masquer le menu

Fin du Day 1B du Main Event des WSOP 2011

- 9 juillet 2011 - Par Barbitoudurr

Comme prévu les choses se sont accélérées durant cette dernière heure. Malheureusement elles ne sont pas allées dans le bon sens pour Marc Inizan qui a finit la journée dans le rail. Avec 9k, il envoie tout avec KQ. Il est payé par AK et voit son Main Event s’arrêtait net. Comme Nicolas, Marc a connu un beau désert de cartes ne jouant pas une main pendant près de trois niveaux. Point positif : il ne savait pas qu’il pouvait être aussi patient. Seulement cette fois ça n’a pas été récompensé.

Aucun Team Pro n’aura donc passé cette journée. Par contre nos trois qualifiés seront bien de retour mardi pour jouer leur Day 2. Le meilleur des trois est Alexandre Sapia qui termine avec 55 195.


Alexandre Sapia


Medhi Merai

Derrière on retrouve Medhi Merai avec 31 275. Le jeune homme a terminé la journée fatigué par cette première grosse expérience live mais il a réussi à rester concentré pour éviter de spew.


Ronan Monfort

En queue de peloton se trouve Ronan Monfort qui après avoir vécu la pire journée de tournoi de sa carrière finit avec un tout petit 5 025 soit 10bb à la reprise mardi. La bonne chance c’est que les choses ne pourront pas être pires au Day 2.



En tête du classement des français arrive Arnaud Esquevin avec un tapis de 148 250. Cela le place 6ème au classement provisoire de la journée.

Cette journée dominée par Ben Lamb et ses 188 925 jetons, a vu de nombreux français prendre la porte (Patrick Bruel, Bruno Launais, Bruno Fitoussi, Benjamin Pollak, Céline Bastian, Nicolas Levi, Marc Inizan, Lucien Cohen...), par contre ceux qui ont survécu terminent presque tous avec un tapis dans la moyenne (50k environ) voir plus.

Chipcount français

Arnaud Esquevin : 148 250
Guillaume Cescut : 76 800
Pierre Canali : 72 000
Clément Thumy : 56 550
Alexandre Sapia (qualifié Winamax) : 55 175
Rémy Biechel : 51 000
JP Pasqualini : 44 475
Medhi Merai (qualifié Winamax): 31 275
Roger Hairabedian : 27 050
Patrick Bueno : 24 700
Mathieu Biague : 11 150
Ronan Monfort (qualifié Winamax) : 5 025

Le jeu reprendra à midi aux blinds 250/500/50

L’histoire du jour



The story of the day comme disent les américains est intervenue à la table de Guillaume Cescut. Le tricolore a vécu un remake de la «quinte papa» à Deauville mais version flush.
Guillaume relance à 900 en UTG avec QPique 9Pique. Il est payé par le bouton et la BB.
Le flop arrive QCarreau JCarreau 8Pique. La BB check, Cecut mise 1 800. Le bouton tank puis paie.
Au turn arrive le 8Trèfle. Guillaume envoie 4 800. Son adversaire tank «deux heures» et finit par juste payer.
A la river c’est le 8Carreau qui fait son apparition. Le tricolore qui couvre son adversaire envoie la boîte avec son full. Il est payé immédiatement par le joueur qui, après que Guillaume ait retourné son jeu, claque son 5Carreau 6Carreau sur la table et crie : «Flush» en serrant le poing. L’homme est persuadé de remporter le coup jusqu’à ce que la croupière lui fasse remarquer qu’il y a un full en face et qu’il est éliminé.

La fin approche doucement

- 9 juillet 2011 - Par Barbitoudurr

Plus qu'une heure à jouer dans le dernier niveau de la journée. C'est maintenant que les écarts vont se creuser avec la fatigue commençant à se faire sentir ainsi que tous les shortstacks qui vont tout faire pour ne pas revenir avec 5BB lundi.



