masquer le menu

Une dernière baignade avant de faire les valises

- 26 mai 2019 - Par Benjo DiMeo

Pool party SISMIXSeulement une journée humide en sept jours de festivals, alors que les prévisions annonçaient un déluge quasi quotidien : côté météo, on peut dire qu'on a run good. A 24 heures du retour à la maison, il est encore temps de profiter de la piscine. La preuve avec ces clichés signés Caroline Darcourt. Pour consulter la galerie complète des photos SISMIX, avec des images inédites, c'est par ici.

Pool party SISMIX


Pool party SISMIX


Pool party SISMIX


Pool party SISMIX


Pool party SISMIX


Pool party SISMIX


Pool party SISMIX


Pool party SISMIX

Pas de pool, mais quand même la party

- 24 mai 2019 - Par Benjo DiMeo

SISMIX
Aujourd'hui à Lloret de Mar, il faut plus que jamais sortir couvert

Inutile de tourner autour du pot : aujourd'hui à Lloret de Mar, il fait très moche. Même pas 15 heures qu'on a tous déjà mis nos pulls, en regrettant de ne pas avoir emporté nos anoraks.

Pas de panique : on a quelques atouts dans notre manche. A commencer par deux tournois bonus rajoutés au programme. On a trouvé quelques tables full ring qui traînaient dans une remise du casino, et des croupiers extra viennent de débarquer de toute l'Espagne :

14h - Hyper Turbo 60 € - FREEZEOUT
22h - Hyper Turbo 60 € - FREEZEOUT

Cela en plus du One Day de 16h, complet depuis longtemps. Et si vous n'avez pas envie de jouer aujourd'hui ? Certes, la piscine est fermée, mais hors de question de renvoyer nos DJ à la maison : on a tout délocalisé (les platines, les enceintes, tout le bouzin) au restaurant au dessus de la piscine. Les tables de beer pong sont abritées aussi, et un émissaire est parti en ville afin de nous ramener une brouette de jeux de société. Il ne manque plus que le plaid (prochain objet dans la boutique ?) et un feu de cheminée, et on se sentira comme durant les vacances chez mémé dans les Vosges.

Les vacances... pendant les vacances

- 24 mai 2019 - Par Benjo DiMeo

Ce jeudi soir, sortant de la salle du tournoi sur le coup de 19 heures pour prendre l'air, je me suis retrouvé sur le talus surplombant la piscine du Gran Monterrey Hotel. Un poste d'observation idéal pour ne rien perdre de tout ce qui a trait au volet "fiesta" du SISMIX. J'ai fermé les yeux. J'ai écouté, et j'ai respiré. Respiré pour humer l'odeur de l'herbe verte, légèrement humide sous les baskets. Ecouté pour absorber le fracas des conversations, les éclaboussements de l'eau. Au loin me parvenait les sons d'une... fanfare ? Hein ? Avec des trompettes, des tubas, des trombones, tambours et tout le fatras, en train de reprendre en mode ska à 120bpm des standards de R&B et d'Eurodance ? Sérieusement ? Mais on est où, là ?

SISMIX
En fait, je savais où j'étais. C'est l'odeur de l'herbe verbe (et, je vais être honnête, d'une autre sorte d'herbe, planquée derrière l'un des gros palmiers mais au fumet difficilement camouflable) qui m'a mis dans le contexte. Un réflexe de Pavlov, si vous voulez. Je n'étais plus dans un tournoi de poker. J'étais dans un festival. Un vrai festival, du genre que pas mal d'entre vous allez faire au cours des trois mois à venir, avec ses concerts et DJ toute la journée, ses stands de bières et de hot dogs, ses journées qui se font happer sans crier gare par la nuit, son t-shirt dont on se débarasse par excès d'excitation, ses potes qu'on ne retrouve jamais et qu'on appelle en gueulant "t'es où bordel !", ses réveils difficiles, ses souvenirs embrouillés mais qui restent pourtant gravés longtemps.

SISMIX
Il ne manquait que le camping bondé, la tente deux-secondes qu'on n'arrive jamais à replier, le pack de Kro réchauffé au soleil et la boue (coucou à mes amis bretons que je rejoindrai d'ici deux mois) Mais ça, personne ne s'en plaindra. À part ça, tout y était. Concerts, copains, coude qu'on lève : la sainte trinité est respectée. Le SISMIX est un festival comme les autres.

SISMIX
Comme les autres, vraiment ? Attendez, attendez, il y a quand même des trucs qu'on retrouve ici et nulle part ailleurs. Comme par exemple le Winamax Beer Pong Open, qui à l'image du Main Event a crevé le plafond. Là aussi, la place a manqué, mais en se poussant bien, les 128 équipes prévues ont bien pu jouer.

SISMIX
Tiens, les déguisements : encore un truc de festival ça ! On a vu des Elvis, des infirmiers, des baigneurs, des rugbymen. Et tant que j'y pense, pour le côté festoche : j'ai bel et bien aperçu le fameux drapeau noir et blanc des bretons à une table de Deglingo ce soir...

