masquer le menu

Day 1B : le bilan chiffré

- 30 avril 2018 - Par Veunstyle72

monaco

Si le jour 1A était plus calme côté Français, c'est un véritable raz de marée de drapeaux "bleu blanc rouge" qui s'est emparé de la salle des étoiles sur ce 1B. Au final, pas moins de 53 tricolores font partie des 186 qualifiés de ce jour !  

Top 10

Jason Wheeler

Ali Reza Fatehi (Iran) 289 300
Alexandros Kolonias (Grèce) 238 000
Maxim Panyak (Russie) 219 400
Denis Timofeev (Russie) 210 000
Michael Glick (USA) 210 000
Ranno Sootla (Estonie) 205 000
Tsugunari Toma (Japon) 204 500
Andrei Boghean (Roumanie) 200 000
Jason Wheeler (USA, photo) 195 000
Gary Miller (UK) 185 900
 

53 français

Laurent Patroni

Laurent Patroni (photo) 171 300
Alexis Fleur 134 300
Thierry Cogniat 133 000
Ekrem Sanioglu 128 300
Yorane Kerignard 126 000
Nicolas Dumont 116 100
Remy Lubespere 115 400
Ouassini Mansouri 113 000
Pierre Morin 112 700
Patrick Bruel (Team Winamax) 103 500

Hayg Badem (Qualifié Winamax) 100 900

Anthony Blanchard 95 700
Frederic Steinbach 91 400
Smain Mamouni 90 600
Benjamin Chicheportiche 90 400
Massou Cohen 84 000
Jacques Guenni 77 300
Pierre Barthelemy 74 100
Florent Estegassy 71 000
Nadim Hage Ali 70 000

Lucien Cohen 68 700
Ali Chaieb 67 400
Jimmy Guerrero 67 000
Thierry Brigitte 65 400
Stephane Dejean 64 000
David Lascar 61 800
Jean Louis Perez 60 600
Sébastien Guinand 57 400
Olivier Ferrero 57 400
Nicolas Borlot 56 100

Samuel Kiourktchian 56 000
Sylvain Loosli (Team Winamax) 55 800
Arnaud Peyroles 53 600
Rony Halimi 52 700
Quentin Lecomte 51 000
Franck Makaci : 48 700
Bruno Lopes (Team Winamax) 48 300
Philippe Narboni 45 800
Alain Goldberg 45 000
Fred Weiss 42 600

Nathan Gozlan 41 400
Dan Djorno 40 700
Adrien Delmas (Team Winamax) 37 000
Sonny Franco 36 800
Gaelle Baumann (Team Winamax) 36 700
Jean Jacques Zeitoun 36 500
Jean Koja 29 600
Arthur Conan 27 000
Paul François Tedeschi 26 500
Christian Aris 24 200

Alexandre Le Vaillant 23 900
Fabrice Maltez 20 600
Johan Guilbert 12 800

Le reste du field (sélection)

hossein ensan

Hossein Ensan (Allemagne, photo) 135 000
Adrian Mateos (Espagne, Team Winamax) 126 500

Andre Akkari (Brésil) 119 000
Ole Schemion (Allemagne) 104 900
Dario Sammartino (Italie) 104 900
Vicky Coren (UK) 96 500
Walid Bou Habib (Liban) 95 000
Maria Lampropulos (Argentine) 60 000
Erik Seidel (USA) 57 500
Leo Margets (Espagne, Team Winamax) 49 300

Jeffrey Hakim (Liban) 41 700
Philipp Gruissem (Allemagne) 38 000
Martin Finger (Allemagne) 36 900
Jack Salter (UK) 30 700
Jack Sinclair (UK) 27 600
Emil Patel (USA) 25 200
Sam Greenwood (Canada) 17 700
Chris Vogelsang (Allemagne) 17 500

10 pros du Team seront au Day 2

- 30 avril 2018 - Par Benjo DiMeo

Environ 290 joueurs seront au Day 2 du Main Event de l'EPT Monte Carlo, soit 38% du field
L'introduction du re-entry permet au tournoi d'augmenter légèrement son affluence
7 pros du Team Winamax passent le Day 1B, ils seront 10 au total au Day 2


