masquer le menu

Le point sur le Day 1C

- 9 juillet 2013 - Par Kinshu

Une soixantaine de Français supplémentaires seront au Day 2

Sur les 3467 joueurs inscrits au Day 1C, 2306 se sont qualifiés pour le Day 2. Tour d'horizon des Français qui ont franchi cette première étape du tournoi.

Top 10



1. Mark Kroon 249,900
2. Imari Love 214,300
3. Karlo Lopez 196,550
4. Michael Mizrachi (en photo) 176,100
5. Frederik Jensen 169,975
6. Muhammad Abdel Rahim 163,075
7. Marc Carpenterperrault 155,250
8. Josh Pollock 154,025
9. Dinesh Alt 151,400
10. Sameer Aljanedi 150,200

Les Français



88. Patrick Sacrispeyre 108,500
131. Julien Brecard (en photo) 95,825
158. Phillippe Ktorza 91,300
291. Maxence Dupont 77,725
294. Pascal Hocquard 77,400
370. Nicolas Le Floch 71,125
387. Nesrine Kourdourli 69,850
388. David Susigan 69,625
399. Julien Jolivet 68,725
406. Giuseppe Zarbo 68,275

431. Jean-Pierre Besancon 67,100
603. Fabrice Touil 58,350
621. Remi Castaignon (Qualifié Winamax) 57,350
625. Borris Berthomet 57,125
788. Romain Gravisse 51,000
798. Nicolas Chappuis 50,750
818. Jean Montury 50,200
825. Bertrand Grospellier 50,025
826. Rocco Covino 50,025
859. Jullian Feriolo 49,100

899. Fabien Perrot 47,900
921. Cedric Seguin 47,050
938. Davidi Kitai (Team Winamax) 46,575
969. Sylvain Loosli 46,675
993. Clement Thumy 44,725
1190. Yann Del Rey (Team Winamax) 38,700
1204. Youssef Mrizeq 38,125
1216. Emile Petit 37,625
1244. Stephen Monceau 36,900
1305. Arnaud Mattern 35,175

1392. Daniel Savic 32,700
1421. Christophe Benzimra 31,700
1454. Manuel Bevand (Team Winamax) 30,900
1468. Sylvain Esposito 30,500
1486. Marcel Vicaud (Qualifié Winamax) 30,200
1529. David Jaoui 29,100
1532. Harry Touil 29,000
1555. Pierre Peretti 28,175
1557. Alexandre Reard 28,150 (?)
1575. Michael Descote 27,775

1601. Jean-Jacques Zeitoun 27,000
1610. Gabriel Nassif 26,650
1617. Benjamin Pollak 26,575
1672. Didier Pitcho 25,075
1675. Chris Pereira 25,000
1678. Bernard Guigon 24,975
1766. Martial Blangenwitsch 22,800
1836. Philipe Giraud 20,975
1869. Remi Le Meur 20,100
1873. Julie Monsacre 20,000

1864. Erwann Pecheux 20,150
1883. Valentin Granier 19,600
1907. Yannick Bonnet 19,050
1935. Cyril Pusset 18,350
1978. Gregory Dequeker 17,075
1986. Ludovic Sultan (Qualifié Winamax) 17,000
2000. Christopher Ducrot 16,650
2055. Kevin Rumeur (Qualifié Winamax) 14,900
2063. Julien Di Pace 14,750
2155. Kevin Abecassis 11,750
2198. Albert Balayn 10,125
2246. Maxime Adam 8,200

Kinshu

Main Event : la fin du début

- 9 juillet 2013 - Par Benjo DiMeo

Les trois Day 1 sont derrière nous



Il est une heure du matin à Las Vegas et la troisième journée de départ du Main Event des WSOP s'est achevée il y a peu. A ce stade nous n'avons qu'une envie, foncer vers l'hôtel et retrouver notre lit, afin de mettre quelques heures de sommeil au compteur avant d'être debout dès neuf heures demain matin pour recommencer le processus. Nous venons d'observer trente heures de poker en trois jours, trente heures durant lesquelles 6352 joueurs se sont affrontés autour des tables du centre de convention du casino Rio.

