masquer le menu

Deuce to Seven : 5 mains random (avec des joueurs qui le sont moins)

- 7 juillet 2012 - Par Benjo DiMeo

Tandis que la dernière boucherie de l'été (Event 59, 1000$) a vu fondre son field jusqu'aux places payées et que le Russe Viacheslav Zhukov vient de remporter le tournoi de Pot-Limit Omaha High-Low sous mes yeux contre Roch Cousineau, le Day 2 de l'épreuve "balla" de Deuce to Seven (10,000$ l'entrée) suit son cours dans l'Amazon Room. J'ai du chercher longtemps avant de trouver les tables, qui sont bien cachées et peu nombreuses au fond de l'Amazon Room.

Histoire de parler un peu d'autre chose que de No-Limit Hold'em, j'ai noté 5 mains au hasard autour de 5 tables différentes. Inclus est le vainqueur de chaque main.

Rappel : il s'agit d'un poker fermé (5 cartes cachées par joueur, possibilité de les changer après le premier tour d'enchères) joué en No Limit. Obligation de relancer lors du 1er tour de mise.

Table #353

Justin Bonomo set au cut-off, il relance à 4,500. Daniel Negrenau défend sa petite blinde.

Justin Bonomo ne demande pas de cartes (on appelle cela "rester pat"), tandis que Negreanu en veut une. Ce dernier mise ensuite 9,000.

Justin Bonomo réfléchit un petit moment avant d'annoncer à voix haute "Je vais juste payer". Il joint le geste à la parole et Daniel Negreanu retourne une belle main : 9-7-4-3-2. Le canadien semble convaincu d'avoir le meilleur jeu, mais Bonomo coupe court en retournant 8-7-5-4-3.

Coverage par Winamax

Justin Bonomo a atteint 5 fois l'argent aux WSOP cet été, mais il ne s'agissait hélas que de mini ITM sans grand intérêt

Table #360

Jason Mercier relance à 3,200 au cutoff. C'est payé par George Danzer (un des rares Européens en course) au bouton. De grosse blinde, un random (je veux dire, un joueur que je ne reconnais pas - il n'y en a pas beaucoup des comme ça, dans ce tournoi rempli de têtes de série) envoie son tapis pour 24,000. Réactions instantanées chez Mercier et Danzer : fold, fold.

Coverage par Winamax

Un des seuls randoms en course dans ce tournoi (si ça se trouve il est super-connu et moi du coup j'ai l'air super-con avec mon ignorance crasse)

Table #361

Andy Bloch est tout seul à poser sa blinde lors de ce coup, un joueur ayant été éliminé lors de la main précédente.

David Baker ouvre à 3,800. C'est payé par Jim Bechtel (vainqueur du Main Event en 1993), puis par Erik Seidel au bouton. Du coup, Andy Bloch est un peu obligé de payer, n'ayant que 2,200 à ajouter dans un pot qui en contient déjà plus de 12,000.

Vient le tirage :

David Baker - 2 cartes
Jim Bechtel - 1 carte
Erik Seidel - 1 carte
Andy Bloch - 1 carte

Pas de feu d'artifice lors du second tour d'enchères : tout le monde checke, et seul Erik Seidel est enclin à montrer ses cartes : il commence par le Valet, puis 9-6-4-2. Les autres joueurs rendent leurs cartes au croupier face cachée : Erik Seidel remporte le pot.

Coverage par Winamax

Son huitième et dernier (à ce jour) bracelet, Erik Seidel l'a remporté dans cette variante en 2007. A l'époque, le tournoi coutait 5,000$ l'entrée, mais les recaves étaient illimitées durant les premiers niveaux.

Table #365

John Juanda est au bouton et relance à 4,000. David Wiliams complète de grosse blinde.

Les deux joueurs demandent chacun deux cartes, puis checkent chacun à leur tour lors du second round d'enchères.

