masquer le menu

Sissendeux = SISMIX

- 25 mai 2019 - Par Flegmatic

Main Event 500 € (Day 1C)

En 23 éditions des Winamax Series, on en avait vu des choses. Des victoires dans l'avion, des tournois qui passent tout près de rassembler trois millions d'euros de dotation, des vainqueurs Sunday Surprise qui arrachent tout sur leur passage ou encore des triplés de légende en un seul festival, perfs que l'on pensaient alors indépassables. Jusqu'à avril dernier. Dans la foulée d'un JeneVEUXplus surhumain, devenu le premier joueur à signer un quadruplé et qui a poussé le bouchon jusqu'en troisième place du 2 Million Event, un autre joueur a accroché quatre titres à son palmarès en l'espace de dix jours, un certain Sissendeux.

Lorenzo Sissendeux

Surprise, il se trouve que celui qui répond au prénom de Lorenzo in real life a fait le déplacement jusqu'à Lloret de Mar. "En général, je joue assez peu en live, explique ce jeune grinder de l'est. Je vais seulement jouer de temps en temps quelques tournois dans les casinos locaux autour de la frontière suisse et à Divonne. Pour cette fois il se trouve que j'ai gagné mes tickets pour le Main Event et le High Roller. Même si bon, pour l'instant on ne peut pas dire que ça se passe très bien. Heureusement, je viens de gagner un 20/80 pour ma survie." C'était sous nos yeux, une paire de 9 jouée à fond avant le flop et qui craque les deux Dames de son voisin, suite à un board 7-Valet-10-As-8, pour remonter autour de la cinquantaine de blindes.

Mais revenons tout de même à cette formidable dizaine printanière sur nos tables online, marquée donc notamment par quatre succès et deux autres podiums, pour près de 34 000 € de gains bruts. "Le pire, c'est que j'avais prévu de faire de petites Series, en ne jouant que des tournois de 20 € ou moins." Sauf que la victoire pointe le bout de son nez dès le troisième soir "avec une deuxième place dix minutes plus tard. Forcément ça change les perspectives et enlèvent énormément de pression pour la suite."

Habitué de nos tables mid stakes, jouant presque quotidiennement des tournois jusqu'à 50 €, Lorenzo se met d'un coup à connaître le fameux run good que tous les joueurs appelent inexorablement de leurs voeux. "Par la suite, j'ai su mieux faire face à des situations compliquées, je comprenais mieux à quel moment je devais changer de vitesse. Sur trois de mes finales, je suis parti en queue de peloton et j'ai réussi à remonter. J'en ai retiré énormément de confiance." 

Et il y a aussi vu l'occasion en or d'améliorer drastiquement ses conditions de jeu : "Cela m'a permis de m'offrir un nouveau setup, d'acheter un nouveau PC capable de faire tourner PioSolver et des trackers." Amis grinders de tous poils, vous êtes prévenus : Sissendeux est désormais plus équipé, plus en confiance et mieux équipé que jamais.