste complète. Il ne doit pas avoir plus de 20 survivants au total sur les 39 qui avaient entamé le Day 2C.

- Ils rejoindront jeudi les 20 qualifiés Français des Day 2A et 2B. OK, et pour le reste du monde ?

- Deux choses : la chute quasi complète des Champions du Monde en course aujourd’hui (Scotty, Hellmuth, Duhamel, Cada, Hachem), il ne reste plus que Varkonyi, alors que c’est censé être le plus nul de tous.

- Tu rigoles, il y a Jerry Yang.

- Ouais mais il a sauté hier, lui. Et sinon, il y a un joueur qui a éclipsé tout le monde aujourd’hui : Phil Ivey.

- Ouh là là, il fait pas rire, lui. 500,000 de tapis, laaaarge chip-leader, il a défoncé tout le monde, et remporté quelques gros pots dont un où un joueur avec plein de jetons floppe la quinte max : Ivey a le brelan et trouve le full en toute détente.

- Comme d’hab, quoi. Qu’est-ce qu’on peut raconter d’autre ? Je sais pas pour vous mais je commence à avoir soif.

- OK, on termine en présentant la journée de demain - on explique qu’il reste un peu moins de 2,000 joueurs, que l’on n’atteindra pas les places payées dans le Day 3, qu’il faut absolument écouter la radio à 20h (heure Française), et qu’on suivra à peu près 40 français (dont Kool Shen) au départ de cette troisième journée, qui est en fait la sixième au total pour ceux qui suivent le tournoi. Et hop, emballé c'est pesé, on peut aller picoler.

- Certes, mais qui va écrire cette tartine interminable, du coup ?

- Arrête, on a déjà fait exactement la même blague l’année dernière, faut se renouveler un peu. »

Benjo, Harper & Kinshu

Main Event - le programme

Samedi 5 juillet : Day 1A (771 joueurs - 505 survivants)
Dimanche 6 juillet : Day 1B (2144 joueurs - 1428 survivants)
Lundi 7 juillet : Day 1C (3768 joueurs - 2571 survivants)
Mardi 8 juillet : Day 2A et 2B (1933 joueurs - 818 survivants)
Mercredi 9 juillet : Day 2C (2571 joueurs - environ 1100 survivants)
Jeudi 10 juillet : Day 3 (environ 1900 joueurs)
Vendredi 11 juillet : Day 4
Samedi 12 juillet : Day 5
Dimanche 13 juillet : Day 6 (jusque 27 joueurs)
Lundi 14 juillet : Day 7 (jusque 9 joueurs)

Level 10, un véritable feu d'artifice

- 10 juillet 2014 - Par Benjo DiMeo

Day 2C - Blindes 600/1,200, ante 200

Le chipleader Français

Maxence Dupont est sans aucun doute le représentant tricolore qui a monté le plus gros tapis dans ce Day 2. C'est le deuxième niveau de la journée (blindes 300 et 600) qui a souri à Maxence. Une bataille de blindes sanglante tout d'abord, où le jeune français limp avec AA, puis 3-bet à 6500 sur une relance à 2 500, avant de 5-bet all-in pour 63 000 sur un 4-bet 15 000 (c'est bon, je ne vous ai pas perdu ?) ; son adversaire call avec AQ et permet à Maxence de doubler. Dans ce même niveau, il éliminé un joueur et récupèré 25 blindes lors d'un nouveau coup à tapis avec QQ contre AJ, puis 25 blindes encore sur un autre coup à tapis, un flip qu'il gagne avec AQ contre 88. Maxence a ensuite amenuisé petit à petit ses adversaires jusqu'à posséder 265 000 à moins d'une heure de la fin de la journée.

Survivor

Il fait partie des mecs qui ne lâchent rien, mais alors rien de rien ! Fabien Perrot n'était pas donné favori pour survivre à ce Day 2, et même au premier niveau de la journée puisqu'il débutait avec un tapis en deça des 9 000 jetons, soit le plus petit capital dans les rangs tricolores. Mais Fabien s'est accroché comme un diable et possède une vingtaine de blindes à une heure du coup de gong final. La journée n'a toutefois pas été de tout repos pour le Français qui n'a cessé de faire le yoyo durant les neuf heures écoulées, grimpant jusqu'à 60 000 au maximum. Un dernier coup de collier et Fabien réussira à atteindre le Day 3 !

Am I the donkey?