Marc Inizan a bien senti tout cela et il compte bien profiter de sa table qui commence à s'endormir doucement. "Ils sont bientôt prêts, ils s'endorment tous. Je n'ai pas joué depuis un moment et j'essaie de ne pas trop parler pour les laisser dans cet état semi-comateux. On va voir si on arriver à en profiter".



Pour Nicolas, la fatigue commence aussi à se faire sentir, mais pas question de se relâcher à une table où le papy a pris les commandes. Arrivé avec 17k, l'homme possède désormais 60k et remporte tous les coups. Il a même récupéré les fans de Matusow qui est aussi à la table. Au moins si son stack de 20k ne lui donne pas de raisons de sourire, Nico peut s'amuser du spectacle.

Edit : Malheureusement CrocMonsieur ne va plus pouvoir rire de la situation puisqu'il vient de quitter le tournoi. Avec 9k devant lui, il décide de tout envoyer depuis le bouton avec A2s après qu'un joueur ait limpé pour la troisième fois de suite. Seulement cette fois l'homme avait les AA. Une journée à oublier pour Nicolas qui n'a pas réussi une fois à monter des jetons soit faute de jeu soit en étant toujours dominé.



Mais il va falloir beaucoup de bonnes rencontres pour rejoindre le haut du classement squatté par l'infatigable Ben Lamb, qui à l'image de ses WSOP, réussi une journée parfaite avec 185k à une table pourtant difficile avec notamment Max Lykov.



Le vainqueur de l'EPT Monaco 2010, Nicolas Chouity est lui aussi au top avec 130k.



Mais, info de dernière minute de mon collègue Tapis_volant, Arnaud Esquevin est venu chambouler le haut du classement avec désormais un stack de 140k. La raison : les AA contre les QQ. Arnaud 4-bet préflop, c-bet le flop et sur son 2-barrel turn, son adversaire envoie tout au milieu. Facile le poker.

La positive attitude

- 9 juillet 2011 - Par Barbitoudurr

Ah enfin il était temps, des gens qui montent des stacks voilà un moment qu’on avait pas entendu ça.


Tiens un message de Roro : "Allez fais pas le radin, donne moi quelques chips "

Comme je vous l’annonçais précédemment, Pedro Canali est le premier tricolore sur les deux journées cumulées à dépasser les 100k. En possession d’un stack conséquent depuis le début de journée, Pierre profite à fond d’une table au niveau très faible. Il peut ainsi rentrer dans beaucoup de coups et surtout parvient à value toutes les mains qu’ils touchent. Il a notamment pris une tonne avec un brelan et une paire de rois. Déjà auteur d’un deeprun l’an passé, Canali pourrait bien renouveler l’opération cette année.



Son compatriote Arnaud Esquevin le suit de près avec 90k devant lui. Monté rapidement à 50k, le tricolore a reçu une livraison incroyable. Un papy limp du bouton à 300. Arnaud qui est SB ouvre 99 et relance à 1 000. Son adversaire paie. Puis après que le croupier ait dévoilé le flop JPique 8Trèfle 9Trèfle, Arnaud n’a pas le temps de réfléchir à la somme qu’il va miser que son rival annonce tapis pour 30k. Esquevin paie dans l’instant avec son brelan et se voit retourner une pauvre paire de 3 !
Arnaud n’en attendait pas autant mais a accepté l’offrande avec plaisir. Il va ensuite joueur plusieurs petits pots qu’il va remporter lui permettant de pointer à presque 100k à la fin du level 4.

Nos Teams Pros continuent pour leur part leur chemin de croix mais restent confiants, gardant en tête l’exemple de Tristan Clémençon qui n’a pas vu de jeu jusqu’au dernier niveau de la journée pour finalement terminé avec 55K. C’est donc tout le mal qu’on leur souhaite.

De retour de la cantine

- 9 juillet 2011 - Par Barbitoudurr

C’est maintenant que tout va arriver. Les joueurs sont revenus du dinner break et n’ont plus que deux niveaux pour monter des jetons, se noyer dans la moyenne ou buster dans l’incognito.



