Direction les sommets

- 12 juillet 2011 - Par Barbitoudurr


Allez les bleus !

Bon certes de nombreux français ont bust aujourd’hui, dont dernièrement Philippe Ktorza, Jérémie «Janinono» Geneau et Loic Sa, mais ceux qui sont encore présents sont en train de faire péter les compteurs.



En tête de file, Guillaume Darcourt a repris sa place de leader avec un stack colossal de 439k grâce à un dernier call de l’espace.
Le bouton relance à 3 000. Guillaume Darcourt qui est dans les blinds paie. S’en suit un flop 8Pique 6Pique 2Carreau. Le Boa donk bet à 5 200. Il se fait relancer à 16 000. Darcourt call.
Puis il check sur le 5Carreau au turn pour ensuite payer les 27k demandés.
Enfin il fait de nouveau parole sur ATrèfle river. Son adversaire pousse alors 100k devant lui. Le tricolore tank de très longues minutes, avant de finir par payer avec 8Trèfle TCoeur soit la deuxième paire. Son rival ne montrera pas son jeu et poussera les jetons vers le français.
Quand on lui demande pourquoi il a payé, le joueur répond simplement : «J’ai un tell».



Derrière Darcourt est bien en place avec un stack qui approche les 400k. Il met une pression énorme à sa table en relançant chaque coup ou en les 3-bettant. Pour le moment la table ne répond pas. Même Sami Kelopuro laisse pour l’instant faire le français mais tout en le surveillant du coin de l’œil. Stéphane est averti aucune erreur ne sera laissée impunie par le finlandais. D’ailleurs dans cette partie de la salle tout le monde commence à repérer le stack du français, à tel point que Jason Mercier assis non loin de là est venu le voir pour lui lancer : «Tu as plus de jetons que toute ma table réunie».



Assis à la table de Guilhem Delaporte, Anthony Picault s’est constitué un stack confortable de 240k. Il a bien grindé et pense à passer en vitesse de croisière pour éviter de jouer de trop gros coups à une table qui commence un peu à s’emballer.



Notre ancien collègue de la presse, Steven Maurouard, a été très calme aujourd’hui ne jouant que 3 coups. Mais 3 coups qu’il a remporté et qui lui permettent de pointer à 130k pour une moyenne à 90k.



Nos deux derniers Winamax dans la course continuent de se battre bec et ongle. Sébastien est désormais à 70k après être tombé à 18k à son plus bas. Il est parvenu dans un premier temps à doubler son tapis avec KTrèfle JTrèfle vs 88. Puis après il relance à 2 500 du bouton avec ACoeur 2Coeur. La BB défend.
Au flop ACarreau 4Pique 6Pique la blind check. Seb mise 3 500 et se fait relancer à 12K. Le qualifié annonce alors tapis pour 32k. Il est payé par 8Pique 9Pique. Sa main tient et le voilà de retour dans la course.



Paul Pires Trigo mène tranquillement sa barque. Monté à 115k après le break, il n’a plus que 85k maintenant après avoir perdu un pot de 75k.
Un joueur canadien assez tight relance en MP avec un tapis de 35BB environ. Au bouton PPT call avec JTrèfle TTrèfle.
Les deux adversaires reçoivent un flop 8Carreau 9Trèfle 6Trèfle. Le premier joueur c-bet. Proscoo sait qu’il fait rarement cela avec rien mais choisit quand même de le relancer. Son rival annonce alors tapis et Paul paie. Il est opposé à 8T. Deux cartes plus tard aucun de ses 18 outs n’est rentré et le voilà retombé à 85k. Mais les choses ont l’air de se passer plutôt bien à sa table où il touche beaucoup de jeu, tellement que certains joueurs de la table l’ont surnommé : «The set Master».



Posé dans son coin, Ilan Boubli est tranquillement monté à 180k. Pourtant les choses étaient mal engagées lorsqu’il est passé de 80k à 30k de retour du break après un bluff raté. Mais derrière il va avoir un petit coup de pouce du destin en craquant les QQ préflop avec une paire de dix. Il remonte ainsi à 80k. Puis peu de temps après quelques grinds il reçoit une paire d’as qu’il relance à 2 500 en MP. La BB call.
Sur le flop JT4, le parisien attaque à 4 500. Son adversaire qui avait checké au préalable lui revient dessus pour 14k. Boubli call.
Sur le 3 turn, les deux joueurs checkent.
Puis sur l’A river, la blind mise 45k. Ilan lui fait alors tapis et le joueur passe.
Ilan Boubli prendra derrière plusieurs petits pots pour lui permettant de tutoyer les 200k.



Au royaume des folles remontées, Damien Rony n’est pas le dernier. Tombé à 17k, il va grinder et avoir un peu de chance pour revenir à 45k au dinner break. Derrière il va gagner un coup à tapis préflop avec double paire contre la Top paire et le tirage flush draw d’Apestyles.
Cela lui permet de remonter à 90k.
Puis après il relance en UTG+1 et là un joueur en MP shove pour 35k avec ACoeur TCoeur. Lynch qui a les as paie sereinement. Le voilà désormais avec 130k.