EPT Monte Carlo
Quand le gong a retenti aux alentours de minuit, sonnant la fin de la deuxième journée de départ du Main Event de l'EPT Monte Carlo, le compteur affichait 195 joueurs restants, sur un total de 480 inscrits. Si l'on y ajoute les 282 inscriptions enregistrées hier lors du Day 1A, on arrive à un total de 762 inscriptions. L'affluence est donc en hausse par rapport à 2017 (une quarantaine d'inscrits en plus), année où l'EPT s'est brièvement mué en "PokerStars Championship", mais cette augmentation doit beaucoup à l'introduction du format re-entry : un total de 109 joueurs ont profité de l'unique opportunité de recave offerte aux éliminés, soit 16% du field. On notera qu'il est encore possible de s'inscrire jusqu'au coup d'envoi du Day 2, programmé lundi à midi, mais pas sûr que beaucoup de joueurs soient tentés : le Day 1 fut plus long que d'ordinaire, et avec des blindes ayant déjà grimpé à 800/1,600, une entrée ultra tardive signifiera entamer le tournoi avec seulement 31BB.

Team Winamax
Il y aura donc un peu moins de 300 joueurs au Day 2 : les trois pros du Team Winamax qualifiés lors du Day 1A (Michel Abécassis, Davidi Kitai et Romain Lewis) seront rejoints par sept de leurs coéquipiers :

Adrian Mateos Diaz 126 000
Patrick Bruel 103 000
Sylvain Loosli 55 000
Leo Margets 49 000
Bruno "Kool Shen" Lopes 48 000
Adrien Delmas 37 000
Gaëlle Baumann 36 000

Tapis moyen 74 000

Pour la première fois depuis le décollage de sa carrière de pro, Adrian Mateos Diaz s'est accordé des vacances, décidant en dernière minute de ne pas jouer le SHR à 100K€ pour rejoindre ses amis à une fête annuelle qu'il manquait depuis quatre ans, EPT Monte Carlo oblige. Bien lui en a pris : c'est ressourcé (mais un peu fatigué après un vol arrivé en retard à Nice) que l'Espagnol a attaqué le Day 1B en late reg : une paire de Valets reçue d'entrée de jeu lui a permis de presque double son tapis (il y avait les 10 en face) puis de tranquillement grinder jusqu'à la fin de la journée.

Patrick Bruel
Pour sa deuxième apparition sur un tournoi de poker en six mois, Patrick Bruel s'est bien amusé, racontant régulièrement ses coups les plus fumants à Stéphane Matheu. Lui aussi sera au Day 2 avec un stack à six chiffres, tout comme Hayg Badem (à droite sur la photo de groupe), qualifié sur Winamax pour 100 € seulement.

Adrien Delmas commençait à désesperer de franchir un Day 1 à Monte Carlo. Un double up avec une main très "Guillaumediazienne" durant la dernière heure de jeu lui a permis d'éviter une nouvelle déception : "Je défends ma BB avec 8-6 dépareillés. Flop A-6-3 avec trois carreaux, check/check. Je mise 4200 sur le turn 6, puis je fais tapis 15 500 sur la rivière 6. Je suis payé par 77."

Seules éliminations à déplorer aujourd'hui dans le clan W : un Pierre Calamusa ayant tenté le plus énorme des bluffs sur la rivière sous la forme d'un check/raise à tapis (cela aurait pu marcher : son adversaire a 3-barrel avec hauteur Roi mais a trouvé une paire sur la rivière), Ivan Deyra, et un Guillaume Diaz ayant tenté deux bullets avec un sourire toujours aussi large depuis sa victoire sur l'EPT National 24 heures plus tôt.