Pour notre qualifié Ronan Monfort il va falloir être encore plus actif que les autres. Revenu du break avec 9,5k, il a perdu quelques petits coups au retour du break qui font qu’il n’a plus que 5,6k en face de lui. Le calcul est donc simple pour Roroflush il faut doubler le plus vite possible. A moins de vingt blindes, il n’a plus guère de choix.



A l’inverse de Ronan, Jean-Paul Pasqualini effectue une très belle remontée. Tombé à 8k en tout début de journée, il est ensuite parti manger à 28k. Une fois le repas consommé, et la note payée, JPP s’apprêtait à partir quand il est revenu sur ses pas pour donner le pourboire qu’il avait oublié. Pierre Canali lui lance alors : «Ah tu vas gagner ton prochain flip toi. Revenir sur ses pas pour laisser un tips en général c’est récompensé».
Et bien Pedro n’avait pas tort. Bon ce n’est pas un flip qu’El Korsico mais il a bien doublé sur la première main à la reprise.
Un joueur en MP mise 700. Brandon Schaefer, qui s’est montré très serré jusqu’ici, 3-bet à 2 025. JPP avoue qu’il ne voit pas le joueur avec moins bien que les QQ mais de BB avec les valets, il ne se voit pas jeter sa main et donc paie juste.
Le flop tombe J93. Pasqualini check et laisse l’américain c-bet à 2 500. Jean-Paul place alors un raise à 7 500. Schaefer call. Puis sur le 9 au turn, JPP pousse son tapis couvrant de peu les 15k de Brandon. Ce dernier snap call avec AA. La Q river ne change rien, et le français s’envole à 53k.



Autre joueur en forme, notre qualifié Alexandre Sapia qui pointe désormais à 60k. Pourtant à une table difficile avec deux bons joueurs, il parvient à mettre son jeu en place et a gagné tout cela sans gros pot. Il ne fait que grinder depuis le début et pour l’instant cela marche très bien.



Pierre Canali continue lui aussi de marcher sur sa table et a réussi pour le moment la belle performance d’atteindre les 100k.



Son compère Rémy Biechel est lui aussi en forme avec un stack de 43k. Le joueur est d’ailleurs assez satisfait de son début de tournoi. Il faut dire que vu son run sur les deux dernières années, il y a bien longtemps qu’il n’avait pas dépassé le stack de départ lors d’un Day 1.





Nos deux Team Pro Nicolas Levi et Marc Inizan n’ont pas bougé en stack, par contre Nico a vu sa table migrer sur le plateau télé. Il est désormais sous les spotlights. Cela lui rappellera les bons souvenirs de sa finale en Pot Limit Hold’em au début de l’été.



Autre français retrouvé qui s’en sort bien pour le moment : Emmanuel «Vieto» Rodrigues. Le français qui était assis avec Jean-Philippe Rohr, est tout proche des 50k.


Tapis_volant : "Dis Clem c'est quoi un 4-bet light ?"

Clément Thumy, en dépit d’une table assez forte, n’hésite pas à passer des moovs dont il a le secret. Après un raise à 900 de l’UTG, il décide de 3-bet à 1 925 du bouton. Il est payé. Puis sur le flop 8Carreau 5Pique 2Carreau, il raise à 2 025 après un check de l’UTG. Ce dernier relance Clem2511 a 4 100. Le français ne se démonte pas et pousse 9 025. Suffisant pour faire folder son adversaire. Il retourne alos 7Coeur TTrèfle pour un joli bluff.
Le tricolore est en forme mais devra se méfier de ne pas trop énerver certains de ses adversaires qui n’ont pas l’air très commodes.

img]https://www.winamax.com/img/coverage/WSOP2011/MaineventDay1B/_MG_6043.JPG[/img]

La fête n’est pas au rendez-vous pour le moment

- 9 juillet 2011 - Par Barbitoudurr


Bah alors on m'avait dit que c'était la grosse éclate le Main Event...

