masquer le menu

Il reste 100 joueurs dont 4 Français

- 14 juillet 2013 - Par Benjo DiMeo

Level 24 : Blindes 15,000/30,000, ante 5,000

On vient de franchir un palier hautement symbolique ! Désormais, chaque coup est crucial, chaque erreur peut plomber un tournoi, chaque main gagnée rapproche un peu plus de la finale... Il n'est pas rare de voir des coups durer six, sept, dix minutes ou plus.

La roulette russe



Devant les caméras d'ESPN, Vitaly Lunkin a joué un coup de façon plutôt fantaisiste. Le Russe ouvre à 60,000 au cutoff, puis call le 3-bet massif à 275,000 de son voisin en annonçant « all-in » avant même d'avoir vu le flop ! Déconcerté, son adversaire décide néanmoins de payer avec ATrèfleKCoeur les 425,000 réclamés sur 8TrèfleQCoeur9Trèfle. Lunkin révèle JCarreauJTrèfle et parvient à doubler son tapis en évitant les balles turn et river.

Grinder, c'est son métier

Joueur pro en ligne, Sylvain Loosli est habitué à grinder toute la journée. Si la donne est différente en live, d'autant plus en tournoi, la finalité reste la même : le Français augmente son capital de manière progressive, avec une régularité sans faille depuis le début du l'épreuve. Plusieurs coups gagnés après la pause dîner, notamment une paire de Valets bien rentabilisée sur un tableau Valet-4-5-3-3, et un As-Dame transformé en bluff sur 5-5-3-5-3, lui ont permis de s'éléver à 3,3 millions !

Des mains baladeuses



La table de Nicolas Le Floch étant télévisée, les équipes d'ESPN nous maintiennent un peu à l'écart. Ce qui ne nous a pas empêché d'y voir deux mains intéressantes.

Main #1 : En position, Le Floch paie une relance de David Paredes et tombe un flop 3TrèfleACarreau7Trèfle. David mise 75,000 et Nicolas opte immédiatement pour une relance à 230,000. Il est payé. Le pot est ainsi déjà conséquent quand vient le turn, un TPique. Check de David, à nouveau 230,000 chez Nicolas, et abandon de l'Américain. « Allez la France ! » s'enthousiasme quelqu'un dans le public. Nicolas pointe à 2,9 millions.

Main #2 : Relance de Paredes à 60,000, payée par le bouton, et squeeze à 215,000 de Yevgeniy Timoshenko depuis la petite blinde. Seul David Paredes paie. Sur un flop KCoeur4Coeur4Carreau, l'Ukrainien poursuit son offensive en envoyant 180,000. Il est payé. Le turn est un KPique. Check de Yevgeniy, 275,000 chez David. C'est rapidement payé par "Yev". Un 3Carreau à la rivière est checké par les deux joueurs. Yev retourne TPiqueTTrèfle, c'est suffisant pour prendre le pot ! Il grimpe à 3,8 millions, soit deux fois la moyenne.

Statistiques, anecdotes et citations à la con

- Nombre de joueurs encore en course : moins de 100 (cela correspond à 1,57% du field)

- Nombre d'inscrits à un random tournoi à 5,000$ re-entry organisé aujourd'hui au Bellagio : 0
- Nombre d'inscrits à un random tournoi à 5,000$ organisé aujourd'hui au Venetian : 63
- Nombre d'invités à la fête post-WSOP organisée par Benjo au Gold Coast le lendemain du Main Event : 67

- Nombre de français présents dans le Top 100 du Main Event au cours des 10 dernières éditions (depuis que l'affluence est supérieure à 1000 joueurs, donc) :

* 2004 : zéro (et zéro ITM !)
* 2005 : zéro (mais 2 ITM, Daniel Sellam, 309e, et Thierry Mullin, 420e)
* 2006 : zéro (mais 4 ITM, Dan Abouaf, 103e, Patrick Bueno, 563e, Bruno Jais, 567e, Didier Cicurel, 756e)
* 2007 : 2 (Paulo Loureiro, 28e, Nicolas Atlan, 47ème, 6 ITM en tout)
* 2008 : zéro (mais 11 ITM, dont Stéphane Hornet, 103e)
* 2009 : 6 (Antoine Saout finit 3ème, 19 ITM en tout)
* 2010 : 6 (Nicolas Babel finit 38ème, 26 ITM en tout)
* 2011 : 2 (Guillaume Darcourt finit 35ème, 22 ITM en tout)
* 2012 : 5 (Gaëlle Baumann finit 10ème, 34e ITM en tout)
* 2013 : 4 (Benjamin Pollak, Sylvain Loosli, Nicolas Le Floch, Clément Tripodi, 27 ITM en tout)



Antoine Saout reste le meilleur joueur Français de l'histoire du Main Event

Tableau de bord
99 joueurs restants (sur 6,352 au départ)
Tapis moyen : 1,924 millions
Blindes : 15,000/30,000, ante 5,000

Benjo, Harper & Kinshu