Soyons honnêtes : nous ne sommes pas mécontents que cette phase du tournoi soit terminée. Les Day 1 d'un tournoi ne sont qu'une introduction, le premier chapitre d'un roman, et servent principalement à introduire les personnages de l'histoire. L'introduction de ce tournoi unique au monde qu'est le Main Event est particulièrement frustrante car nous avons affaire à un roman fleuve tellement dense qu'il est bien difficile de le raconter avec autant de détails que l'on voudrait. Et, pour poursuivre la métaphore, nous avons aussi affaire à un roman particulièrement violent, un thriller où 40% des personnages se font tuer dès le chapitre introductif. Ainsi, ils ne sont que 3,500 environ a avoir survécu aux dix heures de jeu du premier tour. Le second tour se jouera lui aussi en plusieurs parties, avec un Day 2A et 2B programmé mardi, et le Day 2C programmé mercredi.



L'angle journalistique principal de ces trois Day 1 ? Une participation en baisse de presque 4% par rapport à 2012, ce qui ne représente pas grand chose et reste en phase avec les tendances observées depuis 2007. On retiendra aussi les honneurs reçus par Doyle Brunson (dernier représentant du groupe de joueurs ayant participé à la première édition des WSOP en 1970) et Chris Moneymaker (dont on célèbre cette année le dixième anniversaire de la victoire, une victoire qui a changé à jamais la face du poker). Côté Français, la participation reste importante. Nous estimons à 170 le nombre de Français ayant pris le départ de cette édition 2013 du Main Event, contre 200 environ l'an passé. Pas mal de qualifiés online, le groupe de sponsorisés habituels, une ribambelle de grinders, pas mal de représentants de la vieille école, et même un ou deux people, comme la journaliste Estelle Denis.

L'hécatombe Française

Forcément, la liste des victimes Tricolores est plus fournie aujourd'hui que pour les Day 1A et 1B, puisqu'ils étaient beaucoup plus nombreux au départ. Parmi les combattants morts au champ d'honneur aujourd'hui, on compte Yann Brosolo (KK contre QQ, ouch), Ilan Boujenah, Hugo Lemaire, Victor Choupeaux, Bruno Benveniste, Fabrice Soulier, Claire Renaut, Aurélien Guiglini, Alexandre Amiel avec brelan contre brelan, Paul Tedeschi, Antonio Guerrero, Thomas Petit, Alexandre Réard... La liste est longue, Guillaume Darcourt venant s'y ajouter en toute fin de journée.

Ceux qui sont passés entre les gouttes

Beaucoup d'histoires différentes mais une finalité identique pour une bonne partie des joueurs tricolores engagés aujourd'hui : Gabriel Nassif, Benjamin Pollak, Christophe Benzimra, Bertrand Grospellier, Erwann Pecheux ou encore Arnaud Mattern, se sont qualifiés pour le Day 2 avec un tapis avoisinant la cave initiale de 30,000 jetons. Pas de panique cependant : le Main Event est un long marathon qui ne se gagne pas au premier jour, et tous disposeront d'une soixantaine de blindes pour entamer la deuxième journée.

Julien Brécard a lui connu une journée quasi parfaite. Le bro du Team PokerStars a démarré en trombe en doublant d'entrée de jeu son tapis, grâce à un full over full à son avantage. Il a ensuite tranquillement géré son capital, avant d'accentuer un peu plus encore son avance, en rentabilisant parfaitement une paire d'As. 'Yuestud' attaquera le Day 2 avec plus de 200 blindes, une fortune à ce niveau-là de la compétition.

9/9 pour le Team Winamax

100% de réussite ! Le Team Winamax a placé neuf représentants dans ce Main Event, et tous seront au départ du Day 2 ! A commencer par celui qui a déjà gagné un bracelet cet été, notre belge préféré Davidi Kitai. Assis à une table qu'il a rapidement jugé à sa portée, 'Kitbul' a sagement attendu un spot toute la journée, et celui-ci est venu durant le dernier niveau, lorsqu'il a pu doubler son tapis avec deux As contre As-Dame afin de revenir en seconde journée avec un tapis de plus de cent blindes.

Yann Del Rey a connu un départ tonitruant en grimpant rapidement à 50,000. Il s'est part la suite contenté de maintenir son tapis à cette hauteur. Un pot perdu en fin de journée avec un tirage quinte et couleur lui a fait perdre quelques plumes, mais 'DaProd' conclut le Day1 du premier Main Event de sa carrière avec un tapis proche de la moyenne.

