masquer le menu

Le PPT est mort : vive le PPT !

- 9 septembre 2012 - Par Benjo DiMeo



Pour rendre hommage à un circuit qui aura vécu cinq belles années depuis 2008, et dont la mort a été officiellement prononcée par son papa cette semaine, je suis en train de parcourir les archives des reportages Winamax réalisés à Cannes depuis 5 ans. De quoi faire un bel article nostalgique en l'honneur d'un tournoi qui se sera achevé par et pour un scandale, mais en nous offrant pour autant quantité de bons moments.

En attendant la publication de cet article, deux choses :

- Les Winamax Series, elles débutent ce soir, elles sont à suivre en direct sur le Multiplex Poker, la radio en direct des tournois W.
- L'étape World Poker Tour de Paris. Le Team Winamax sera à l'Aviation Club de France cette semaine pour y participer. Un reportage sera assuré, vraisemblablement à partir du Day 2.

A bientôt, les amis !

Benjo

Ole Schemion remporte la cinquième et dernière édition du Partouche Poker Tour

- 9 septembre 2012 - Par Benjo DiMeo



De gauche à droite : Benoît Mialou (TD Grenouille), Maxime Masquellier (Partouche), Ole Schemion (mec qui a gagné), Matt Savage (TD Burger), Christian Scalzi (TD Pizza)

En rétrospective, on pourra argumenter que l'histoire était écrite, tant la domination d'Ole Schemion sur la finale, et sur le tournoi en générale, fut totale. Le jeune allemand, apparu sur le circuit live il y a un peu plus d'un an, s'était emparé du chip-lead aux alentours de la bulle, au cours de la troisième journée du tournoi.

Trois jours plus tard, le voilà qui soulève le trophée du champion, sans jamais avoir été véritablement inquiété dans la course au titre, remportant toutes les grosses confrontations contre ses adversaires pour procéder à un nettoyage rapide de la table, et concluant la dernière édition du Partouche Poker Tour avant le coucher du soleil en cette belle soirée Cannoise.

Le triomphe jovial et modeste, c'est confus que Schemion a accordé les traditionnelles interviews post-victoire. « Je ne réalise pas encore ce qu'il vient de se passer », a t-il confié en haussant les épaules, reproduisant mot pour mot les déclarations de 99% des joueurs venant de gagner un gros tournoi. « Je ne sais pas ce que je vais faire avec l'argent », a t-il souri, faisant référence à un prix de presque 1,2 millions d'euros. Nous, on connait déjà la réponse : jouer encore plus au poker, bien entendu !

Résultats

Partouche Poker Tour – 8,500€ - 573 inscriptions



Vainqueur : Ole Schemion (Allemagne, à droite) 1,172,850€
2nd : Karen Sarkisyan (Russie, à gauche) 693,494€
3e : Aaron Lim (Australie) 417,499€
4e : Dan O'Brien (USA) 341,991€
5e : Marcello Marigliano (Italie) 267,492€
6e : Fabrice Touil (France) 223,498€
7e : Dan Smith (USA) 179,496€
8e : Romero Gomila (Espagne) 139,499€
9e : Tom Alner (UK) 105,404€



Avec le staff du Partouche Poker Tour, réuni sur cette photo pour la dernière fois

Benjo

Karen Sarkisyan éliminé en seconde place (693,494€)

- 9 septembre 2012 - Par Benjo DiMeo



Ole Schemion n'aura eu besoin que d'une vingtaine de minutes pour franchir la dernière marche dans son implacable travail de démolition en finale du Partouche Poker Tour. Cet ultime duel se sera joué en quelques coups clés, Karen Sarkisyan ne parvenant pas à combler son large décifit en jetons, perdant un gros pot d'entrée de jeu (mise de 1 million de Schemion sur la rivière 2CarreauQCarreauJTrèfle8CarreauACarreau, il ne peut payer), et entant un bluff mal avisé (QCarreau3Carreau sur ATrèfleKPique2CoeurJCarreau9Coeur, Schemion possède un petit As).

Arrive alors ce turn 9Coeur8Coeur7Coeur6Pique : les deux joueurs font escalader les mises jusqu'au tapis : Schemion avait floppé la seconde meilleure main possible avec KCoeur2Coeur, et là encore, on peut arguer qu'il a été chanceux au niveau de la confrontation, car Sarkisyan montre ACoeur9Trèfle : top paire plus tirage couleur. La rivière est un JPique : la dernière carte de l'histoire du Partouche Poker Tour !

Karen Sarkisyan est éliminé en seconde place : il remporte 693,494 euros, laissant le titre à Ole Schemion, joueur ayant parfaitement illustré la combinaison de chance et de talent nécessaire pour remporter un tournoi de poker.

Un duel à 500,000 balles

- 9 septembre 2012 - Par Benjo DiMeo



Karen Sarkisyan (Russie) 3,6 millions

VS

Ole Schemion (Allemagne) 13,5 m.


Blindes : bientôt 30,000/60,000

Répartition des prix théorique

Vainqueur : 1,172,850€
Runner-up : 693,494 €

Répartition des prix après deal

Hé bien non, y'a pas eu de deal ! On me souffle que les deux joueurs étaient parvenus à un accord, avant que l'un des deux ne tenter d'extorquer un petit billet supplémentaire. La partie reprend donc SANS qu'un arrangement ait été conclu, avec un Schemion très largement en tête.

Aaron Lim éliminé en 3e place (417,499€)

- 9 septembre 2012 - Par Benjo DiMeo

Bon, je crois que l'on peut déjà annoncer un vainqueur... Je sais que rien n'est jamais joué au poker, mais il serait vain de nier que les Dieux du Poker ont choisi leur poulain aujourd'hui en finale du Partouche Poker Tour : Ole Schemion !

Quelques minutes après l'élimination d'O'Brien, Aaron Lim est en effet à tapis avec As-Roi, et devinez ce que retourne Schemion : les As, pardi !

Étant donné que nous sommes à Cannes, et non à Lourdes, le board ne viendra pas aider l'Australien, un temps chip-leader, qui est éliminé en troisième place pour un prix de 341,991 euros.

Nous sommes en heads-up : il y a quatre heures à peine, ils étaient encore six à table !