Le fold le plus incroyable de la journée

Gaëlle Baumann
La main qui va suivre méritait amplement un paragraphe dédiée... Alors qu'il s'agit d'une main perdue ! Mais au poker c'est aussi en sachant abandonner une main que l'on gagne de l'argent. "J'ai une image serrée à table", raconte Gaëlle Baumann, "je relance UTG+1 à 1 300. Un joueur clique pour 2400. Flop As-9-8 rainbow. Il mise 1200, je mets 4200, il met 12 000. Je passe."

La main de Gaëlle ? Vous allez avoir du mal à le croire. Une pocket paire de 9 !

"Tu es folle !" se sont exclamés en coeur ses coéqupiers. "Si ça se trouve, il avait rien !"

Mais Gaëlle était sûre de son coup : elle était battue, par la seule main pouvant la battre, les As. "Je lui ai demandé de montrer, mais il a rendu ses cartes. Quand il a compris que j'avais brelan, il s'est enervé, il a commencé à dire que je racontais de la merde et que si j'ai vraiment passé ça, je suis un génie. Il était vraiment pas content de mon fold."

Le plus beau ? Un peu plus tard, un joueur du Team a surpris une conversation entre l'adversaire de Gaëlle et un autre joueur. Ce dernier a confirmé ce que Gaëlle savait : il avait les As ! Là où le tournoi de 99% des joueurs se serait terminé, celui de Gaëlle se poursuivra au Day 2.

Patrick Bruel
Patrick, Adrian, Davidi et les autres seront de retour lundi à midi pour la suite de ce beau Main Event. La suite du tournoi sera couverte par Veunstyle : de mon côté, je quitte bientôt Monte Carlo. Je vous retrouve d'ici deux semaines pour le SISMIX !

Benjo

Main Event : visages du Day 1B

- 29 avril 2018 - Par Benjo DiMeo

Notre premier tour de table du Day 1B s'est fait au terme de la deuxième pause de la journée, alors que débutait le niveau 5 (250/500). Au compteur : 336 joueurs restants sur un total de 408 entrants (dont 26 en re-entry). Dix niveaux sont prévus par la structure : la partie se poursuivra jusque minuit environ.

Philipp Gruissem / Patrick Bruel
Après avoir été absent des tables du circuit pendant plus de six mois (depuis le WPO Dublin), Patrick Bruel a retrouvé un peu de temps à consacrer à sa passion numéro 1. Après avoir ITM le partpoker Millions de Barcelone, le voici en piste sur l'un de ses tournois préférés. A sa table, on reconnaît Leo Margets et le très dangereux Allemand Philipp Gruissem.

Hayg Badem
Les qualifiés Winamax sont peu nombreux sur cet EPT Monégasque, mais ils sont de qualité : le Wameur Hayg Badem est particulièrement motivé en ce Day 1, ayant chopé sa qualification pour tout juste 100 €. Visitant pour la première fois le Rocher, Haygus s'est autorisé le transfert en hélicoptère depuis l'aéroport de Nice. "Ca coutait 170 €, même pas le double d'un taxi classique... Je me suis fait plaisir !"
 


Hayg a d'entrée de jeu pris un bon pot à Pierre "lapin" Morin en payant avec Roi-Valet deux énormes barrels (3200 et 8000) envoyés par le joueur du CCM sur le turn J1094 et la rivière 5. Bien vu : lapin retourne 53, soit... pas grand chose.

Un peu plus tard, Hayg relance avec 75, se fait payer une fois, et voit son adversaire "triple donk bet" sur 764Q8. Sur la rivière, Hayg relance à 5000 avec sa quinte et se fait call/muck.

Après quatre heures trente de jeu, il pointe à 49,000 : tout roule.

Table 32
La table 32 est de loin celle où j'ai reconnu le plus de joueurs : outre le Haygus et le lapin sus-cités, on peut y observer en rang d'oignons Philippe Narboni, Guillaume Diaz et le capo des Entrams Massou Cohen. "Je voulais être incognito aujourd'hui, je sens que ça va être compliqué", rigole ce dernier : on dirait bien que je n'étais pas le premier à venir prendre une photo du vainqueur de l'EPT National...