Troisième joueur du Team engagé aujourd'hui, Manuel Bevand a connu un début de journée compliquée, voyant son tapis fondre régulièrement. Puis un coin flip remporté avec une paire de Dix contre As-Roi est venu le remettre à niveau. Il débutera le Day 2 avec un tapis proche de la cave qu'on lui avait confié au départ.

Quid des autres français ? Qualifié pour 5€ via l'opération Trip to Vegas, Marcel Vicaud a bien entamé sa journée puis a été stoppé dans son élan lorsque sa paire d'As servie s'est heurtée à une couleur. La suite de sa journée, c'est quelques pots perdus, l'attente de toucher quelques belles mains sans succès, et l'emballage d'un tapis d'une trentaine de blindes qui lui permet de conserver de l'espoir pour la seconde journée.

L'ami du Team Winamax Nicolas Chappuis a fait une journée dans son style caractéristique : de la patience, des petits pots grattés par-ci par-là, puis un pot important gagné avec une quinte contre deux paires. Résultat : un tapis supérieur à la moyenne. Français comptant le plus de gains sur ces WSOP 2013, David Benyamine poursuit sa lancée sur le Main Event, où un grind intensif lui a permis de tripler sa cave de départ.

Rendez-vous à 20 heures pour le Day 2A et 2B



Après trois journées d'introduction, les choses sérieuses commencent sur le Main Event avec le lancement des Days 2. Dès mardi soir, les Days 2A et B débutent avec la présence de six joueurs du Team Winamax (Bruno Lopes, Michel Abécassis, Ludovic Lacay, Nicolas Levi, Ludovic Riehl et Gaëlle Baumann) et des cinq représentants du KING5 ! Au total, plus de 60 Français seront à suivre, dont le chip-leader Clément Tripodi, Adrien Allain, Alban Juen, Estelle Denis, Flavien Guenan, Damien Lhommeau...

Cette journée sera bien sûr à vivre grâce au dispositif mis en place par Winamax : le Multiplex poker, votre radio en direct, dès 20h (heure française), et le reportage écrit à partir de 21h.



En direct de Vegas, vos couvreurs préférés vous souhaitent une bonne journée

Benjo, Harper & Kinshu

Level 5, plus qu'une heure à jouer

- 9 juillet 2013 - Par Benjo DiMeo

Level 5 : blindes 200/400, ante 50

Quelle mouche l'a piqué ?



Parmi les célébrités au départ de ce Main Event, Gérard Piqué ! Contrairement à la tonne de footballeurs qui viennent à Las Vegas chaque été avec pour seul but de se pavaner au bord de la piscine et se bourrer la gueule en boite de nuit (je ne parle pas que de toi, cher Samir N.), c'est en passionné de poker que le défenseur du FC Barcelone a pris place dans la Pavilion Room. Et il n'est pas venu faire de la figuration, comme l'atteste son tapis de 85,000 jetons. Le mari de Shakira a déjà été aperçu à quelques reprises sur le circuit européen et, comme c'est les vacances, il s'est même octroyé une petite bière à table. Santé !

Version 11.1



« Tu connais la date précise de la table finale du Main Event ? » La question est signée Giuseppe Zarbo. Qu'est-ce qu'il se passe l'ami, tu as peur de ne pas être disponible en cas de finale ? « Non, ce n'est pas ça, je t'explique. J'ai fait le satellite et j'ai tiré la table 11, siège 1. Je gagne mon ticket. Là, je fais le Main Event et je suis table 11, siège 1… Je me dis que si la finale du Main Event est le 1er novembre (1/11), c'est pour moi ! » Désolé de te l'apprendre Giuseppe, mais la dernière table se jouera le 4 novembre. Allez, gageons que pour le Day 2 tu seras assis en table 4, siège 4, avec un brelan de 4 floppé direct contre le siège 4 (un Texan à qui il ne reste plus que 4 dents).