Adrien Delmas
Sur le coup de minuit, pile au moment où le Day 1B se terminait, le Team Pro savourait une troisième victoire consécutive sur ce que certains considèrent comme le vrai Main Event de nos festivals live, la doublette menée par Adrien Delmas succédant à Pierre Calamusa (SISMIX 2018) et Gaëlle Baumann/Harper (WPO Dublin) après sept tours de jeu que l'on imagine éreintants et, c'est pas moi qui le dit mais le coach de l'équipe, une sacrée dose de chatte. Euh, mais comment on chatte au beer pong, dis moi, coach ? "Bah, c'est quand on est largement menés et qu'on voit ses adversaires se faire bousculer sur la table et renverser plein de verres." C'est maintenant plus clair.

SISMIX
On le sait bien : quand on a annoncé qu'il n'y aurait pas re-entry sur le Main Event, le transformant en un freezeout à l'ancienne (ou, alternative, en un tournoi prestigieux : hé, sur le Main Event des WSOP, on ne peut pas recaver !), vous avez été nombreux à le regretter. C'est vrai que c'est sympa, quand la bankroll le permet, d'avoir plusieurs chances de perfer, surtout dans une épreuve 6-max où les sorties de piste se produisent beaucoup plus fréquemment. On en connaît qui, à chaque festival, repassent à la caisse jusqu'à six fois - le maximum autorisé par la structure. C'est comme un rite de passage chez certains pros ou semi-pros.

SISMIX
Mais arrêtez vous un instant : si le tournoi principal de la semaine avait été joué comme prévu, avec un re-entry autorisé chaque jour, est-ce qu'il y aurait eu autant de monde autour de la piscine aujourd'hui ? Bien sûr que non ! Vous auriez été plein à continuer à jouer. Avec le changement de format du Main Event et l'annulation de quelques side events pour cause de trop de monde, c'est un appel d'air qui s'est créé : vous avez été nombreux à rester dehors aujourd'hui, et j'ai envie de penser que ce n'était pas une si mauvaise façon de passer ce jeudi ensoleillé.

DJ
Je dis ça, mais tout est relatif : vous étiez quand même plus de 500 sur le Day 1B aujourd'hui, et presque 300 sur le Bounty KO, l'un des deux seuls side-events au programme aujourd'hui. Si on veut revenir à Lloret de Mar l'an prochain, il va peut-être falloir songer à construire un étage de plus au casino...

SISMIX
Vendredi, après quatre jours d'ascension, le SISMIX Costa Brava va culminer avec un Day 1C qui devrait logiquement dépasser tout ce qui a précédé. Les organisateurs se refusent à m'avancer un chiffre précis, mais comme on a déjà eu l'occasion de le dire, personne ne serait surpris de voir le total, Day 1A/B/C/D combinés, dépasser les 2 000 joueurs. Le plus gros tournoi 6-max du monde ? C'est - probablement - demain.

Alegría, por favor

- 22 mai 2019 - Par PonceP

Les sourires fleurissent aux quatre coins du Gran Casino de Lloret de Mar

Message important à tous les joueurs du SISMIX Costa Brava : on nous signale une épidémie de bonne humeur au Gran Casino de Lloret de Mar. Il faut dire qu'entre le ciel bleu, la musique, la piscine et les joueurs tous plus sympas les uns que les autres, on n'avait pas pris nos précautions. Pour ceux qui sont restés dans la grisaille, voilà un petit florilège de bonheur en photos qui devrait vous faire oublier votre quotidien et vous donner envie de nous rejoindre.

Captain Vodka

Pas de festival Winamax réussi sans Youki, alias Captain Vodka

Un vrai style

Heureusement qu'il n'a pas fait le même geste que celui de ses lunettes...

Un beau sourire

"Et là le mec, il me demande s'il peut boire de l'eau pour son beerpong"

Un oiseau qui fait trempette

Miriam et Guillaume, ça roucoule sans couler

Pool Party

La sauce a pris autour de la piscine

Vous êtes comme ça

Vous êtes des joueurs comme ça

Ayane

DJ Ayane est aux platines, les joueurs sont aux anges

Alerte à Lloret de Mar

Alerte à Lloret de Mar : les sauveteuses sont prêtes à plonger

Premières baignades, premiers lançers de balle

- 21 mai 2019 - Par Benjo DiMeo

Quelques images de la pool party de lundi... On avait commencé doucement, mais à l'heure où l'on publie ces photos (mardi soir, 23h), ils sont autrement plus nombreux autour de la piscin, et les décibels commencent à décoller... Affaire à suivre. Photo par (comme d'habitude) l'indispensable Caroline Darcourt.

Pool Party


Pool Party


Pool Party


Pool Party


Pool Party


Pool Party


Pool Party
Des gens qui ne verront pas grand chose des pool parties : le staff du casino