Cinq. C'est le montant par lequel Clément Thumy a multiplié le tapis qu'il possédait en début de journée. Il est effectivement désormais assis derrière 140 000 jetons ! "J'ai fait pas mal de 3-bet et le joueur à ma droite avait soif d'action... Comme j'ai fait beaucoup de top paires, ça a payé !" Comprenant qu'on parle de lui, le joueur à droite de Clément tourne la tête, disant : "You're talking about the donkey giving you all this chips ?" Comprendre : vous parlez du pigeon qui t'a donné tous les jetons ? "Oui, c'est moi !", dit-il en se marrant.

Opération survie

Tombé à dix blindes lors de la pause diner, Mathieu Lamagnère est sorti de la zone rouge en doublant son tapis avec As-Roi contre As-Dame. "Le plus fou" confie 'SixCoups', "c'est que deux autres joueurs ont passé avec As-Dame et paire de Dix. C'est la paire de dix qui aurait tout pris !" Grâce à quelques autres mains remportées, Mathieu est désormais à 28 000 de tapis.

Gaëlle Baumann vole la vedette au tournoi des médias



« C’est mon premier trophée ! » Gaëlle Baumann est hilare. Et derrière le rire, elle est contente aussi : son été Végassien des plus ternes vient de s’achever sur un petit rayon de soleil, une gaie parenthèse dans un tournoi comptant plus ou moins pour du beurre : qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse...

Au moment du coup d’envoi du tournoi réservé au médias couvrant les World Series of Poker - plus de cent participants venus du monde entier, scribouillards de la presse écrite, bloggeurs, vidéastes, reporters de PokerNews, animateurs radio, membres du staff des WSOP travaillant 24h/24 dans le bureau de presse - Gaëlle était bien entendu aux côtés de son Harper adoré, soutenant le reporter Winamax pour ce qui est chaque année l’unique tournoi que notre programme chargé nous autorise à disputer.

Voyant que la meilleure joueuse du Main Event 2012 était dans les parages, Grégory Chochon, le seul employé Français des WSOP, interpella derechef Ty Stewart, le Big Boss des WSOP : « Ce serait marrant si Gaëlle joue, non ? » Et Gaëlle de s’assoir en compagnie d’autres VIP comme Greg Merson ou Jackie Glazier, prenant possession d’une cave de 10,000 aux blindes 100/200 - augmentation toutes les trente minutes, puis toutes les quinze minutes : pas vraiment du poker deep-stack, mais un potentiel infini de fous-rires, et de cocktails apportés en flux tendu par des serveuses débordées.

Trois heures plus tard, ils n’étaient pas moins de trois représentants Winamax en table finale - Gaëlle, Kinshu et Benjo. L’élimination de ce dernier mérite d’être racontée tant elle est invraisemblable. Hé, on passe notre temps à raconter les bad-beats des autres : à notre tour !

Arrivé en table finale avec à peine 16,000 aux blindes 5,000/10,000, ante 2,000 (après une collection de folds avec 6-4, 6-2, J-4, Q-6 sans jamais avoir l’occasion de voler les blindes), Benjo a bien entendu tiré au sort la position de grosse blinde, le forçant de facto à jouer un coup à tapis à l’aveugle dès la première main de la finale. Un animateur radio poussa ses jetons en début de parole pour à peine plus que Benjo, et notre reporter engagea bien sur les jetons sans même prendre le temps de regarder les cartes.

Showdown !

A Q pour l’animateur radio Américain. C'est beau.

Benjo retourne une carte… A…. Puis la seconde…. A !!!

Explosion chez tous les spectateurs.

Le flop tombe J 8 Q.

« He’s live, he’s live », s’écrie le superviseur « Red Bull » Robbie au micro.

Turn… 9

Des tonnes d’outs pour un split ou carrément pour la gagne.

Rivière…. Q !!!!!

Benjo s’écroule : il est le bubble boy officiel de la table finale. Et remporte pour ses efforts un pyjama rouge sang offert par l'un des marchands installés au Rio, qu’il devra bien entendu porter durant le trajet du casino vers l’Amazon Room.



Kinshu s’inclinera en quatrième position après avoir bénéficié de quelques belles rivières, son K6 ne tenant pas contre le A9 de Gaëlle malgré un 6 sur le flop. Son prix : deux entrées pour le spectacle de magie comique de Penn & Teller, et deux tours de High Roller, une Grande Roue nouvellement installée au milieu du Strip.



Et au terme d'une finale abracadabrantesque, bourrée à craquer de rivières complètement improbables (il y a même eu une main où 100% des joueurs et dizaines observateurs, y compris le croupier n'a pas remarqué que ce 6 sur la rivière donnait la quinte supérieure à Gaëlle, et non la gagne à son adversaire, qui en est tombé de sa chaise en se rendant compte de l'erreur) c’est finalement la pro qui triomphera des amateurs de la presse : Gaëlle se défait rapidement du Canadien Arthur de PokerListings (il s’en tire avec un iPad offert), et une entrée de tournoi d’une valeur de 500 dollars… Que Gaëlle a immédiatement reversée aux reporters Winamax. Merci Gaëlle, bien urbain !


