masquer le menu

Riess the Beast, Riess the best !

- 6 novembre 2013 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

En vous présentant les neuf finalistes de cette édition 2013 des World Series of Poker, nous nous étions livrés à un bref exercice d'astrologie en annonçant que Ryan Riess était le favori pour la victoire. De par son talent ? De par son expérience ? Non : Riess, 23 ans et pro du poker depuis seulement un an, allait gagner simplement parce qu'à l'image des cinq précédents vainqueurs du Main Event, il était le plus jeune joueur de la dernière table, et était presque complètement inconnu auparavant.

Nous nous étions gentiment moqués de l'absolue confiance affichée par Riess durant les trois mois d'intervalle entre les phases préliminaires du Main Event et sa finale : à grand renforts de Tweets et interviews, le gamin annonçait à qui voulait l'entendre qu'il était définitivement certain de sa victoire et qu'aucune autre issue n'était possible. Du coup, le sacre de Ryan Riess aujourd'hui me rappelle une phrase entendue un jour à propos de notre ElkY national : « Il gagne plus de tournois que les autres car il a plus envie de gagner que les autres. »

Bien sur, la confiance est un élément clé pour réussir, dans n'importe quel domaine qui soit, et chacun des neuf finalistes était confiant dans ses chances. Bien sur, Riess a eu beaucoup de belles cartes durant cette finale. Bien sur, les Dieux du Poker ont été conciliants avec lui en lui évitant les foudres du bad-beat.

Mais peut-être qu'en plus de tout cela, Ryan Riess est le nouveau Champion du Monde de poker tout simplement parce que c'est lui qui en avait le plus envie.

On terminera avec un mot à propos de Jay Farber : beaucoup de bonnes choses mériteraient d'être dites à son sujet, tant l'unique amateur pur de cette finale nous a impressionnés tout au long des deux jours de partie. Durant le dernier duel, Farber a réussi à installer durablement le doute dans l'esprit de son adversaire, jouant juste et faisant montre d'un courage remarquable, avec de beaux bluffs et des prises de risques intelligemment calculées. Les deux derniers joueurs du plus gros tournoi du monde avaient chacun leur chances dans ce match, et si Jay Farber avait pu bénéficier d'un peu plus de mains de qualité aujourd'hui, peut-être que l'issue du match eut été tout à fait différente.

Résultats

Finale Main Event WSOP 2013 - 10,000$ - 6352 entrées

Vainqueur : Ryan Riess (USA) 8,359,531 $
Runner-up : Jay Farber (USA) 5,173,170 $
3e : Amir Lehavot (Israël) 3,727,023 $
4e : Sylvain Loosli (Team Winamax / France) 2,791,983 $
5e : JC Tran (USA) 2,106,526 $
6e : Marc-Etienne McLaughlin (Canada) 1,600,792 $
7e : Michiel Brummelhuis (Pays-Bas) 1,225,224 $
8e : David Benefield (USA) 944,593 $
9e : Mark Newhouse (USA) 733,224 $

Les WSOP, c'est fini !

Coverage par Winamax

Je ne sais pas pour vous, mais ce séjour à Vegas – le plus bref de notre carrière de journaleux poker – fut des plus agréables. Certes, on aurait préféré une autre conclusion au parcours de notre Sylvain Loosli national, mais il ne faut pas bouder son plaisir : nous avons eu la chance de pouvoir assister aux premières loges à la partie de poker la plus excitante de la saison. J'espère que notre reportage vous a plu... Personnellement, j'ai déjà hâte de couvrir l'édition 2014 des WSOP ! Merci à tous ceux qui ont vibré tout au long de ces deux jours : on oubliera pas de sitôt cette belle nuit blanche passée à vibrer avec Sylvain Loosli.... A très bientôt les amis !

Benjo