"King", annonce Williams. Entendez par là "Hauteur Roi". Pas une mauvaise main contre un seul joueur, mais John Juanda retourne silencieusement un J-10-5-3-2 qui lui permet de remporter le pot.

Coverage par Winamax

John Juanda, lui, est le tenant du titre : il avait battu Phil Hellmuth en heads-up l'année dernière pour remporter son 5ème bracelet

Table #366

Jean-Robert Bellande reliance à 4,000 au cut-off. C'est payé par un vieux depuis la grosse blinde. Bellande reste "pat", tandis que le vieux prend une carte.

Les deux joueurs cherchent après le tirage. Bellande montre 10-8-5-4-2 : le vieux abandonne en rendant ses cartes au croupier.

Coverage par Winamax

Vous pensez bien que je suis très content que ce soit Jean-Robert Bellande qui ait remporté ce pot, et non le vieux random

Tableau de bord
35 joueurs restants (sur 101 au départ)
14 places payées
Blindes : 800/1,600, ante 400
Tapis moyen : 86,000

Top 10 (selon WSOP. com)
Daniel Negreanu 225,000
Justin Bonomo 170,000
Mike Wattel 140,000
Jose-Luis Velador 134,000
Benjamin Parker 118,000
John Juanda 116,000
Rep Porter 112,000 (on dirait un pseudo pour un random journaliste)
Hertzel Zalewski 107,700
Ali Eslami 104,000
David Baker 103,000

Benjo

Trip to Vegas : les qualifiés assurent

- 6 juillet 2012 - Par Harper

Event #59 : No Limit Hold'em 1,000$ Day 2 (4 620 entrants)

C'est avec la boule au ventre que bon nombre de joueurs de l'Event #59 ont rejoint leur lit hier. Regorgeant de qualifiés (et donc d'amateurs pour qui il est avant tout important de faire l'argent), l'épreuve s'est terminée avec 726 survivants pour 468 places payées.

Certains Français étaient bien placés et ont pourtant déchanté : c'est le cas de Tristan Guiglini (oui, le frère d'Aurélien !) qui a été éliminé dès le début de journée. Phénomène inverse pour Alexis 'IPlay4LV' Bouchouiane, qui a doublé d'entrée avec As-Dame contre As-Roi.

Au départ de cet event sont présents de nombreux représentants Winamax, qualifié par l'intermédiaire de Trip to Vegas, cette compétition orchestrée par Tristan Clémençon et Davidi Kitai ayant envoyé onze joueurs à Las Vegas.



Parmi eux, François 'Set44' Pirault (photo ci-dessus), venu ce matin nous raconter son parcours lors du Multiplex Vegas. Avec 45 000 jetons, il est solidement installé au dessus de la moyenne mais continue de se demander s'il doit jouer agressif ou plutôt sagement attendre l'argent…



Arrivé deuxième de la compétition Trip to Vegas, Yann 'DaProd' Del Rey (le petit frère de Lana (…ou pas)) dispute son deuxième tournoi des WSOP après un 1,500$ infructueux. Avec un tapis proche de la moyenne, Yann est pressé que sa table casse, son voisin de gauche étant particulièrement remuant.



De nombreux autres Français sont en course, à l'instar d'Olivier 'OlafPanama' Chaignard (photo), qui s'est claqué le mollet ce matin en serrant la main de Benjo. Incompréhensible ? Je vous l'accorde, mais c'est pourtant vrai. Olivier possède un tapis de 28 000. Egalement dans le coup : le représentant de l'équipe des Fishs de la Vice (deuxième du King5) Olivier Kocaman avec un tapis de 8 000.

L'argent devrait être atteint dans quelques heures et l'objectif est de connaitre la finale ce soir… On devrait plutôt tomber à une quarantaine de joueurs restants.

