masquer le menu

Jeudi tout est permis - RDV à 20h

- 12 juillet 2012 - Par Benjo DiMeo

Main Event - Place au Day 3

Coverage par Winamax

Journée cruciale que celle de jeudi : pour la première fois depuis le départ du Main Event il y a cinq jours, tous les joueurs encore en course vont se retrouver sous le même toit et jouer en même temps. Fini les numéros de journées suivis de lettre, les days off, maintenant, on va jouer d'une traite jusqu'à la table finale.

Nous ne disposons pas encore du classement officiel, mais on peut tabler sur 1,750 joueurs au départ environ, pour 666 places payées. Si le rythme des éliminations sera surement très rapide, il est probable que les organisateurs vont faire en sorte que la bulle n'éclate pas jeudi. Il faudra attendre le Day 4... Comme chaque année, en fait.

Journée excitante en perspective, notamment avec la présence de Gaëlle Baumann au sommet du classement : les caméras seront nombreuses autour de la table de la joueuse du Team Winamax, et nous aussi !

Au programme de ce jeudi :

- 20h (heure française) : le Multiplex Poker, la radio en direct de Vegas avec Benjo, Harper et Jipé : news live depuis les couloirs du Rio, Challenge Multiplex Poker (1€ freezeout) avec un voyage à Vegas pour 2 à gagner, et des tickets de tournois distribués généreusement par les animateurs. Nous serons à l'antenne jusque 22h15 environ.

- 21h (heure française) : le Day 3 du Main Event des WSOP avec Kinshu, qui sera rejoint par Benjo et Harper dès qu'ils ont terminé l'émission de radio.

Day 3 : Les forces Winamax en présence

Team Pro
Gaelle Baumann 505 800
Tristan Clémençon 271 800
Marc Inizan 187 100
Michel Abecassis 26 600

Qualifiés online
Clement Genon 157 200
Remy Cucak (Vainqueur King5) 95 200
Ayaz Badrudin 55 600
Romain Curelly 41 600

Tapis moyen : plus de 100,000

Benjo, Harper & Kinshu

Les journées d'intro sont terminées

- 12 juillet 2012 - Par Benjo DiMeo

Main Event - Day 2C

Bonjour à tous ceux pour qui ce coverage est leur première lecture en arrivant au bureau... Nous, on va se coucher car le Day 2C est terminé, et on attaque dans quelques heures le gros morceau que sera le Day 3.

En ce qui concerne le Day 2C, on est passé sous la barre des 1,000 joueurs durant la dernière heure de jeu. Ils étaient 2,300 sur la ligne de départ à minuit : le taux d'élimination de 60% observé lors des Day 2A+B a été respecté aujourd'hui.

Les dégâts ont été nombreux dans le clan français (il n'y avait pas de raison que la machine à broyer les espoirs épargne les tricolores). Nous avons ainsi dit "au revoir" à des joueurs comme Fabrice Soulier, Nicolas Cardyn, le qualifié Winamax Germain Gillard, Arnaud Mattern, Antonin Teisseire... Le Team Winamax a plutôt "run bad" aujourd'hui, avec la sortie rapide de Manuel Bevand, suivi par Nicolas Levi, Davidi Kitai et Ludovic Lacay. Leurs sorties ont laissé Tristan Clémençon seul pour représenter l'équipe W : le benjamin du Team leur a fait honneur en se montant un tapis des plus conséquents.

A l'international, l'élimination de Doyle Brunson a provoqué les applaudissements nourris de toute la salle, comme chaque année. Phil Ivey nous a quitté aussi, tandis que des joueurs comme Jake Cody, Antonio Esfandiari et Jason Mercier se sont maintenus avec de beaux stacks.

Sachant que le tapis moyen oscille autour des 100,000, voici un état des lieux partiel des tapis français en cette fin de journée. Liste bien entendu non exhaustive : il reste encore beaucoup de français qui nous sont inconnus dans le field. Une situation qui va s'arranger à mesure que le field se réduira : au plus le nombre de joueurs français à suivre va diminuer, au plus nous pourrons observer leur parcours en détail.