Benyamine craft



Le Français qui a accumulé le plus de gains aux WSOP cet été se porte bien : David Benyamine est grimpé sans coup férir à 90,000 dans ce Day 1C. Son dernier pot gagné ? David paye une relance en position, puis call un c-bet (1,000) sur le flop TCoeur4CarreauKTrèfle avant de surenchérir (4,800) suite au deuxième tonneau (2,100) lâché par son adversaire qui abandonne illico presto sa main.

L'ami Chappuis

Journée tranquille pour Nicolas Chappuis qui pointe à 55,000 à 90 minutes du gong de fin. Une défense de blindes avec 4 et 7 a été particulièrement rentable pour 'Chawips', qui a trouvé un flop 5-6-8, et un adversaire voulant tout mettre au milieu avec 7 et 8.

A l'insu de son plein gré



Erwann Pécheux ne s'y attendait pas : « On m'avait dit que le niveau n'était pas très relevé sur le Main Event… Tu parles, je me fais rouler dessus ! » Assis à une table en compagnie de jeunes Américains tout droit sortis de l'université du poker en ligne, 'lOrDy' galère, et doit son salut à une main particulièrement folle. Derrière une relance payée une fois, il complète avec KTrèfleTTrèfle de grosse blinde.

6Trèfle7TrèfleTCarreau

Erwann check avec sa paire et son tirage couleur, voit le relanceur miser 925, l'autre payer, et il opte alors pour un check-raise à 3,625. Le premier joueur paie et l'intercalé relance à 8,200. Erwann pousse alors son tapis pour 15,000, provoquant une intense réflexion chez le premier joueur. On le comprend, il possède une paire de Six pour un brelan floppé ! Une main qu'il préfère passer devant tant d'action. C'est le scénario parfait pour Erwann, car le second paie avec ATrèfle4Trèfle pour hauteur As et un tirage couleur supérieur au sien. Une brique au turn, une autre à la rivière, et Erwann revient à 34,000.

Statistiques, anecdotes et citations à la con

Quelques statistiques officielles fournies par les organisateurs :

- Plus jeune joueur en lice : Rayan Chamas du Québec, 21 ans et 8 jours
- Plus vieux joueur en lice : William Wachter de New York, 92 ans
- Moyenne d'âge : 38,1 ans, ce qui est surement supérieur au circuit EPT.

- Nombre de pays représentés : 83. De notre côté nous estimons le nombre de Français en lice à 170.

- Nombre de joueuses en lice : 298 (4,7% du field, stable par rapport aux années précédentes)

- Récentes éliminations Françaises : Alexandre Amiel (brelan de 9 contre brelan de Rois), Ilan Boujenah, et Jeremy "janinono" Gueneau

Benjo, Harper & Kinshu

Level 4, ça va pas le faire cette histoire de rime en "atre"

- 9 juillet 2013 - Par Benjo DiMeo

Level 4 : blindes 150/300, ante 25

Manu comme un ver



Monté à 40,000 en début de journée, Manuel Bevand a depuis perdu pied. « C'est la traversée du désert » confie le pro du Team Winamax. « J'ai été voir 40 flops sans toucher mieux que top paire ! ». Les amateurs de statistiques inutiles auront calculé une perte moyenne de 500 jetons par flop vu. Mais ‘ManuB’ ne désespère pas et reste patient. Avec plus de 65 blindes devant, il peut sereinement l’être.

EDIT : A la toute fin du niveau 4, Manuel a pu doubler son tapis ! Un gros coinflip à tapis préflop où sa paire de 10 l'a emporté contre le As-Roi adverse.

Nassif central



Au départ du Main Event, il n'est pas inhabituel de ne reconnaître personne à sa première table. Quand on reconnait un joueur, on s'empresse de l'écrire sur Twitter. Et quand on a le malheur d'en reconnaître deux, le journaliste passant devant la table pourra écrire : "Table de la mort". Ben oui, vu la taille du tournoi et la quantité d'anonymes, il convient de rabaisser un peu ses attentes.

Bref : étant donné que l'on y retrouve Lisa Hamilton (gagnante du tournoi Ladies des WSOP en 2009) et Jason Senti (finaliste du Main en 2010, on peut considérer la table de Gabriel Nassif - 36,000 de stack à l'heure actuelle - comme intéressante.

Recordman des ITM aux WSOP 2013 avec 4 places payées, dont une très belle deuxième place dans l'épreuve de Limit Hold'em à 5,000$, Gabriel Nassif repartira quoi qu'il arrive de Las Vegas avec de quoi être satisfait.