Tableau de bord
549 joueurs restants (sur 4 620 entrants)
468 places payées
Blindes 400/800 ante 100
Tapis moyen : 25 246

Harper

Le point sur les finales du soir

- 6 juillet 2012 - Par Benjo DiMeo

Event 57 : 6-max No-Limit Hold'em Championship 10,000$ (Finale)
A l'heure où j'écris ces lignes (presque 3h du mat), il ne reste plus que deux joueurs s'affrontant en tête à tête pour le bracelet : Gregory Merson (inconnu au bataillon en ce qui me concerne), et Keith Lehr (un bracelet en Pot-Limit Hold'em en 2003, et une tripotée de belles places depuis). Layne Flack s'est incliné en huitième place tandis que, rappelons le, aucun des talentueux joueurs français ayant pris part à l'épreuve n'ont atteint les places payées.

Event 58 : Pot-Limit Omaha High-Low 3,000$ (Finale)
Après l'élimination d'Antony Lellouche en 14e place, la table finale s'est rapidement constituée. Scotty N'Guyen fut l'un des premiers à la quitter, de même que mon favori parmi les moustachus à crête Yuval Bronshtein (6e). Ils ne sont plus que quatre en course, ce qui laisse à penser que le tournoi ne se terminera pas ce soir (en général, les organisateurs sifflent une trêve à trois heures du matin). David Baker, Vlacheslav Zhukov (à vos souhaits) et Roch Cousineau possèdent un tapis équivalent, tandis que Chris Belle se traîne en quatrième position. Pour rappel, il y aura plus de 330,000 dollars à gagner pour le vainqueur final.

Vendredi 6 juillet, demandez le programme

Journée calme… Le calme avant la tempête, oserais-je écrire si ce n'était pas un odieux cliché, puisque nous sommes à la veille du 61ème et dernier tournoi des WSOP 2012, le Main Event.

13h (21h en France) : Event 59 - No-Limit Hold'em 1,000$ Re-Entry (Day 2)
Un total de 4,620 inscriptions ont été enregistrées au cours des deux Day 1 de cette épreuve qui permettaient aux sortants du premier jour de retenter leur chance le lendemain. Au départ du Day 2, on retrouvera une myriade de joueurs français dont Damien "wintops" Lhommeau, Gabriel Nassif, Olivier Chaignard et bien d'autres. Longue journée en perspective, vu la tripotée de joueurs encore en course au départ de cette seconde journée.

14h : Event 60 - Deuce to Seven No-Limit Championship 10,000$ (Day 2)
Au final, ce sont 101 joueurs qui ont pris part à la dernière épreuve programmée avant le Main Event des WSOP. A peu près la moitié d'entre eux n'auront pas survécu à la première journée de cette épreuve riche en agressivité, parmi lesquels Shaun Deeb, Phil Hellmuth, Michael Mizrachi et Johnny Chan. Au sommet du classement, on retrouve des mecs comme Erik Seidel (vainqueur du tournoi en 2007), Andy Bloch, Jason Mercier, Daniel Negreanu ou encore John Juanda, le tenant du titre. Aucun français à recenser au départ du Day 2, logique puisqu'aucun n'avait pris part à l'épreuve. 14 joueurs seront primés, le mieux classé d'entre eux recevant le bracelet et presque 300,000 balles.

Benjo

Les cartes ont parlé

- 6 juillet 2012 - Par Kinshu

Antony Lellouche éliminé en 14ème position

Malgré tous ses efforts, Antony Lellouche n'aura pas réussi à frayer un chemin en table finale de l'event #58. L'aventure du pro Winamax a pris fin en 14ème position, un accessit qui lui rapporte 16 255$.



Le joueur du Team Winamax perd tout d'abord pas mal de plumes sur un coup où en début de parole, il décide d'ouvrir à 24 000, puis de call un 3-bet pot à 77 000 effectué par le Russe Viacheslav Zhukov. Sur le flop 6Coeur8Pique5Coeur, Antony check-fold rapidement en montrant deux As après un nouveau "pot" annoncé par son adversaire.

