masquer le menu
   

Vegas, t'es super mais j'te quitte

- 15 juillet 2014 - Par Benjo DiMeo



23h38 dans l'Amazon Room qui vibre pour la dernière fois de l'été tandis que la bulle de la table finale du plus gros tournoi du monde est en train de se jouer dans un bruit assourdissant. Quelqu'un a même ramené une vuvuzela : raison de plus pour quitter notre poste un peu plus tôt que d'habitude. Je sais, c'est pas très pro, mais après 19 journées et nuitées consécutives passées dans ce sanctuaire du poker, nous ne sommes pas mécontents de cette opportunité de nous coucher avant trois heures du matin !

Un grand et sincère merci à tous nos lecteurs et auditeurs qui nous ont encouragé et apprécié nos efforts jour après jour. Se lever à l'aube chaque matin pour installer le studio de radio avec Jay Pee dans les couloirs déserts du Rio ne fut pas une sinécure, mais incroyablement, nous avons tous réussi à sortir du lit chaque jour, et si ce n'est pour un retard à l'allumage le jour de notre arrivée, toutes les émissions se sont passées sans encombres.

Merci à tous ceux qui ont rendu ce reportage possible, à commencer par Seth Palansky, responsable des médias aux World Series of Poker, qui nous a pour la troisième année consécutive permis de poser nos casques et micros au beau milieu de ce qui est déjà en temps normal un bordel ingérable. Merci, de manière générale, à toutes les personnes responsable de la bonne tenue des WSOP chaque année, depuis le mec qui passe le balai sous les tables jusqu'au grand manitou Ty Stewart en passant par les croupiers, les serveurs, les superviseurs, les cuisiniers, et les caissières. Vous ne lirez probablement pas ces lignes, je peux donc le dire avec encore plus de sincérité : votre formidable accueil nous touche, et fait de ce tournoi le plus agréable et le plus excitant à suivre parmi tous ceux que nous couvrons au cours des douze mois de l'année.

Bravo aussi à tous les joueurs qui ont perfé (et aussi à ceux qui n'ont rien foutu, on vous en veut pas) et que nous sommes venus emmerder du matin au soir avec nos questions super intelligentes du genre "T'avais 3-bet préflop ?" où "Comment tu te sens après cette élimination à la bulle ?"

Les WSOP, c'est fini... Jusqu'en novembre, avec une finale que nous suivrons selon toute vraisemblance de la même façon que vous : devant notre ordinateur, à 8000 kilomètres de distance. Hé oui, on ne peut pas être aux premières loges chaque année : il faudra attendre le prochain Antoine Saout ou Sylvain Loosli.

Benjo - Harper - Kinshu

Pour revivre les aventures des Français dans le Main Event, piochez dans nos articles rédigés tout au long du tournoi en sélectionnant une journée dans le menu au dessus de ce texte.

Et profitez d'une sélection d'articles consacrés aux tournois préliminaires :

Une heure en apnée avec Daniel Negreanu et Phil Ivey
Ladies : la journée de la femme
Ladies : Gwendoline Laurent a de l'ambition
Monster Stack : un bordel organisé
Monster Stack : un bordel monstre, une orga monstre, un plaisir monstre
Monster Stack : des profils différents, une passion identique
Monster Stack : interview d'Hugo Pingray après son sacre
Monster Stack : Victoire d'Hugo Pingray !
Monster Stack : Hugo Pingray, monstrueux !
One Drop, du poker grand luxe
Daniel Negreanu ne remporte pas le One Drop
Phil Ivey : la passe de dix
Un Brunson passe à deux doigts du bracelet

Le classement des gains Français aux WSOP 2014