"Mais David Benyamine m'est passé devant au classement tout à la fin", soupire t-il en souriant, évoquant sa 4e place dans le Players Championship. "C'est pas juste, je ne joue pas les tournois à 50,000 dollars !" Je demande à Gabriel si l'idée ne lui a pas traversé l'esprit après avoir collecté plus de 150,000 dollars durant l'été dans des variantes... variées. "Jamais", répond t-il, "le niveau est beaucoup trop élevé."

Gab, tu sais ce qu'il te reste à faire pour dépasser Benyamine au classement des gains Français de l'été ! Après tout, tu as déjà atteint le Top 100 lors de l'édition 2010 du tournoi.

L'echelle des prix



Voici la répartition des "paids" pour ce Main Event 2013. 648 joueurs seront primés.

Vainqueur : 8,359,531 $
Runner-up : 5,173,170 $
3e / 3,727,023 $
4e / 2,791,983 $
5e / 2,106,526 $
6e / 1,600,792 $
7e / 1,225,224 $
8e / 944,593 $
9e / 733,224 $

Je ne vous mets pas l'échelle complète, mais voici quelques paliers :

10e / 573,204 $
50e / 151,063 $
100e / 50,752 $
200e / 42,990 $
300e / 32,242 $
400e / 28,063 $
500e / 24,480 $
648e / 19,016 $

Et puis...

649e : probablement une entrée offerte pour le Main Event 2014, comme cela se fait chaque année.
650e : une tape dans le dos, les applaudissements de toute la salle, et 50 connards avec un badge marqué "Média" qui prendront ta photo pile au moment où tu te retiens très fort de pleurer des larmes de sang.

Hissez le pavillon



Dans la Pavilion Room, cette immense salle où sont disposées plus de 200 tables, Michael Mizrachi fait des siennes. L'Américain possède d'ores et déjà un tapis de 200,000 jetons, un stack tout proche de celui constitué par le Français Clément Tripodi en fin de Day 1B. L'homme aux 15 millions de dollars de gains semble particulièrement chaud d'action, ayant laissé sa réputation de joueur montant petit à petit son tapis pour s'engager dans d'importantes guerres de sur-relances avant le flop. Qui ont toutes tourné à son avantage jusqu'alors.

On vous présentait plus tôt dans la journée la table Philipp Gruissem - Yann Brosolo - Hugo Lemaire. Derrière l'élimination de Yann, c'est Hugo qui a plié bagage suite à une succession de coups perdus. En revanche, l'Allemand a monté un tapis de 90,000. A quelques encablures de là, Philippe Ktorza possède un tapis de 55,000 à une table qu'il partage avec Robert Salaburu, finaliste du Main Event l'an dernier. Sa mère lisait alors le reportage de Winamax pour prendre des nouvelles de son fiston. Si c'est encore le cas, on la salue !

Les sosies sont secs



Photo prise par l'employée de Caesar's Entertainement Jessica Wellman : un type s'est pointé au Day 1C déguisé en Phil Hellmuth

Statistiques, anecdotes et citations à la con

- « J’ai floppé deux As préflop » - Signé : Julien Brécard, qui a franchi la barre des 100,000 jetons avec, semble t-il, la meilleure main de départ en Hold'em sans limite de pot.

- Dernière élimination en date dans le clan des champions du monde : Robert Varkonyi. Personne ne l'a vu venir, personne ne l'aura vu repartir.

- Sur une échelle de 1 à 10, intensité de la digestion des couvreurs après le In-N-Out Burger du dîner :
- Harper : 7
- Kinshu : 5
- Benjo : 5



Stéphane Matheu conduisant le Team Winamax au resto à la pause-dîner

Benjo, Harper & Kinshu

6 352 joueurs ont participé au Main Event des WSOP 2013

- 9 juillet 2013 - Par Benjo DiMeo

Level 4 : blindes 150/300, ante 25

L'info officielle est tombée durant la pause-dîner : ce sont 6,352 joueurs qui ont participé au plus gros tournoi de poker de l'année en 2013. Cela représente une baisse de 3,72% par rapport à l'édition 2012 (246 inscriptions de moins), et l'affluence la plus basse depuis 2007, mais là je pinaille, car la participation au Main Event est stable depuis cette année là : 6358 en 2007, 6844 en 2008, 6494 en 2009, 7319 en 2010, 6865 en 2011, on ne battra sans doute pas le record de 2006 de sitôt, cette année là il y avait eu 8773 joueurs, quatre Day 1 qui s'étiraient jusque quatre du mat', Jamie Gold n'avait pas perdu un seul coup en dix jours, et j'étais tombé amoureux de trois Suédoises en même temps, mais je m'égare un peu.

