masquer le menu

Le point culminant de l'été

- 13 juillet 2013 - Par Benjo DiMeo

Day 4 du Main Event des World Series of Poker : la bulle !

On vous avait garanti une journée passionnante, et ce ne fut pas une promesse difficile à lancer car nous n'avions aucune chance de nous tromper : la bulle du plus gros tournoi de poker de l'année est TOUJOURS un moment hautement excitant, que l'on souhaite à tout fan de poker de vivre au moins une fois dans sa vie, au moins en tant que spectateur, comme nous, ou mieux, en tant que joueur, comme les 648 qui sont entrés aujourd'hui dans les places payées de ce Main Event édition 2013.



Entamé une heure après le coup d'envoi, le processus crucial du "main par main" aura été l'affaire d'une heure et demie. Un laps de temps relativement court durant lequel on aura notamment vu Kool Shen se mettre en danger pour doubler son tapis, tandis que Sylvain Loosli éliminait l'un des 18 joueurs sortis hors de l'argent aujourd'hui à la faveur d'une jolie quinte flush trouvée au flop. Marvin Retteinmaier allait épater son monde en faisant un call difficile qui aurait bien pu le pousser vers la sortie, et Ludovic Lacay éliminait lui aussi un joueur. Au final, c'est le triple détenteur de bracelet Farzad Bonyadi allait échouer à la proverbiale "place du con", la 649ème, tout de même récompensée par une entrée gratuite pour l'édition 2014, on peut donc dire que c'est le joueur sorti en 650ème place qui peut vraiment être dégouté. Kinshu et Harper étaient au coeur de l'action pour suivre la bulle, rendez-vous sur cette page pour revivre le moment.

Les Français décimés après la bulle

Les 27 Français recensés au départ du Day 4 ont tous atteint l'argent, ce qui était une première pour la plupart d'entre eux. Malheureusement, cette bonne nouvelle allait rapidement être suivie d'autres beaucoup moins joyeuses.



Un fois assuré le prix minimum de 19,106 dollars, beaucoup de short-stacks se sont empressés de pousser au milieu les jetons qu'ils protégeaient depuis de longues heures. Jean-Pierre Besançon, Guillaume Jenner et Michel Abécassis (sorti sur un coin-flip) furent les premières victimes Françaises post-bulle. En milieu d'après-midi, le clan Français allait se réduire encore un peu plus avec les sorties du rugbyman David Susigan, qui disputait son premier Main Event en toute détente, et du qualifié online Maxence Dupont. Le Team Winamax, lui, se portait bien, avec de beaux coups joués par Ludovic Lacay et Bruno Lopes.

L'élimination la plus marquante de la journée fut celle de Doyle Brunson, qui fêtait sa huitième place payée au Main Event en 37 ans, ayant atteint l'argent au moins une fois par décennie depuis 1976. Le doyen du poker professionnel est sorti sur un coup très bizarre, mais aussi sous les applaudissements d'une salle toute entière, ne manquant pas de donner la chaire de poule à beaucoup de monde, même parmi les couvreurs les plus aguerris. Dans le même temps, on disait au revoir à deux Français supplémentaires : l'ancien candidat Top Shark Academy Benjamin "benj-pirate" Ane et Valentin Granier. A ce stade, on avait perdu près de 300 joueurs en cinq heures de jeu, parmi lesquels nombre de têtes de série comme Jake Cody, Michael Mizrachi, Tuan Le, Dutch Boyd...



Avant la pause-dîner, Nicolas Levi quittait le tournoi en 356ème place, pas mécontent de son séjour à Vegas après deux mois passés chez lui avec rien d'autre en tête que la naissance de son premier enfant : deux tournois disputés, une finale, et un beau finish au Main Event. Nicolas Levi allait être suivi vers la sortie par le vainqueur WPT National Series Grégory Bénac, tandis que le qualifié online Vincent Robert recevait un cadeau du ciel : une confrontation gagnante entre ses Rois et les As d'un adversaire malchanceux.



Une fois le ventre plein, l'action allait reprendre de plus belle, avec de mauvaises nouvelles supplémentaires pour le clan Français : Leon PHung, Patrikios Chagiat, Giuseppe Zarbo et notre chouchou Nicolas 'woody all in' Pons allaient sortir en cascade. Ils allaient être suivis peu avant minuit par les deux grands favoris du clan Français, Ludovic Lacay et ElkY, éliminés aux alentours de la 300ème place. Et ce n'était pas fini : la dernière heure du Day 4 allait apporter une ultime salve de mauvaises nouvelles, avec les sorties de Sarah Herzali, Yann Migeon, et Romain Gravisse.

Si vous êtes épuisé après avoir avalé cet indigeste pavé d'éliminations, pensez à nous qui avons du subir toute la journée la vision de nos espoirs se faire déchirer dans les tous sens. Heureusement, nous avons deux ou trois infos de nature positive : nos chances dans ce Main Event sont encore bonnes ! Mais avant cela, penchons nous sur le reste du field.

Annette, Greg, JC, Ramzi et les autres

Jetons un oeil au Top 10 (provisoire) établi par PokerNews.com en fin de journée :

Jon Lane (USA) 2,84 millions
Sami Rustom (USA) 2,581 m.
Grayson Ramage (USA) 2,435 m.
Ami Alibay (Canada) 2,19 m.
Victor Cianelli (USA) 2,15 m.
Vladimir Geshkenbein (Russie) 2,15 m.
Vincent Robert (France) 2,025 m.
Seaver Kyaw (USA) 1,96 m.
Marc Emond (USA) 1,94 m.
Yann Dion (Canada) 1,83 m.

