masquer le menu

Chip-counts

- 4 septembre 2009 - Par Benjo DiMeo

Top 10

1/ Antoine Saout 1,328,000
2/ Michael Tureniec 1,199,500
3/ Bruno Launais 1,122,500
4/ Nicolas Ragot 717,500
5/ Juha Helppi 702,000
6/ Julien Labussiere 603,500
7/ Sami Kelopuro 539,500
8/ Miika Puumalainen 525,800
9/ Wesley Pantling 518,500
10/ Cedric Rossi 461,000

Têtes de série

18/ Jean-Paul Pasqualini (Local Hero Winamax) 307,500
19/ Juha Lauttamus 296,500
23/ Yannick Massa 279,500
25/ Gabriel Nassif (Ami du Team Winamax) 250,000
29/ Joël Benzinou (Ami du Team Winamax) 189,000

30/ Christophe Benzimra 187,500

Paquet de 52

- 4 septembre 2009 - Par Benjo DiMeo

PPT Cannes : Une Dame, quelques Rois, et un tas de Jokers

Deux heures et quarante-cinq minutes, c'est le temps qu'il aura fallu pour que l'on assiste à une toute petite élimination de rien du tout en ce Day 3 du Partouche Poker Tour. Bon, il s'agissait de la bulle, et la différence entre la 53e et la 52e place représentait la différence entre zéro et 9,600 euros, ceci expliquant cela. Mais tout de même, Dieu que ce fut long. Là, maintenant, je viens de jeter un œil à la petite horloge dans le fond de l'écran, réalisant que nous devrons être de retour au Palm Beach dans huit heures. Raison pour laquelle je serait bref. Ah, on me fait signe que la journée ne commencera pas à 13 heures, mais deux heures plus tard. Tant mieux, mais je serai quand même bref.

Surprise, ce n'est pas l'un des nombreux joueurs mourants se débattant avec une poignée de blindes en guise de tapis qui a pris la porte de sortie en 53ème position. Non, ceux là ont réussi à doubler au cours de l'un des nombreux all-in preflop observés durant la période du main par main.

A la place, c'est un bubble boy inattendu qui s'est déclaré : Maxim Lykov. Tout s'est passé très vite « Il est passé de 800,000 à zéro en dix minutes », a raconté Joël Benzinou. L'architecte de cette débacle : Bruno Launais. Le finaliste de l'EPT Deauville 2009 a d'abord doublé sur le vainqueur de Kiev. Quelques instants plus tard, les deux s'affrontaient à nouveau. Lykov a payé le 3-bet preflop de Launais avec une paire de Dames, et check/callé sur le flop A-Q-2. Le 3 sur le turn n'a pas entraîné d'action. C'est la rivière, un 5, qui a fait tout péter. Et pour cause, Launais possédait une paire de 4. Les tapis ont volé, provoquant la fonte de celui de Lykov. Le reste est académique : le russe allait sortir quelques mains plus tard, à la grande joie des 52 survivants. Bruno Launais, lui, passait à 1,12 millions.

On compte parmi ceux-là :

- Un mec qui sera bientôt Champion du Monde s'il continue de ne jamais perdre un pot : Antoine Saout
- Trois finlandais avec de jolis tapis : Juha Helppi, Juha Lauttmaas Sami « LarsLuzak » Kelopuro
- Un sosie de Jack Bauer : Michael Tureniec
- Deux américains : Miami John Cernuto et JJ Liu, dernière femme en piste
- Un irlandais serrure détenteur d'un bracelet WSOP : Alan Smurfit
- De jeunes joueurs qui ont/vont faire parler d'eux : Nicolas Ragot, Yannick Massa, Mikael « Metz-Magny » Oestreicher, Bruno Launais
- Des réguliers du circuit : Jean-Philippe Rohr, Christophe Benzimra

Et bien sur, trois joueurs Winamax que l'on suivra attentivement vendredi, à partir de 15 heures : le Local Hero Jean-Paul « El Korsico » Pasqualini (367,500), et les amis du Team Joël Benzinou (190,000) et Gabriel Nassif (250,000)


Coverage par Winamax

Jean-Paul Pasqualini

Coverage par Winamax

Joël Benzinou

Coverage par Winamax

Gabriel Nassif

Tableau de bord
52 joueurs restants (sur 521 au départ)
52 places payées
Tapis moyen : 300,000

The Bubble

- 4 septembre 2009 - Par juniorDaFish

 Vidéo Winamax - Nécessite Flash Player

Sueurs froides

- 4 septembre 2009 - Par Benjo DiMeo

Tension palpable à la bulle. Le silence est uniquement troublé par le cliquetis des jetons. On prend son temps pour effectuer chaque geste. Les joueurs se lèvent régulièrement pour aller voir ce qu'il se passe aux autres tables. Les petits tapis, en particulier, s'observent les uns les autres. Hors de question que je passe à la casserole avant ceux là, c'est ce qu'ils semblent se dire.

L'action est lente. De temps en temps, un joueur envoie le tapis. Ce n'est pas payé en général. Les gros stacks continuent d'appliquer une pression constante.

Les superviseurs veillent. Un homme par table pour regarder ce qu'il se passe, et faire en sorte que la collusion, qui plane dans certains esprits, reste à l'état de projet. Une pause est bientôt programmée. Les hommes en noir s'interrogent. Faut-il sucrer la pause pour éviter que des parlementations se fassent en coulisse ?

Puis, soudain, un craquage. Un joueur limpe. Un joueur limpe. Fabrice Gouget est de petite blinde et complète. La grosse blinde relance, 35,000. Les autres passent. On revient à Gouget qui dit... Tapis pour 260,000 !

Snap call de la grosse blinde avec As-Roi. Gouget ne peut montrer que Roi-Dix.

Le flop apporte un As. Abasourdi, Gouget voir le croupier prendre la quasi-totalité de ses jetons pour les glisser vers vers son adversaire. Gouget n'a plus qu'une poignée de jetons devant lui.

Tapis

- 3 septembre 2009 - Par Benjo DiMeo

OK, quelques chip-counts en images, c'est plus rigolo. Tous ces joueurs sont raisonnablement assurés de rentrer dans les places payées :

Coverage par Winamax

Fabrice Gouget : 280,000

Coverage par Winamax

Yannick Massa : 250,000

Coverage par Winamax

Mikael « MetzMagny » Oestreicher : 300,000

Coverage par Winamax

Joël Benzinou : 230,000

L'ami du Team s'est refait une santé, d'abord avec un 3-bet, muni d'une paire de Rois. Il prend le pot préflop. Puis, un coup intéressant et tendu :

« Nicolas Ragot relance UTG+1. Je paie UTG+2 avec une paire de Dames. Trois autres joueurs paient, et là je commence à regretter de ne pas avoir 3-bet. Le flop est 2Carreau3Carreau4Coeur. Ragot checke. Je checke pour voir ce que les autres joueurs vont faire, en particulier JJ Liu. Mais tout le monde checke. Le turn est un 4Pique, plutôt une bonne carte. Ragot checke encore. Je mise 24,000. Liu paie. La rivière est un 7Carreau. Je checke, Liu fait de même, et ma paire gagne. »

Tableau de bord
57 joueurs restants (sur 521 au départ)
52 places payées
Blindes : 2,500/5,000, ante 500
Tapis moyen : 274,210