masquer le menu

Poker Kitchen des WSOP : Cauchemar en cuisine

- 8 juillet 2012 - Par Benjo DiMeo

Guide Michelin de la bouffe de merde

Dans les longs couloirs du Rio se cache la Poker Kitchen. Véritable antre de la malbouffe, cet endroit vous permet de manger équilibré [sic] pour seulement 10 ou 12$ [re-sic]. Passage en revue des différents stands disponibles.



Le stand "salade". Vous voulez composer votre propre salade faite de légumes en plastique ? Vous êtes au bon endroit. Attention, la laitue est parfois un peu dure.



Le stand "japonais". Du riz tout collé avec au choix saumon, poulet ou bœuf. En bonus : un bout de brocolis immangeable et une feuille de salade qui était surement fraîche durant les WSOP 1992. C'est pourtant mon stand mon prédilection, allez savoir pourquoi.



Le stand "chinois". Sur le AlloCiné de la bouffe chinoise, la note serait de 1.2/5. Au choix : des nems Super U, des bouts de poulet transgéniques noyés dans une sauce gluante couleur sang et plein de trucs bizarres comme une sorte de "radis-cervelas". En somme, tout pareil qu'à Paris.



Le stand "burger". Les gros seront comblés dans ce paradis du gras : calamars frits, hot-dogs de 40cm de long, et mini burgers au porc en morceaux-oignons grillés-sauce BBQ composent cet étal qui vous enverra à coup sûr aux toilettes pour un long moment au terme de la digestion.



Le stand "mexicain". Des gros burritos préparés avec amour par un authentique Mexicain sont proposés dans cet espace où il faut avoir une faim de loup pour y mettre les pieds. Probabilité d'être malade après avoir englouti un met issu de ce stand : 85%.

Profil bas pour Poker Brat



Panne d'imagination ? Broke ? Assagi ? Phil Hellmuth a décidé de rejoindre le Main Event sans fioriture. Si le recordman du nombre de bracelets obtenus aux World Series of Poker (12 !) est venu sans déguisement ni cortège, c'est parce qu'il n'était pas censé jouer aujourd'hui, comme il le confie sur son Twitter : « Surprise, surprise (pour moi aussi !) : je viens de rejoindre le Day 1A du Main Event des WSOP. Je devais jouer lundi mais j'ai dormi pendant 14,5 heures ! » Arrivé en pleine forme, 'The Poker Brat' a rejoint la table de Patrick Sacrispeyre (tombé à 3 000 après une rencontre Full contre Full !) et l'a rapidement fait doubler, son As-Roi ne pouvant battre les As du Français, qui est de retour à 10 000.

Egalement présent à la table : Michael Tureniec (55 000 de tapis). Les trois larrons ont d'ailleurs décidé de s'affronter. En milieu de parole, le suédois relance à 700 sur des blindes 150/300 ante 25. C'est payé par Phil en position alors que Patrick décide de défendre sa grosse blinde. Sur le flop KTrèfle3Trèfle4Trèfle, Michael place un c-bet à 1 400. Phil prend alors un air sérieux, troque ses lunettes de vue pour des teintées et relance à 3 000. Patrick s'éclipse, Michael paie. Le turn 2Pique et la river QPique sont alors checkés par les deux joueurs : Phil retourne ATrèfleJPique pour un tirage manqué et ne peut s'empêcher de lâcher un : « nice hand, genius » en voyant le KPique9Coeur de Tureniec. Le tapis de Phil Hellmuth est estimé à 20 000 unités.[

Pollak continue sur sa lancée



Après 6 heures de jeu, Benjamin Pollak est désormais confortablement installé dans cette première journée du Main Event avec 73,000 de tapis, plus de deux fois son capital de départ. Le double finaliste WPT (Prague, décembre 2011 et Paris, février de la même année) a notamment disputé un gros pot muni d'un 9Coeur8Coeur, en fin de Level 2. Récit :

"Un joueur assez actif relance. Je paie au bouton et la grosse blinde fait de même. Flop JTrèfleTCoeur6Carreau. La BB checke, le relanceur c-bet." Benjamin paie, et se retrouve en heads-up.

"Turn, la carte magique ! Un 7Trèfle. Mon adversaire envoie la deuxième barrel. Je relance, il paie. Rivière : doublette du 7. Il donk-bet à hauteur des 2/3 du pot. J'hésite à relancer, il peut faire ça avec deux As ou deux Rois, mais je me contente de payer. En fait, il n'a rien : Dame-9."

Non loin de là, Ilan Boujenah vit une partie semble t-il agitée avec 25,000. Agitée car le finaliste du Partouche Poker Tour 2011 est tombé assez bas avant de doubler il y a une heure de cela.

Statistiques et citations à la con

- Heure du premier "Allez Papa" du Main Event : 18h19. En VO, bien entendu, et avec un accent de New York City : "Come on, yeah ! That's what I'm talking about !"

- Sur une échelle de 1 à 10, indice de beauté d'Erica Schoenberg (ex de David Benyamine mariée depuis à Erik Lindgren) selon les couvreurs :
* Kinshu - 7
* Harper - 7
* Benjo - 11

- Probabilité que les couvreurs mangent à nouveau à la Poker Kitchen des WSOP durant la pause-dîner : 0

- Probabilité que les couvreurs surprennent l'animateur radio Winamax Jipé (alias "Jay Pee" en VO) en compagnie d'une strip-teaseuse à l'hôtel : 82

- Prix d'un saucisson importé d'Italie dans le supermarché spécialisé situé au sud du Strip de Las Vegas : 9,99$. (C'est le prix à payer quand on à le mal du pays).

- Citation : "Si j'atteins le Day 3, j'arrive déguisé en Superman !" - Signé : Phil Hellmuth, commentant sur Twitter son arrivée très discrète en ce Day 1A.

Benjo, Harper & Kinshu