Rien ne va plus au Rio. Alors que l’on pensait avoir dépassé les 1 000 joueurs aujourd’hui, les chiffres officiels nous annonce seulement 985 participants pour ce Day 1B. Si on continue sur ce rythme, c’est moins de 4 000 joueurs qu’il y aura au final, alors que les plus pessimistes avaient annoncé au moins 5 000 participants.

Et en plus de cela, rien ne se passe bien pour nos petits tricolores. Alors que hier étaient tout de même parvenus à monter quelques pions au début, c’est l’inverse aujourd’hui. Plusieurs ont déjà busté et les autres sont au plus mal.

Du côté des sortants on note : Lucien Cohen, Benjamin Pollak, Jean-Philippe Rohr (QQ vs KK) et Céline Bastian. La joueuse a perdu set over set après avoir pris un 2-outer dans la tête.



Elle relance à 650 préflop avec QQ. Elle se fait 3-bet à 1 650 par le bouton. Elle paie. Le flop amène APique QTrèfle JTrèfle. Elle check/call les 1 650 adverse. Puis sur le 9Trèfle au turn, elle check/raise à tapis les 3 600 misés par son rival. Ce dernier snap avec AA pour le brelan floppé également.



Ronan Monfort pensait être sorti de la zone rouge après avoir doublé son tapis grâce à ce coup : un joueur en MP limp, la SB call et de BB Roroflush check. Le croupier retourne 6Coeur KPique 8Coeur au flop. Les blinds check, et le relanceur initial mise 1 050. Ronan le relance à 3 000 et l’homme paie dans l’instant. Puis sur le TPique au turn Ronan envoie la boîte pour 7 325. Son rival tank deux secondes puis paie avec 7Carreau TCarreau. Ronan montre KTrèfle 6Trèfle pour une double paire et remonte à 22k.
Mais alors qu’il commence à reprendre confiance et s’offre un moment de détente avec un massage, il perd un flip contre un short avec AK vs QQ et retombe à 10k. Tout est à refaire.


Madame Antonius

Mathieu Begue continue son voyage en enfer. Il n’a plus que 11k après avoir perdu AK vs A7 contre la fiancée de Patrick Antonius. Après avoir payé une relance assez chère préflop, la joueuse paie toute les streets sur un flop A high pour finir par checker sur le 7 river. Pas sur que Patrick lui ait appris ce moov.


Patrick Antonius

Nicolas Levi est descendu à 15k mais est presque ravi car il aurait pu perdre beaucoup plus. Un joueur raise, deux suivent, et Nico rentre dans le coup avec 7Trèfle 8Trèfle. Le flop arrive avec 4Trèfle 5Trèfle JPique. Levi check/call la mise de son adversaire. Puis sur le T turn, les deux hommes checkent. Enfin sur le JTrèfle river, l’attaquant fait une nouvelle fois parole. Nico se contente de check back. Son rival montre alors 9Trèfle 6Trèfle pour une flush supérieure. Levi est presque ravi de cette situation : « J’ai presque l’impression d’avoir gagné des jetons».

Pour Locsta la situation n’est pas vraiment mieux. Le Team Pro ne voit pas une carte et n’arrive pas à prendre la mesure de sa table où un fish over-bet sur chacune de ses relances ou bien limp et contre un joueur qui passe son temps à l’over 3-bet. Du coup Marc n’a plus que 13k pour le moment.

Seules satisfactions de ce début de journée, Pedro Canali qui continue de grimper avec 63k et Pasqualini qui après être revenu à 30k parvient à stabiliser son stack malgré la présence à la table d’Andrew Lichtenberger et Brandon Schaefer (vainqueur de l’EPT Deauville en 2005 et runner-up de l’EPT Monte Carlo la même année).


Brandon Schaefer