masquer le menu

Anonymous Series of Poker ?

- 14 juillet 2013 - Par Benjo DiMeo

Il reste 68 joueurs dans le Main Event des WSOP, et on en reconnaît pas beaucoup

Samedi, le Main Event des World Series of Poker a progressé à pas de géant vers sa conclusion en dix heures de poker qui a vu le field se rétrécir à grande vitesse. Vous faisiez partie de l'heureux club des joueurs possédant plus de 2 millions de tapis ce matin au moment du coup d'envoi, un club très fermé puisqu'il n'était composé que de 7 membres ? J'espère pour vous que vous avez réussi à accroître ce capital, car au terme de cette cinquième journée du tournoi, ce montant ne vaut même plus le tapis moyen : vos 150 blindes n'en représentent guère plus que 40. Ce soir, le Top 10 vaut 4 millions minimum, 7 pour une place sur le trône.

Ceci dit, si vous êtes encore en course au terme de cette journée guillotine, même avec peu de jetons, vous pouvez être satisfait : vous avez fait mieux que 6 des 10 joueurs les mieux classés douze heures plus tôt, qui ne reviendront pas dimanche pour tenter de se qualifier pour les demi-finales. A commencer par le chip-leader du début du Day 5, Jon Lane, crashé en vol à la 94ème place. Le Main Event, c'est aussi ça : des joueurs qui, trop souvent, oublient qu'il s'agit aussi, et parfois surtout, un jeu de patience, et qu'ils ne sont pas obligés de pousser tous leurs jetons avec As-Dame, un tirage, ou un bluff pas crédible. Peut-être que c'est l'argent qui leur fait tourner la tête, peut-être que c'est la présence de plus en plus envahissante des équipes d'ESPN, filmant désormais chaque coup joué à tapis, chaque élimination à grands renforts de techniciens et équipements élaborés.

Il ne reste plus que 68 joueurs dans le Main Event en ce samedi soir, et dans plus ou moins 48 joueurs, ils ne seront plus que neuf, et un nouvel été Vegassien aura trouvé sa conclusion. Une conclusion provisoire, bien sur, car la table finale n'aura lieu que le 4 novembre prochain, le temps qu'ESPN diffuse dans les foyers Américains une bonne trentaine d'heures d'images du plus gros tournoi de poker du monde à raison d'un épisode par semaine, permettant au public de faire connaissance avec les personnages de l'histoire, et ainsi d'éprouver un peu plus d'intérêt pour une finale dont les participants risquent bien d'être, pour la grande majorité, des joueurs inconnus de tous ou presque.



Ces joueurs anonymes ou semi-anonymes ne sont forcément des amateurs, ils ne sont pas forcément des mauvais joueurs, bien au contraire : nombre d'entre eux sont des professionnels, seulement des professionnels qui n'avaient pas encore eu leur heure de gloire jusqu'à présent. Leur heure de gloire, la voici : les WSOP restent la plus sûre des machines à fabriquer les stars de demain, et les fans se sont désormais habitués à voir chaque année des joueurs qu'ils ne connaissent pas atteindre la table finale de ce qui reste le plus beau et le plus gros de tous les tournois de poker.

Beaucoup de têtes connues du circuit professionnel ont rendu les armes aujourd'hui, à commencer par le champoion en titre Greg Merson qui, comme Greg Raymer, Joe Hachem et Peter Eastgate en leur temps, a parfaitement assuré le service après vente que représentait la défense de son titre, en atteignant une très honorable 167ème place. Parmi les joueurs qu'on aura eu de la peine de voir partir, citons Ramzi Jelassi, ami du Team Winamax et champion EPT, l'excellent Belge Jean-Yves Malherbe, le fou jovial Marvin Rettenmaier, ou le légendaire pionner online Fredrik "H@££INGGOL" Halling.



Carlos Mortensen et Marvin Rettenmaier

Qui seront les stars de demain ? Certains arrivent déjà préparés. Carlos Mortensen a beau être d'une discrétion extraordinaire, il n'en reste pas moins un champion du monde, et qui plus est le dernier en course. Il a l'habitude des caméras, de la pression des tables télévisées. Citons aussi David Benefield, expert des cash-games, ex-retraité du poker retombé dans la marmite, que l'on connaît depuis un moment sous le pseudonyme de "Raptor". L'Australienne Jackie Glazier sera suivie de près, de part son statut de dernière joueuse en course, mais aussi pour son passif, qui compte notamment une seconde place dans une épreuve préliminaire des WSOP 2012, pour 458,996 dollars. Yevgenyi Timoshenko jouit d'une notoriété raisonnable, on repère sans mal l'Ukrainien autour des tables d'un tournoi, mais on ne l'embête pas pour un autographe à la pause. Surtout, on respecte son talent, immense en cash-game comme en tournoi : victoire au WPT à 25,000 dollars en 2009, deuxième au tournoi de HU des WSOP en 2011, vainqueur de l'Asian Poker Tour à Macau en 2008... Même topo pour le discret JC Tran et ses 8 (huit !) millions de dollars de gains en tournoi en 10 ans, son titre WPT et ses deux bracelets WSOP. Noah Schwartz, Jonathan Jaffe et Jim Collopy ne sont pas non plus inconnus de ceux qui suivent l'actualité du circuit à la loupe. Les Européens, eux, connaissent forcément le visage de l'Italien Sergio Casteluccio, sosie lointain de Fabrice Soulier, ainsi que le russe Vitaly Lunkin, stakhanoviste des places payées et serrure notoire. Et l'on ne manquera pas de saluer Marc McLaughlin, un expert ès-Main Event semble t-il : 30e en 2009, 86e en 2011, et dans le Top 70 cette année.

Et les autres ? Ceux dont on a JAMAIS entendu parler ? Quelques noms en vrac, pioches parmi les plus gros tapis. Sami Ruston ? Un joueur Californien habitué aux tournois à 200$, si on juge le palmarès, et un style qui va à l'avenant. "Il va exploser en vol, probablement demain", souffle un confrère qui a étudié le dossier. Même topo pour Maxx Coleman, George Wong, Ryan Riess... Des joueurs "mid-stakes", probablement pas mauvais, mais pas des génies non plus, sans doute qualifiés via un des centaines de tournois satellites ayant eu lieu au Rio. Je ne vous fais pas le classement en entier : il regorge de joueurs de ce type. Quelques uns d'entre eux deviendront du jour au lendemain des stars dans notre microcosme... Et peut-être que l'un d'entre eux réalisera le rêve d'une vie en novembre.

Benjo

Liste complète des 68 joueurs restants

Les têtes de série éliminées aujourd'hui

89. Annette Obrestad (Norvège) 71,053$
93. Fredrik "H@££INGGOL" Halling (Suède) 59,708$
99. Marvin Rettenmaier (Allemagne) 59,708$
118. Ashton Griffin (USA) 50,752$
133. Ramzi Jelassi (Suède) 50,752$
163. Jean-Yves Malherbe (Belgique) 42,990$
167. Greg Merson (USA) 42,990$
176. Kyle Julius (USA) 42,990$
186. Vivek Rajkumar (USA) 42,990$
200. Kristy Gazes (USA) 42,990$
226. Greg Mueller (Canada) 37,019$