Camel Meriem
Camel Meriem est plus ou moins rangé du monde du football professionne. De nos jours, on peut l'apercevoir de temps à autre sur un tournoi de poker : difficile de résister à l'appel du Rocher, là où entre 2005 et 2009, il a joué au poste de milieu offensif au sein de l'AS Monaco.


Kalidou Sow / Pierre Calamusa
Pierre Calamusa joue le Day 1A en position sur l'un des Français les plus en forme du moment : Kalidou Sow, vainqueur de deux Main Event PS en deux mois, à Prague puis Londres

Quentin Lecomte
Quentin Lecomte


Alan Smurfit
L'Irlandais Alan Smurfit expose fièrement son bracelet WSOP (2007 - PLO 1 500 $)

Chapeau
Le mec avec un chapeau© du jour


WTF ?
Je ne connais pas le monsieur sur cette photo, mais cette photo est la raison même de l'histoire qui va suivre. Je suis en train de me promener autour des tables de la Salle des Etoiles lorsque je sens quelqu'un me tire la manche. Je m'arrête, et le monsieur (celui de la photo, donc) commence à me parler en Russe. Il ne parle pas un mot d'Anglais. En revanche, la liasse de billets de 100 et 200 € qu'il sort soudainement de sa poche est parfaitement compréhensible : le langage de l'argent est international. Le monsieur veut que je le prenne en photo. Enfin, je crois, car lorsque je lui montre mon appareil, il secoue la tête. Heureusement pour moi, la journaliste Russo-américaine Maria Konnikova est à table et, après un bref échange avec le Russe, me confirme qu'il souhaite bel et bien se faire prendre en photo. Bon, ce n'est pas la première fois que ça arrive, je ne suis pas un Photomaton mais pourquoi pas. Je refuse les billets tendus, mais je m'exécute : clic-clac, merci Kodak. Je reviens vers lui et lui demande son adresse mail - c'est ce qu'on fait dans ces cas-là, histoire d'envoyer la photo au random. Il ne comprend rien. Je lui tends mon crayon et mon carnet, sur lequel j'ai écrit la question "email ?". Le mec ne comprend rien et se lève pour aller montrer le papier à Konnikova. Elle lui traduit, il répond, elle me traduit la réponse : "Il n'a pas d'adresse email." On récapitule : un mec est prêt à me payer un billet vert ou jaune en échange d'une photo, mais ne dispose pas du plus banal des moyens de communications modernes pour recevoir la photo. OK, d'accord. Avec l'aide de Konnikova, j'ai pris le téléphone du mec, et me suis barré, non sans avoir refusé une deuxième fois un billet. Au moins, si ce mec gagne l'EPT, j'aurai une histoire rigolote.

Les trophées des couvreurs, édition Monaco

C'est avec admiration que nous tirons notre chapeau à ces deux cadreurs travaillant pour un célèbre joueur de poker Français très actif sur les réseaux sociaux : arrivés en voiture à Monaco ce midi, les deux ont tranquillement garé leur voiture devant l'entrée du batiment acceuillant l'EPT, sans doute rassurés par la présence de plusieurs Ferrari déjà parquées devant la porte. Sauf que ces deux caméramen roulent dans une vieille Peugeot : la sécurité a manqué de faire un AVC en voyant qu'une bagnole coutant moins de 300 000 euros avait osé souiller la vue de la clientèle monégasque du Monte Carlo Bay, et la Peugeot a gentiment été priée d'aller se terrer dans un des parkings souterrains payants des alentours.

 

Day 1A : le bilan chiffré

- 29 avril 2018 - Par Benjo DiMeo

Monte Carlo
Samedi, tandis que l'on vibrait devant la fantastique épopée de Guillaume Diaz sur l'EPT National, le Main Event vivait ses premières heures. 245 joueurs ont pris part au Day 1A, dont 37 ayant eu recours au re-entry au cours de la journée. Dix heures de jeu plus tard, ils n'étaient plus que 100 à posséder encore des jetons, soit un taux d'éliminations de 65%. D'ordinaire, on s'approcherait plus des 50% mais j'ai bien l'impression que la structure du Day 1 de ce Main Event a été un poil accélérée, se terminait sur le niveau 600/1200, contre 400/800 dans le passé.