6,352 joueurs pour un tournoi aussi cher, cela reste magnifique et l'organisation n'a pas à rougir de cette performance, d'autant que la majorité des tournois organisés durant les cinq semaines menant au Main Event ont attiré des foules massives.

Quoi qu'il en soit, la cagnotte pour cette année se monte à 59,708,800 dollars, et le vainqueur empochera 8,359,531 dollars. L'échelle des prix complète sera communiquée ultérieurement.

Provoquez les rencontres



Durant les quinze minutes passées près de la table de Davidi Kitai, je l'ai vu lire les dernières nouvelles sur Twitter, répondre à ses amis sur Skype, relancer une main puis check-fold sur un flop 654, puis compter son tapis, qui est à hauteur de 40,000. Une activité réduite qu'il nous explique simplement : « la table est faible, mais il faut toucher des jeux pour leur prendre des jetons. Il faut toucher, mais que eux touchent aussi… C'est compliqué ! » Tel un pêcheur qui a posé ses lignes, Davidi semble désormais simplement attendre que ça morde.

A l'article de Le Meur



Parmi les tricolores en course aujourd'hui, on retrouve Rémi Le Meur (assis à droite), qui s'est dit que se tenir la tête comme Isaac Haxton ne devait pas être une mauvaise chose. Monté à 42,000 en début de partie, celui qui se fait appeler 'Combiz' sur les tables en ligne a perdu une multitude de petits pots pour tomber à 19,000. « C'est pas la joie ! » résume-t-il, mais avec soixante blindes devant lui, il n'y a pas encore de quoi déclencher l'alerte rouge.

Thaï express

Arrivé hier de Thaïlande après un long de vol de 26 heures, Antoine Labat a pris place au Day 1C du Main Event. Le grinder français pourrait cependant rentrer assez vite chez lui, n'ayant plus que 4,000 devant lui. Autre expatrié tricolore jouant aujourd'hui, Julien Jolivet, venu du Mexique, qui lui possède un peu plus de 25,000.

Perdus de vue



Dans la série je-ne-suis-plus-à-mon-siège-ce-qui-veut-dire-que-j'ai-probablement-paumé-tous-mes-pions : Bruno Benveniste et Victor Choupeaux (en photo).

Charly's burning



Le pro Andy Frankenberger nous fait profiter de la vue depuis le balcon de sa chambre d'hôtel. Cela fait maintenant six jours que le Mont Charleston brûle à l'ouest de Las Vegas, et le nuage de fumée grossit, grossit en direction de la métropole. Il faut prier pour des vents cléments, et surtout de la pluie.

Statistiques, anecdotes et citations à la con

- PokerNews nous rapporte que si l'élusif Tom Dwan est bel et bien inscrit pour le Main Event, il n'a en revanche pas encore daigné prendre place à sa table, six heures après le coup d'envoi. A croire que Dwan veut se compliquer la tâche en entamant son tournoi avec un tapis fortement réduit par la progression des blindes et antes.

- Le premier prix du Main Event des WSOP rapporte "plus que la victoire à l'US Open, le Tour de France et le Daytona 500 combinés", nous dit Andrew Feldman (ESPN) sur Twitter. J'ajouterais que contrairement aux prestigieux évènement sportifs cités, les WSOP sont ouverts à toute personne majeure (21 ans), sans distinction de sexe ou talent. Bon, en même temps, il faut être capable de pouvoir poser 10 000 balles sur la table.

- Parmi les récents éliminés : Fabrice Soulier et Phil Laak.

- Participants au Day 1A : 943 (584 survivants)
- Participants au Day 1B : 1 942 (1 296 survivants)
- Participants au Day 1C : 3 467

Benjo, Harper & Kinshu