Vous reconnaissez du monde ? Nous non plus (si ce n'est évidemment pour le Français, et pour Vladimir Geshkenbein, vainqueur de l'EPT Snowfest en 2011). C'est la loi du Main Event année après année : les révélations y brillent plus volontiers que les professionnels connus et reconnus. Mais les joueurs appartenant à cette catégorie sont encore nombreux dans ce field, à commencer par le joueur qui appartenait à la première il y a un an à peine : Greg Merson, le tenant du titre, qui entamera le Day 5 avec un tapis certes modeste, mais lui permettant tout de même de croire à un exploit improbable. La Norvégienne Annette Obrestad, championne de la première édition des WSOPE en 2007 (à 18 ans !) sera très certainement suivie de près demain : elle est sans aucun doute le visage le plus facilement reconnaissable du field. Annette a grandi, Annette a muri, Annette joue encore mieux au poker qu'avant, si c'est possible. Autres têtes de série encore présentes : Yevgeniy Timoshenko, le champion EPT et ami du Team Winamax Ramzi Jelassi, le terrifiant JC Tran, Vivek Rajkumar, le jovial mais destructeur Allemand Marvin Rettenmaier, le rigolo Jim Collopy, et l'autre ancien champion du monde encore en course, Carlos Mortensen en personne. Et n'oublions pas notre second Belge préféré Jean-Yves Malherbe, qui termine la journée proche du million.

Nous publierons les bonnes feuilles du classement dès qu'il sera disponible au public.

Kool Shen parmi les 9 Français du Day 5



Le Team Winamax sera représenté au Day 5 par Bruno Lopes ! Avec un tapis de 640,000, Kool Shen possède un poil moins que la moyenne. « J'ai joué solide » analyse Bruno en fin de journée, « c'était compliqué car j'avais un joueur qui avait un million (alors trois fois la moyenne) à ma gauche toute la journée… » Mais Bruno ne s'en est pas laissé compter, et a placé quelques bluffs opportuns : « je n'ai pas voulu me laisser marcher dessus, car sinon, j'aurais fini par mourir dans les blindes. » Une stratégie payante qui lui a permis d'attaquer une nouvelle table à quarante blindes. C'est le moment qu'il a choisi pour placer un 6-bet à tapis avec Roi-Dame contre Sergio Castellucio ! « Je l'ai senti faible, et je savais qu'il voulait m'exploiter. C'est raté ! » a savouré Bruno à l'heure d'emballer ses jetons. Il signe à cette occasion sa deuxième place payée consécutive sur le Main Event.



- C'est la plus belle progression de la journée, et quelle progression ! Vincent Robert est passé de 165,500 à 1,976 millions en l'espace de cinq niveaux. C'est un coup du destin, une paire de Rois l'emportant sur paire d'As, qui l'a propulsé dans le Top 10 du plus beau tournoi du monde avec moins de 250 joueurs restants.

- Clément Tripodi (1,8 million) : du grind, du grind et encore du grind ! Le résident londonien a impressionné de maitrise tout au long de la journée. Pour sa quatrième participation au Main Event, il atteint l'argent pour la première fois et sera dans le bon wagon au Day 5 avec un tapis plus de deux fois supérieure à la moyenne.

- Nicolas Le Floch (1,14 million) a multiplié son tapis par quatre aujourd'hui. Solide, jouant peu de coups, le Français a fait preuve d'une belle maitrise post-flop.

- La journée de Benjamin Pollak (1 million) peut se résumer en deux points : un énorme flip (deux Dames contre As-Roi) et du grind. Suffisant pour ravir le joueur BetClic qui avance au Day 5 avec plus que la moyenne.

- Sylvain Loosli (877,000) avait bien démarré la journée, en touchant une quinte flush avant la bulle et en éliminant au passage un adversaire. Mais la suite a été plus compliquée pour lui. Des spots défavorables, des bluffs qui ne passent pas : Sylvain a dû se ré-adapter et reserrer un peu pour finalement s'en sortir avec un tapis plus qu'honorable - 877,000.

- Estelle Denis (327,000) : après un départ en fanfare où elle est parvenue à doubler son tapis avec As-Dame contre As-Valet, la journaliste s'est fait grignoter par les blindes avant de doubler à nouveau avec les As contre As-Roi. Une mauvaise rencontre deux paires contre brelan dans les ultimes mains de la journée la place en queue de peloton.

- Serré, prenant peu de risques, Patrick Sacrispeyre a tout de même réussi à se frayer un chemin au Day 5. L'amateur tricolore aura toutefois du pain sur la planche pour espérer aller plus loin, avec seulement 265,000 de tapis.

- Emile Petit (186,000) : Un stack entre quinze et trente blindes tout au long de la journée, pas de spot, et Emile se retrouve au Day 5 avec une maigre tapis de douze blindes.

Rendez-vous à 20 heures pour la suite



240 joueurs environ seront de retour dans l'Amazon Room samedi pour l'antépénultième journée du Main Event 2013. On approche de la fin, et nous serons comme chaque jour au poste à 20h (heure Française) pour la dixième édition consécutive du Multiplex Poker, votre radio préférée délocalisée à Las Vegas ! Puis, à 21 heures, coup d'envoi du Day 5 du Main Event : nous serons là toute la journée pour suivre les progrès des 10 Français encore en course. On devrait au moins tomber à 100 joueurs demain... Sans doute que la journée sera plus courte que les sept précédentes, et ce n'est pas plus mal.

Tableau de bord
239 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
Tapis moyen : 797,000
Blindes : 8,000/16,000, ante 2,000
Prix assuré : 37,019$



Pour tenir la distance sur ce marathon, aux grands maux les grands remèdes

Benjo, Harper & Kinshu