François 'francisco83' Tosques : 372 000
Tristan Clémençon (Team Winamax) : 271 800
Antoine Guyetant : 247 000
Bruno Lopes : 240 000
Mesbah Guerfi : 210 300
Eric Le Goff : 203 000
Jonathan Bensoussan : 186 000
Ronan Collet : 170 500
Fabien Perrot : 103 600
Gregory Benac : 95 000
Youcef Benzerfa : 95 000
Loris Courco : 55 000
Stephane Benabisou : 55 000
Yorane Kerignard : 40 000
David Lichentin : 27 000

Statistiques et citations à la con

- Heures de sommeil des couvreurs par nuit, en moyenne depuis leur arrivée à Vegas : 5
- Nombre de jours restants dans ce Main Event : 5 (+ la finale en octobre)

Benjo, Harper et Kinshu

Level 10, plus qu'une heure à jouer

- 12 juillet 2012 - Par Benjo DiMeo

Main Event - Day 2C

Player of the Year : Phil Ivey en tête, Ben Lamb refait parler de lui



Joueur WSOP de l'année en 2011, Ben Lamb (5,3 millions de dollars raflés aux WSOP 2011 en 5 places payées parmi lesquelles une troisième place au Main Event) a connu une folle progression en faisant fructifier son tapis de 26 000 à 235 000 durant l'avant-dernier niveau. Inutile de vous dire qu'il faudra surveiller de près celui qu'on surnomme 'BenBaLamb'. Tiens, en parlant de joueur de l'année, devinez qui est en tête en 2012 ?



Il fait quel temps là-haut ?



Cet homme est grand. Très grand. Trop grand. Du haut de ses 2 mètres 13, Earl Barron fréquente les terrains NBA depuis qu'il a été drafté en 2003. Et il a déjà eu la bague au doigt ! C'était en raflant le titre 2006 avec l'équipe de Miami. Evoluant actuellement en deuxième division, Earl prend le temps de consacrer plus de temps au poker et possède un tapis de 45 000 en cette fin de Day2. Si quelqu'un atteint sa tête, qu'il lui passe le bonjour de ma part.

Le poker pour les nuls



Pour vous qui ne lisez nos reportages que pour les blagues pourries tout en esquivant les mains racontées, nous vous conseillons de télécharger l’antisèche poker afin de mieux assimiler le jeu. Idéal en fond d'écran ou accrochée au mur près de votre écran ! Vous y retrouverez des informations de base simples et utiles comme l’ordre des combinaisons et les probabilités essentielles utiles à la compréhension du jeu. Et si vous souhaitez un jour monter autant de jetons que Gaelle Baumann dans le Main Event, vous pourrez aussi commencer à réfléchir en termes de « range » grâce au classement des mains de départ que nous vous proposons.

En plein dans l'Emile

Pour la soixantième fois du tournoi, Emile Petit retourne deux Rois : avec son tapis de 18 000, soit 15 blindes sur ce dernier round du Day 2C, le joueur français n'a guère d'autre choix que d'openshove en espérant trouver chez quelqu'un un petit quelque chose. L'hameçon semble mordre quand un joueur plus loin l'isole à tapis avec ACoeurQCoeur. Décidément peu en veine avec les barbus dans ce Main Event des WSOP, Emile voit son adversaire toucher un As sur la river. Un français de plus qui rejoint la file d'attente pour les taxis...