Anecdotes, statistiques et citations à la con

Deux éliminations Françaises de plus, qui datent un peu mais on est à la bourre : Bruno Benveniste (un slowplay des As qui tourne mal, source Facebook) et Laurent ('Bcp de regrets, joué comme un pied la 1ère heure, je ne doit jamais rentrer ds le coups ou je perds full<full sur le 1er niveau. On va gratter en cg now.')

Champions du Monde éliminés aujourd’hui : Phil Hellmuth, Joe Hachem, Jonathan Duhamel, Joe Cada, Scotty N’Guyen… Ne reste que Robert Varkonyi !

Age moyen d’un participant au Main Event en 2014 : 39,28

Age moyen d’un participant au Main en 2013 : 38,1.

De là à dire que ce sont exactement les mêmes joueurs qui sont revenus jouer un an plus tard, il n’y a qu’un pas que je franchis allègrement.

Nombre de femmes ayant participé au Main Event 2014 : 280

Age du participant le plus âgé : 93.

Parmi les joueurs éliminés après la pause dîner : Matt Salsberg, Andread Hoivold, Shawn Buchanan, Matt Marafioti, Jen Harman, Jimmy Fricke, Gus Hansen (Harper avait 1%, dommage), Tobias Reinkemeier, Dan Heimiller, Raymond Davis...

 

Level 9, v'là du neuf

- 10 juillet 2014 - Par ManuB

Day 2C - Blindes 500/1000 ante 100

Pour manger, fuyez le Rio !

Qualifié via la promotion Objectif WSOP, Arnaud Fourel continue son bonhomme de chemin en toute discrétion dans ce Main Event. Et on doit bien vous l'avouer, on l'apprécie cet Arnaud. Discret, enthousiaste, efficace également, il a un profil à pouvoir réaliser une performance intéressante dans ce tournoi. Bon, on espère qu'il ne nous lit pas, car il a déclaré ne pas vouloir se mettre la pression, et on lui met une légère en annonçant ça !

Après avoir perdu un quart de son tapis à la suite d'un tirage couleur raté et d'une éventuelle quinte par les deux bouts non rentrées, Arnaud est tombé à 60 000. Puis il a trouvé un full avec une paire de cinq sur un flop Q65 et son adversaire a tenu à le bluffer sur trois streets. Résultat : le voilà à 86 000. Et tiens, on se demandait, où mange nos qualifiés pendant les pauses repas ? "J'ai fui le Rio !" nous dit Arnaud, "c'est horrible ici... Je suis retourné à l'hôtel où nous loge Winamax, le Flamingo, c'est bien plus efficace...".

Le retour de Robin des bois

Mesdames et messieurs, quiz : depuis quand Barry Greenstein n'a pas atteint l'argent sur le Main Event des World Series of Poker ? Allez, je vous laisse le temps de réfléchir en sautant une ligne.

C'était en... 2003, année où Chris Moneymaker a remporté son bracelet ! Connu pour être le Robin des bois du poker, car il reverse une partie de ses gains en tournoi à des associations, Barry n'a depuis pas atteint la moindre place payée sur le Big One. Cette année-là, il terminait 49ème pour 20 000 dollars. Durant sa carrière, Barry a empoché plus de 8 millions de dollars de gains en tournoi. L'Américain peut casser la malédiction de ce tournoi cette année : il possède un tapis de 145 000 au coeur de ce Day 2.

Arrivée retardée, départ précipité

Réduit à un tapis de 8 000 jetons, Phil Hellmuth a perdu ses dernières blindes avec As-Trois contre As-Dame, malgré une petite sieste lui ayant permis d'arriver avec une heure de repos supplémentaire sur ses adversaires. Année blanche pour Philou, qui n'a pas remporté de bracelet cette année.

Anecdotes, statistiques et citations à la con

5 : c'est le nombre de couleurs différentes présentes sur la casquette de Clément Thumy, qui possède un tapis de 90 000 à deux heures de la fin de journée.