Sous le pistolet la main suivante, le Français relance à 35 000 et s'empare sans résistance des blindes. De quoi subsister un peu plus, surtout que le niveau 6k/12k est en passe de démarrer. Avec moins de 8BB, le pro Winamax décide alors de pot UTG à 42 000. Tout le monde s'efface jusqu'à David Baker en grosse blinde qui hésite à payer. L'Américain call puis check en apercevant le flop APiqueACarreau9Trèfle et laisse le tricolore miser tout petit, 14 000, avant de déposer une pile de jetons roses derrière la ligne. Abattu, Antony regarde ses cartes et les fait voler dans le muck.



Déplacé juste après à la table de Scotty Nguyen, Lellouche ne met pas bien longtemps à engager ses dernières cartouches au milieu : 31 000. Personne ne semble intéressé, excepté ce bon vieux poivrot de Nguyen, qui call en grosse blinde avec 7Carreau5Carreau5Coeur4Pique. Avec ACarreauTPique8Trèfle5Trèfle, Antony arrive miraculeusement à scooper à l'issue d'un tableau KCarreau6Coeur2PiqueKTrèfleTTrèfle.

Toujours en danger, le membre du Team Winamax retente sa chance quelques mains plus tard: il investit la majeure partie de son tapis préflop en payant la relance à 54 000 de Scotty au bouton qui a "pot" après un limp du joueur UTG. Ce dernier call et offre donc au Français l'opportunité de tripler son stack, dans le meilleur des cas. Sous la pression du rail, le croupier dévoile 3PiqueQTrèfleACarreau. Un flop qui génère un bet à 100 000 du joueur UTG suite à un check d'Antony. Nguyen call dans la foulée, tout comme le tricolore, à tapis pour 14 000.

Confronté à ATrèfle8Pique4Coeur2Coeur et ACoeur9Coeur3Carreau2Carreau, Antony est en mauvaise posture avec son ACarreauJTrèfleJPique4Trèfle. Le turn 8Carreau et la river 4Carreau ne viennent pas améliorer la main du Français qui se retrouve donc, à notre grand désarroi, éliminé de la compétition.



Depuis la sortie du Français, les choses se sont accélérées puisque la table finale de cet event #58 est maintenant constituée. Y figurent notamment Scotty Nguyen (photo), David Baker et Tony Cousineau - désormais chipleader avec plus d'un million en jetons. Le vainqueur de ce tournoi empochera, en plus du bracelet, un premier prix de 330 000$.

Kinshu

Les favoris vers la sortie

- 6 juillet 2012 - Par Harper

Event #57 : No Limit Hold'em 6-max 10,000$ (474 entrants)

Des 27 joueurs présents au départ de cette troisième journée, ils sont encore 11 en piste après sept heures de jeu ! La faute à des paliers donnant le tournis : alors que le prochain sortant encaissera 57,031$, le vainqueur sera lui récompensé d'un chèque de 1,136,197$. Parmi les sortants de ce début de journée, nous retrouvons de nombreuses têtes de série : Fernando Brito (23ème), Roberto Romanello (22ème), Eugene Katchalov (21ème), Jason Senti (19ème), Frederik Jensen (16ème), Carter Phillips (15ème) ou encore Jason Mercier (14ème).



Avec de tels enjeux et encore onze joueurs en course, le tournoi ne devrait pas se terminer aujourd'hui. Parmi les joueurs qui souhaitent jouer les prolongations, nous retrouvons l'élégant Shannon Shorr (photo) en position de chipleader. Malgré ses 24 places payées aux WSOP (et ses 4,1 millions de dollars de gains en tournois), l'américain n'a jamais remporté le moindre bracelet. Actuellement en troisième place, Layne Flack tentera d'accrocher le septième (!) bracelet de sa carrière. Egalement présents : Andrew Lichtenberger et Tony Hachem.

Tableau de bord
11 joueurs restants (sur 474 entrants)
Prix assuré : 57,031$
Vainqueur : 1,136,197$
Blindes 15,000/30,000 ante 5,000
Shannon Shorr : 2,000,000
Tapis moyen : 1,292,727

Harper