Harper et Kinshu

Level 10, une dernière glisse

- 12 juillet 2012 - Par Benjo DiMeo

Main Event - Day 2C

Ludovic, y'a comme un hic



« A l'image de mes WSOP, je ne touche rien mais grind, puis je perds sur des setups et tombe à trente grosses blindes. La suite en principe, c'est six niveaux de survie puis une sortie avec quatorze blindes proche de l'argent. » Il y a quinze minutes, Ludovic Lacay dressait ce cruel constat derrière son tapis de 55 000 (sur des blindes 500/1 000 ante 100). Il s'est alors promis de ne pas se laisser mourir mais plutôt de tenter un énorme bluff : « Je vais essayer de faire passer mon adversaire avec hauteur Quatre en misant 2 000 dans un pot de 600 000 sur la rivière ! » Il n'aura pas eu le temps d'être si créatif, étant éliminé trois mains plus tard comme il en dresse le constat sur Twitter : « bust en trois coups KK vs JJ, AQss vs TT sur K254ss et TT vs QQ. Gl au reste du team. » Il ne reste plus que Tristan Clémençon en course aujourd'hui pour tenter de rejoindre Gaelle Baumann, Marc Inizan et Michel Abécassis (déja qualifiés hier) au Day3.

Les trois frères



Mesbah Guerfi (photo), Fabien Perrot et Ronan Collet - les trois tricolores qui jouent ensemble au fond de la Brasilia Room - n'hésitent pas à s'envoyer quelques patates. Au moins, on peut être certain qu'il n'y a pas de collusion entre-eux.

Lors du dernier coup disputé, Mesbah ouvre à 2 500 UTG et entraine un call du bouton. En petite blinde, Ronan 3-bet à 7 400. La parole revient alors à Mesbah qui dépose 15 200 devant lui sans trop se poser de question. Le joueur au bouton fold, tout comme Ronan qui ne fait pas de cinéma en passant rapidement.

À dix minutes de la fin du neuvième niveau de la journée, les trois représentants hexagonaux se portent en tout cas plutôt bien :
- Mesbah Guerfi : 200 000
- Ronan Collet : 165 000
- Fabien Perrot : 125 000

Interview exclusive du qualifié Winamax Grudy G.

Il semblerait que le dernier joueur en course aujourd'hui soit Grudy G.. L'ami Grudy diffère des joueurs Winamax que nous avons l'habitude de croiser habituellement puisqu'il nous vient de Bulgarie, d'où il s'est qualifié en ligne sur Winamax.

Nous avons coincé Grudy durant la pause, histoire de capturer un entretien tout à fait exclusif.

Salut Grudy, la forme ? Tu peux te présenter pour nos lecteur français ?

Архитектурно-исторически резерват - град Несебър. ъв или около градовете, възникнали по времето на траки, гърци, римляни, Първа и Втора българска държава има запазени останки от крепости или селища

Je vois. Il ne reste plus que deux heures à jouer ce soir. Ca se passe bien jusqu'à présent ?

Проект „Мултимедиен каталог на туристическите обекти и електронен маркетинг на дестинация България.

Je sens que ça va être compliqué cette histoire. Un coup intéressant à nous raconter peut-être ?

Най-голе bet мите град raise ове в България са: София, Плов flop див, Варна, Бургас, Русе, Стара Заго fold ра и Плевен. В източната ча Bill Ivey ст на страната са разположени черноморски donkey те градове-ку Raymond Barre рорти

Bon ben, merci Grudy, et bonne chance pour la fin de ce Day 2C.

Statistiques et citations à la con

- Nombre de couvreurs émus un instant par la chanson "What a wonderful world" diffusée à fond de balle dans l'Amazon Room par Steve F, superviseur hippie de service : 1
- Nombre de couvreurs bougeant la tête en rythme au son d'une chanson swinguante de James Brown diffusée à fond de balle etc etc etc : 4

- Probabilité que, lorsqu'on vous taxe une clope dans la cour du Rio, la nationalité du tapeur soit française : 100% (les américains ne taxent JAMAIS de clope dans la rue ici, contrairement à chez nous)