Level 9, les reporters font la teuf

- 10 juillet 2014 - Par Harper

Day 2C - Blindes 500/1000 ante 100

Cette "seconde" seconde journée du Main Event est l'occasion pour les journalistes du Main Event de se livrer au traditionnel tournoi des journalistes. 103 joueurs ont pris part à l'épreuve parmi lesquels vos reporters préférés Benjo, Harper et Kinshu, mais également notre animateur radio Jaypee. Et parce qu'elle a des relations au sein de la presse, Gaëlle Baumann a également réussi à se frayer un chemin dans le tournoi. En jeu pour le vainqueur, une place pour le prochain tournoi des employés aux World Series of Poker mais, surtout, la gloire au sein de la salle de presse. Et cela n'a pas de prix. À l'heure où nous vous écrivons, moins de cinquante joueurs restent en course, et c'est donc un éliminé qui se tient derrière le clavier. Ici Harper, je vous salue bien bas, et serai donc votre unique correspondant pour le reste de la soirée, puisque Benjo et Kinshu ont décidé de monter une tonne de jetons, et que Jaypee ne sait pas écrire. Après quelques photos d'ambiance, retour au jeu !

Jaypee, premier éliminé parmi les reporters. Il avait pourtant prévu l'attirail pour masquer sa carotide....

À cinquante joueurs restants, Kinshu possède trois fois la moyenne ! C'est son grand retour au poker après trois années destinées au grind des machines à sous.

C'est confirmé : Gaëlle Baumann a fait exprès de sortir du Main Event des WSOP pour pouvoir participer au tournoi média avec Harper.

Hasard du tirage au sort, Benjo s'est retrouvé à gauche d'Harper. Il aurait dit : "je vais l'éliminer comme ça il ira bosser hahaha (avec le rire démoniaque de Daniel Negreanu)"

Main Event - Day 2C

Le Top 10 selon Pokernews

Phil Ivey (USA) 431,000
Linglin Zeng (USA) 320,000
Horacio Cortes (Costa Rica) 294,000
Scott Palmer (USA) 294,000
Peter Neff (USA) 284,800
Bridget Fredericks (USA) 273,200
Raj Vohra (USA) 256,000
Raffi Boyadjian (USA) 255,800
Isaac Baron (USA) 254,000
Parker Talbot (Canada) 254,000


Anecdotes, statistiques et citations à la con

"J'ai pas joué un coup depuis une heure !" - Signé : Ronan Monfort assis derrière un tapis de 70 000.

"J'avais 10 000 à la pause..." - Signé : Mathieu Lamagnère respirant derrière un tapis de 32 000.

Level 8, racontez-nous la suite

- 10 juillet 2014 - Par Benjo DiMeo

Day 2C - Blindes 400/800 ante 100

Merlin frit

Fin de partie pour le vainqueur de la dernière édition du Winamax Poker Tour : Pierre Merlin a tout d'abord perdu dix blindes lors d'un coup à tapis pré-flop où sa paire de 9 a été logiquement battue par une paire d'as adverse, avant de céder ses neuf dernières blindes en profitant d'un fold jusqu'à lui au bouton pour openshove avec 76, mais le joueur en grosse blinde l'a payé avec KT et éliminé au terme des cinq cartes communes. 'Lenchanteur.' est immédiatemment parti rejoindre la Brasilia Room pour aller suivre son pote 'Samow' qui est lui toujours en course.

Ascenseur émotionnel

"J'ai failli mourir !" nous dit le qualifié Arnaud Fourel. La raison ? Un pot de plus de 150 blindes perdu avec As-Roi contre As-Dame à tapis avant le flop. "À ce moment-là, je suis tombé à dix blindes...", confie celui qui se fait surnommer 'fournez35000' sur Winamax. "Puis cela a été une vraie embellie : j'ai doublé avec deux valets contre As-Roi, puis j'ai joué un pot énorme où un mec veut me bluffer sur un flop KKJ : j'avais deux as et lui une paire de huit !" Bilan : Arnaud est de retour dans les hauteurs du classement avec 85 000 jetons.

Le Main est un long grind tranquille

Depuis le début de la journée, Clément Thumy est assis sur une des tables principales. Elles ne sont pas télévisées mais sont plus spacieuses que les autres et offrent une assise plus confortable. Pas de quoi déplaire à Clément, qui passe une journée tranquille : "ma table est calme, il n'y a pas grand chose à signaler" nous dit celui qui joue avec Joe Hachem, champion du monde en 2005. Ayant débuté la journée avec 33 800, 'Clem2511' pointe à 65 000. "Uniquement des petits pots gagnés !", précise-t-il.

Rémi relève la tête

Au bord de l'élimination, Rémi Castaignon a gagné un flip crucial (55 dominant KQ) lui permettant de se remettre dans le sens de la marche. Revenu à 25 blindes, le joueur tricolore a ensuite repris sa dynamique habituelle, attaquant une multitude de coups, afin de remonter jusqu'à une cinquante de blindes !