masquer le menu

Fausto chopé

- 25 mai 2019 - Par PonceP

Main Event 500 € (Day 1C)

Fausto Munz

Ce n'est jamais très agréable de préparer un petit article sur un joueur qu'on affectionne, et de découvrir qu'il a été éliminé du tournoi avant qu'on ait eu le temps de le poster. J'étais ravi de découvrir la présence de Fausto Munz sur ce SISMIX Costa Brava, et je le suis nettement moins d'apprendre que son parcours sur le Main Event a tourné court. Qu'importe, une présentation de celui dont vous avez peut-être déjà lu les lignes s'impose. Et si ce n'est pas déjà le cas, c'est la meilleure façon de vous inciter à le faire.

Diplômé de l'Institut Français de Presse, Fausto a ce genre de plume qui lui permet de gratter des articles sur toute sorte de sujets, et à les rendre passionnants. Passé entre autres par le Républicain Lorrain, RFI ou France Télévisions, à seulement 24 ans, son CV déborde d'expérience. Il a notamment décidé de partir il y a quelques mois avec un sac à dos en Albanie pour enquêter sur les dessous d'une sombre histoire de triche et corruption à grande échelle d'un club de foot local, dont vous pouvez retrouver le récit dans le dernier numéro de SoFoot. Il s'est également adonné dans les derniers mois au périlleux exercice du coverage d'un tournoi de poker, un métier hautement complexe que seul l'élite du journalisme français est capable de remplir. J'en fais trop ?

"À force de couvrir des tournois, j'avoue que ça a commencé à me titiller. Je joue pas mal sur Winamax, et j'adore le 6-max, donc ça me paraissait une bonne idée. C'est un de mes premiers lives, l'ambiance et l'organisation sont top d'un point de vue poker. Bon, j'avoue que les bimbos et la musique de la piscine, c'est pas trop ma came. Mais j'ai un sacré scoop pour toi : j'ai trouvé les infirmières serbes. En fait, on a fui les soirées au Tropics avec mes potes à cause de la musique. En cherchant une autre boîte près de la plage, on est tombé sur un bouge tout discret qui ne payait pas de mine. On a ouvert les portes et là, 200 infirmières dans une soirée mousse complètement folle jusqu'au bout de la nuit. Mais je me rappelle plus du nom de la boîte, désolé." Ah ok, le mec garde ses infos pour lui, un vrai pro.

"On est venus à quatre avec ma bande. En fait, on se retrouve souvent à Ménilmontant pour faire des pokers au soleil dans le Passage du Ruisseau. Du coup, on se fait appeler les Sharks du Ruisseau. Retenez ce nom, vous risquez d'en croiser quelques uns sur des tables finales des plus beaux tournois de la planète." Souhaitons-lui déjà de signer son premier ITM sur le festival en se rattrapant sur un des tournois du week-end.