Benjo, Harper et Kinshu

Level 8, les bruits s'ébruitent

- 12 juillet 2012 - Par Benjo DiMeo

Main Event - Day 2C



Nicolas livide

Un coin-flip tout bête a mis fin à un Day 2C assez pauvre en excitation pour Nicolas Levi, terminant par la même occasion son parcours dans ce Main Event 2012. "Un joueur très agressif relance au cut-off", explique Nicolas. La petite blinde paie. J'ai QPiqueTPique de grosse blinde : avec 21BB, je pense que c'est une bonne opportunité de faire tapis." Nicolas s'exécute et si le relanceur initial passe, l'autre joueur réfléchit quelques instants avant de tenter sa chance avec une paire de 4. Il trouvera un brelan sur le flop pour remporter le coup et envoyer l'homme au chapeau du Team vers la porte de sortie. Son vol retour vers l'Europe est prévu après-demain... C'est toujours mieux que de finir comme Nicholas Cage dans Leaving Las Vegas.

Le tournant du match



Ouf ! Tristan Clémençon peut respirer : seules quatre cartes pouvaient le sortir d'un terrible guêpier dans un pot de 160 000, et une a décidé de pointer le bout de son nez. En milieu de parole, le pro Winamax relance à 1 800 sur des blindes 400/800 ante 100 avec QPiqueTPique. Il est 3-bet à 4 000 par son voisin de gauche, qu'il a référencé comme très agressif. C'est payé.

QTrèfleTTrèfle8Pique

Tristan opte pour la stratégie du check-raise : derrière une mise de 5 500, il envoie 13 000. « A la base, je voulais me contenter de payer » avoue le bordelais, « mais je perdais de la value sur de trop nombreuses turns. » Son adversaire place alors un click-back à 19 000 et Tristan décide de pousser son tapis, réclamant 35 000 de plus à son opposant qui paie en une seconde. Pourquoi ? Il possède tout simplement la main max avec un tirage couleur : JTrèfle9Trèfle ! 'SUPEROGER47' est très mal embarqué mais va trouver une miraculeuse Dame sur le turn qui crucifie son adversaire. Son tapis grimpe ainsi à 230 000 : quand on vous disait que ce Main Event démarrait extrêmement bien pour le Team Winamax, on ne vous mentait pas.

L'agence tous "r1x"



Plus gros tapis tricolore à l'issue du Day 1C, Eric 'r1x' Le Goff poursuit sa marche en avant dans ce Day 2C : le sacocheur breton pointe à 255 000 au milieu du huitième niveau de la compétition. "J'ai gagné les As contre les Rois pour un pot de 80k" confie Eric qui s'est forgé le reste de son tapis à coups de petits pots (et je ne parle pas de yaourts pour bébés).

Kitai perd des pions

Davidi Kitai a perdu un peu de sa superbe suite à un coup perdu avec les Valets : après avoir relancé UTG à 1 700, le Belge du Team Winamax se fait payer par un joueur en milieu de position. 'Kitbul' effectue alors une mise de continuation à 2 200 sur le flop 5Coeur4CoeurKPique. Le turn est un 6Pique et Davidi envoie un deuxième tonneau à hauteur de 3 700 mais cette fois, son adversaire relance en proposant 9 000. Kitai call puis check la river, un 8Carreau. Son opposant l'imite et montre 6Carreau5Carreau pour deux paires. Le père 'Kitbul' a encore de la marge avec un tapis de 75 000.

Statistiques et citations à la con

- Pourcentage des couvreurs français profitant de la pause-dîner pour aller faire leur lessive : 50

- "J'ai 100,000 à un peu moins d une heure de la pause diner du 2eme jour. Table difficile mais je suis pas mauvais non plus." - Signé Ludovic Lacay sur Twitter, démontrant sa maîtrise de la litote.

- "Je souffre." Signé : Hugo Lemaire en train de courir aux WC, laissant son tapis de 29 500 tourner. On ne saurait dire si la souffrance en question est liée au Main Event, où à sa course vers les toilettes.

- "Pastis stack très exactement a 15min du diner break. Apero time en somme..." - Signé : Germain Gillard, qui possède donc un tapis de 51,000, ou alors on a rien compris.

Benjo, Harper et Kinshu