masquer le menu

Un petit coin de Maroc

- 23 mai 2019 - Par Rootsah

Main Event 500 € (Day 1B)

Tiens, un reg de Marrakech, prénommé Anas, qui joue beaucoup de coups, parfois spectaculaires... Ça ne vous dit rien ? Eh bien non, il ne s'agit pas d'Anas Tadini, mais d'Anas Belatik. Vous avez peut-être entendu parler de lui pour sa seconde place au Main Event des WSOPC Cannes 2018, à moins que ce ne soit pour sa 4ème place au WPT Deepstacks Marrakech en 2017. Un sérieux client donc, qui cumule 338 179 $ de gains en tournois live. Pourtant, le résident cannois sévit plutôt en cash game (de la 5/10 € à la 10/20 €) et en parties privéres du côté de la Croisette, sans oublier donc de nombreux déplacements à Kech : "Je crois bien que j'ai fait tous les SISMIX depuis leur création ! Là je suis venu parce que Lloret n'est pas trop loin de chez moi. De plus, ma femme va bientôt accoucher, alors je ne vais pas à Vegas cet été..."

Anas Belatik
Anas Belatik en action au dernier WPT Barcelone...

Anas, qui oscillait aux alentours de la moyenne à deux heures de la fin du Day 1 B, tente de faire parler son expérience en jouant presque toutes les mains. "Mais c'est dur de perfer sur ces tournois, nuance t-il. On peut monter une tonne de jetons et sauter très rapidement. Je serais déjà content de mettre des jetons dans le sac !" Egalement vainqueur d'un Side EPT à Barcelone en 2015 pour 61 035 €, celui qui travaille dans l'hôtellerie en plus de son activité de joueur aimerait bien faire aussi bien à Lloret. "L'Espagne me réussit bien", assure t-il. On espère pour Anas que l'histoire va se répéter...

EDIT : Anas a bust en toute fin de journée...

Mika Busto
Autre gambleur plutôt régulier des escapades à Marrakech : Mika Busto, alias Shishi, présentateur émérite de Club Poker Radio en compagnie de Comanche. "Je suis surtout là pour bosser, confirme Mika. Les deux compères vont enregistrer une émission demain... En attendant, ce spécialiste du cash game, qui a prévu de repartir dimanche (sauf s'il atteint la TF), va tenter de deeprun un tournoi : "C'est vraiment celui-là qu'il faut chatter, le prizepool sera énorme !" En plus, les events Winamax réussissent plutôt bien à Shishi, lui qui a fini 16e puis 27e du Winamax Poker Open de Dublin en 2015 et 2016, un festival qu'il joue tous les ans... On remet le couvert en Espagne ?