Parmi les joueurs qualifiés pour le Day 2, j'ai compté 13 Français. Dan Abouaf, joueur live occasionnel, et Eric Sfez, que l'on connait aussi pour ses exploits au backgammon, se montés de gros stacks. Davidi Kitai, Michel Abécassis et Romain Lewis ont déjà validé leur inscription pour le Day 2 : le reste du Team va tenter de l'imiter aujourd'hui sur le Day 1B, minus Joao Vieira et Mustapha Kanit, dont le Day 1A ne s'est pas déroulé comme ils l'auraient voulu.

Top 10

Nick Petrangelo
Mark Demirdjian (Canada) 350 500
Nick Petrangelo (USA, photo) 213 000
Makoto Haga (Japon) 198 600
Dan Abouaf (France) 193 000
David Peters (USA) 191 300
Conor Beresford (UK) 181 500
Igor Yaroshevskyy (Ukraine) 173 000
Eric Sfez (France) 172 500
Norberto Andres Korn (Allemagne) 162 900
Boris Kuzmanovic (Croatie) 157 400

13 Français

Dan Abouaf
Dan Abouaf 193 000
Eric Sfez 172 500
Romain Lewis (Team Winamax) 126 400
Antoine Saout 123 100
Eric Qu 114 000
Samy Ouellani 105 300
Thomas Lilamand 100 000
Nikola Damcevski 60 700
Wei Lin 55 500
Ouri Cohen 50 100

Antoine Labat 42 300
Michel Abecassis (Team Winamax) 41 500
Christophe Larquemin 36 800

Le reste du field (sélection)

John Juanda
John Juanda (Indonésie) 129 800
Dimitar Danchev (Bulgarie) 129 100
Christopher Frank (Allemagne) 126 700
Timothy Adams (Canada) 115 400
Davidi Kitai (Belgique, Team Winamax) 96 200
Govert Metaal (Pays-Bas) 89 800
Rainer Kempe (Allemagne) 87 000
Joe Mouawad (Liban) 78 100
Randy Lew (USA) 74 400
Christophe De Meulder (Belgique) 69 900

Leo Fernandez (Espagne) 66 700
Patrik Antonius (Finlande) 66 500
Mark Teltscher (UK) 54 000
Ryan Riess (USA) 34 100
Justin Bonomo (USA) 32 400
Isaac Haxton (USA) 28 400
Celina Lin (Australie) 28 200
Jake Cody (UK) 18 300

Tapis moyen 85 000

Main Event : visages du Day 1A

- 28 avril 2018 - Par Benjo DiMeo

EPT Main Event 5 300 € (Day 1A)

EPT
Pendant que nous vibrons aux exploits de Volatile, le Main Event a débuté dans la Salle des Etoiles. Après sept niveaux de 75 minutes, on recense 279 inscriptions, dont 34 re-entries (une nouveauté 2018 pour un Main Event EPT). Au compteur : 169 joueurs restants. Les blindes vont passer à 400/800 : on va jouer jusque minuit environ.

Quelques images du Day 1A :

Joao Vieira
Joao Vieira est assis à la même table que...

Ivan Deyra
Un certain amateur de merguez

Lars Bonding / Ryan Riess
La légende nordique Lars Bonding (un des premiers joueurs en ligne à se faire connaître au grand jour, cela remonte à presque vingt ans !) partage une table avec le Champion du Monde 2013 Ryan Riess

Antoine Saout / Jake Cody
Antoine Saout et Jake Cody

Liv Boeree
Liv Boeree

Romain Lewis
Romain Lewis en pleine conversation amicale avec un John Juanda hors-champ

Laure
La bordelaise Laure, une de nos dealeuses de cartes favorites

ChapeauUn mec avec un chapeau

Pierre Calamusa
Un enième sosie de merde de Pierre Calamusa