masquer le menu

Level 9, ça manque quand même un peu de meufs

- 11 juillet 2013 - Par Benjo DiMeo

Blindes : 500/1,000, ante 100

La persévérance de Marcel



Qualifié pour 5€ via l'opération Trip to Vegas, Marcel Vicaud continue de s'accrocher dans ce Main Event. Pourtant, les cartes lui font quelque peu la tête. Comme sur cette main, où Marcel part à tapis avec J9 sur un flop T99 et est opposé à 95. Un 5 sur le turn le prive d'un pot conséquent. Pareil sur cette autre main, où comme lors du Day 1, il se fait craquer ses As par une couleur à carreau. Pourtant, Marcel est encore présent sur le tournoi. Persévérant, il s'accroche et possède encore un tapis de 27,000, un véritable exploit à la vue des mauvais coups qu'il a subis !

La stratégie du morpion



Yann Del Rey est de cette catégorie de joueurs particulièrement difficile à éliminer d'un tournoi. Il lui arrive de survivre une dizaine d'heures avec un tapis compris entre dix et vingt blindes, se contentant de se maintenir à flot, sans jamais être payé. C'était le cas dans ce Main Event durant trois heures, et il a réussi à sortir de la zone rouge pour atteindre la pause diner avec 48 blindes.

L'estomac plein, Yann a poursuivi son ascension, gagnant un petit pot avec As-Roi. Puis est venue la main clé de sa journée. Second de parole, 'DaProd' relance avec KCarreauJPique et trouve trois payeurs, mais également un flop de rêve : APiqueQPiqueTCarreau ! Il mise 3,600, voit un joueur payer, et un autre envoyer une sacoche à 12,500. Il se contente de payer pendant que le second s'éclipse. Le turn est un JCoeur qui risque de ralentir l'action. Son adversaire mise 15,000, et Yann pousse son tapis pour 35,000. Il est immédiatement payé par ACoeurQCarreau ! Son adversaire a 5% de probabilité de gagner le coup, mais ne touche pas de carte miracle. Ce pot propulse Yann à 105,000 !



Les éliminations vont bon train, et les joueurs de la Pavilion Room sont petit à petit transférés dans l'Amazon Room, la salle où se concluera ce Main Event…

Statistiques, anecdotes et citations à la con

- En revenant dans l'Amazon Room après le dîner, impossible de manquer le voile de fumée flottant dans toute la (grande) salle. "L'alarme incendie s'est déclenchée toute à l'heure", dit un confrère.

Début d'incendie ? Non non, il s'agit juste des équipes TV d'ESPN qui ont profité de la pause pour shooter un segment "arty" sur le podium télévisé, filmant en gros plan des cartes et des jetons avec un équipement qui doit couter ouate-mille balles, notamment, donc, une machine à fumée et tellement de spots lumineux télé-guidés qu'on se croirait pourchassés par une escouade d'hélicoptères de la police du Nevada, mais je suis serein, y'a prescription de toute façon.

Le shooting est terminé, et le Day 2C du Main Event a repris, mais un mince filée de fumée continue de planer au dessus des têtes.

- Une table très difficile une fois de plus, et le coin-flip le plus banal en guise de dernière main (As-Roi contre deux Dames) : le tournoi d'Arnaud Mattern s'est malheureusement achevé peu avant le dîner. Salut à toi fidèle lecteur, et à très bientôt sur le circuit. Si tu restes un peu à Vegas, tu sais où nous trouver.

- Le point commun entre Julien Brécard et Jason Mercier ? Tous deux ont été éliminés du Main Event il y a 26 minutes, respectivement avec As-Dame contre As-Roi et As-Roi contre les As.

- "Ca va, ils m'ont rien craqué cette fois !" - Signé : le qualifié Winamax Marcel Vicaud, qui s'est fait craquer une grosse main à chaque fois que les reporters Winamax l'ont pris en photo.

Benjo, Harper & Kinshu