masquer le menu

Level 15, les shorts serrent les fesses

- 12 juillet 2013 - Par Benjo DiMeo

Blindes 2,000/4,000, ante 500

L'action dans l'Amazon Room a subi un sérieux coup de frein. Normal : il s'agit du dernier niveau de la journée et l'on a jamais été aussi proche de la bulle, avec seulement 54 éliminations nous séparant des places payées. On m'a confirmé que le moment fatidique est bien prévu pour demain.

Un aperçu de ce qu'il s'est passé durant la dernière heure :

Un coup sur la casquette



Désormais assis sur la table télévisée principale en compagnie de Greg Merson, Bruno Lopes vient de rater un bluff qui lui a coûté près de la moitié de son tapis. Derrière une relance de Ferrel à 9,000, Bruno place un 3-bet à 22,000 avec ACarreauKCoeur. Il est payé et, derrière un check sur 2CoeurTCoeur4Trèfle de son adversaire, envoie 23,000. De nouveau, il est payé. Les deux joueurs checkent alors un turn 8Pique et la parole revient de nouveau à Kool Shen sur un JTrèfle à la rivière. Il tente de voler le pot en envoyant 80,000 mais est rapidement payé par ATrèfleTPique… Le pro Winamax chute à 145,000.

Le Floch ne flanche pas



Joli pot remporté par Nicolas Le Floch ! Posté en petite blinde, le Français 3-bet à 19,000 sur l'ouverture à 8,000 d'un joueur en milieu de parole, puis call le 4-bet à 38,000 de son adversaire. Il y a donc plus de 20 blindes au milieu quand le croupier retourne le flop TPiqueJTrèfle6Coeur. Nicolas check-call 34,000, puis récidive sur le second barrel à 70,000 lâché sur un 8Carreau turn. L'action est freinée sur la river 4Pique avec un check des deux joueurs. Le tricolore dévoile la meilleure main en révélant QCarreauQCoeur, ce qui lui permet de passer à 450,000.

Jenner de la guerre

En difficulté avec un tapis qui a oscillé entre 10 et 15 blindes durant un moment, Guillaume Jenner augmente ses chances de survie grâce à plusieurs resteals bien sentis. Comme le dernier, où avec T-8 assortis, il 3-bet shove en petite blinde pour 80,000 suite à l'ouverture d'un Chinois fou au bouton. Sympa, ce dernier préfère passer la meilleure main - As-10. Guillaume résiste donc, avec 100,000 à une heure de la fin de la journée.

Les mecs défendent tout (ou presque)

On a retrouvé un petit français à la table de Phil Galfond : Jean-Pierre Besançon. Avec un tapis de 260,000, il est tout proche du tapis moyen, et me raconte les exploits de Phil : « j'ai relancé sa grosse blinde et il a défendu avec Neuf-Cinq dépareillés, puis n'a même pas cherché à bluffer le coup par la suite, on a checké jusqu'à la rivière… » Derrière, je vois un asiatique payer pour 4,000 en milieu de parole. En petite blinde, Phil punit ce limp en relançant à 13,000 et provoque la colère de son adversaire : « Pourquoi si cher ? Pourquoi ne pas payer pour qu'on voit simplement le flop ? » Ce dernier passe et permet à Galfond de revenir à 80,000. Il reste encore de sacrés spécimens en course !

Nicolas passe à table



Pas de chance au grattage pour 'CrocMonsieur', qui se retrouve à une table particulièrement difficile en compagnie de Yevgeniy Timoshenko (champion WPT) et Rupert Elder (champion EPT). « Un autre joueur de la table m'a également rappelé que je l'avais éliminé d'un tournoi l'an dernier » souligne Nico, « alors qu'il poussait ses jetons pour faire tapis, l'un d'eux est tombé dans sa bière… Il a donc également poussé son verre au centre de la table. J'ai gagné la main, et il a dû boire le verre pour me donner le jeton ! » Souhaitons à Croc que l'histoire se répète, il possède actuellement un tapis de 130,000.

C'était il y a quinze ans

On se rappelle tous de ce qu'on faisait le soir du 12 juillet 1998...



Statistiques, anecdotes et citations à la con

- "Toi, tu me portes bonheur, par contre, l'autre journaliste, il est gentil, mais je ne veux plus qu'il vienne" - Signé : Patrick Sacrispeyre, 140,000 de tapis, appréciant la blancheur d'un reporter Winamax, ne supportant plus la noirceur d'un autre. On vous laisse spéculer sur qui est qui, nous on est pas surs.

- "Pas cool Monsieur Propre !" - Signé : un journaliste pensant être le poissard désigné par Patrick Sacripspeyre.

Tableau de bord
702 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
648 places payées
Tapis moyen : 271,000

Benjo, Harper & Kinshu