masquer le menu

De Toulouse à Las Vegas, avec escale à Lloret

- 25 mai 2019 - Par PonceP

Main Event 500 € (Day 2)

Sebastien

Je ne sais pas ce qu'ils mettent dans la saucisse à Toulouse, mais j'ai l'impression que ça donne le sourire. La communauté haute-garonnaise du poker est sur-représentée à Lloret de Mar et l'ambiance s'en ressent dans le bon sens. Si j'ai toujours plaisir à parler avec un joueur à l'accent qui chante, ce fut encore plus le cas lorsque Sébastien "BellyBouster" est venu me serrer la main. Si son pseudo vous dit quelque chose, c'est tout simplement car ce diable a fait parler de lui, et de quatre de ses potes, en remportant haut la main la finale du KING5 il y a quelques semaines. Pour zéro virgule zéro euros, les dézanuseurs Toulousains vont s'envoyer en l'air à l'autre bout de la planète pour disputer le plus beau tournoi dont tout joueur puisse rêver. Et le pire, c'est que ce n'est même pas la première fois.

"Je m'étais qualifié pour le Main Event en 2011 sur un des tout premiers satellites jamais organisé sur Wina, un 300 € winner-take-all après avoir gagné un sat' à 10 €. Je me suis retrouvé à la table de Davidi au Day 1C, une de mes idoles. Bah, je lui ai mis la misère, le pauvre. Vous en aviez d'ailleurs pas mal parlé dans le coverage à l'époque. J'ai terminé 494e pour près de 24 000 $ et un paquet de bons souvenirs. Je crois que je suis un chanceux en fait."

Quand il ne chatte pas des packages, Seb travaille dans le social. Il est auxiliaire de vie pour personnes en situation de handicap, après avoir vendu sa librairie de mangas et bandes dessinées et profité un peu de la vie et des voyages. "J'ai toujours eu envie de faire du social et un de mes potes du Toulouse Hold'em Poker, mon club, m'a donné la piste de l'aide aux personnes en situation de handicap. J'ai pris l'occasion et c'est mon activité depuis 2 ans et demi."

Passionné de poker depuis 2006, Belly n'a pas eu le choix : il vient d'une famille de joueurs, et c'est sa grand-mère qui l'a initié aux rudiments du 5-cards Draw lorsqu'il avait dix ans. Aujourd'hui, il joue principalement en small-stakes en tournois et s'amuse un peu sur les tables de cash-game en PLO. Mais ce Main Event à 500 €, il l'a direct buy-in. "Je suis venu avec mon pote Yohan pour m'entraîner avant Vegas. J'avais déjà fait une étape du WiPT à Toulouse, mais c'est ma grande première sur un Main d'un festival Winamax. Je ne suis pas déçu, l'ambiance est au rendez-vous et pour les amateurs ou les qualifiés comme moi, cette structure deepstack freezeout est géniale."

dézanuseurs toulousains

Et cette victoire du KING5, comment l'ont-ils fêtés, nos champions ? "On a fait une méga-fiesta à 50, c'était incroyable. On est une super bande de potes réunis autour de notre passion du poker. C'est d'ailleurs ce que j'aime dans ce jeu, tu te retrouves avec des gens d'horizons tellement différents, que tu n'aurais sans doute jamais rencontrés en dehors d'une table. Maintenant, il ne nous reste plus qu'à kiffer les vacances. Je suis prêt, d'ailleurs, pour tout te dire, j'avais posé mes congés pour la période du Main Event dès qu'on a passé le Stade 1." Alors là, soit c'est de la voyance, soit c'est de la confiance, mais dans les cas, c'est certainement une qualité qui pourra lui servir au Big One.

Du côté de son Day 2, tout se passe bien. Après avoir un peu swingué en début de journée, Seb a trouvé un 20/80 heureux pour revenir à flots et a passé la bulle sans encombre. Mais est-ce qu'on peut vraiment s'inquiéter de la réussite d'un gagnant du KING5 ?

EDIT 18H : Fin du kif en 135e place pour Sébastien, quelques minutes après la publication de cet article et un open-shove au bouton pour 12BB avec une paire de 3. Son voisin de gauche reshove avec A9. Le board 8-7-4-5 est sans danger jusqu'à la rivière, un As. Toujours sur la rivière, cet As ! "Comme disait ce bon vieux Barry... Bah, j'ai degrind aujourd'hui, je ne pouvais rien faire. En tout cas, c'était un plaisir !" Plaisir partagé. Avant sauter dans le grand bain des WSOP fin juin, Seb aura une dernière occasion de parfaire sa stratégie sur le prochain BPT Toulouse. En attendant, il reste encore un ou deux tournois au programme à Lloret de Mar : Seb jouera avec 4 cartes en main sur le PLO de dimanche.