masquer le menu

Une finale huit étoiles

- 26 avril 2018 - Par Flegmatic

Event #1 - NL Hold'em 8-max 10 300 € - Shot Clock - Single Re-Entry (Day 3 et Finale)
Timothy Adams en tête pour aller chercher les 201 500 € à la gagne

Timothy Adams

Crédit photo : René Velli / PokerStars

Après l'élimination d'Adrián Mateos aux portes des places payées, que vous a raconté Benjo en toute fin de journée hier, la table finale du premier High Roller de ce festival monégasque s'est constituée et, surprise, on n'y retrouve que des randoms qui joueront pour le plus gros gain de leur carrière ! Je plaisante bien entendu, puisque nous connaissons très bien chacun des huit derniers prétendants au titre de ce 10K, pour les avoir déjà croisés à maintes reprises sur des épreuves similaires du circuit international. Et sans gros risque de nous tromper, nous pouvons sans peine arguer que les 201 500 € promis au vainqueur ne changeront la vie d'aucun d'entre eux. 

Déjà chipleader au terme du Day 1, Timothy Adams a poursuivi sur sa lancée pour empaqueter à nouveau le plus gros tapis, se plaçant également comme le seul homme au-dessus du million de jetons. Il aura dans son rétroviseur la caution allemande de cette TF, Rainer Kempe et le Champion du Monde Ryan Riess. Dans la lignée d'un incroyable festival barcelonais où il a signé deux perfs pour plus de deux millions d'euros de gains, Stephen Chidwick sera encore assis autour de la dernière table d'un High Roller pour conforter sa nouvellement acquise place de numéro 1 mondial GPI. Le divin chauve britannique trônera aux côtés d'un autre joueur qui semble marcher sur l'eau ces derniers temps, l'Espagnol Juan Pardo, découvert dans la capitale catalane il y a quelques semaines.

Il y a de fortes chances que les éliminés précoces de cette TF foncent s'enregistrer dans la foulée sur le Super High Roller à 100 000 €, temps fort de cet EPT princier, qui ouvrira ses portes à partir de midi, et qui sera au centre de cette belle journée de reportage en perspective.

Plan de table

1/ Timothy Adams (Canada) 1 060 000
2/ Juan Pardo (Espagne) 220 000
3/ Ryan Riess (USA) 702 000
4/ Vladimir Troyanovskiy (Russie) 158 000
5/ Stephen Chidwick (UK) 357 000
6/ Orpen Kisacikoglu (Turquie) 231 000
7/ Paul Newey (UK) 93 000
8/ Rainer Kempe (Allemagne) 771 000

Échelle des gains

Vainqueur : 201 500 €
Runner-up : 145 000 €
3e: 94 000 €
4e: 71 000 €
5e: 55 000 €
6e: 42 700 €
7e: 33 500 €
8e: 26 000 €

9e: Jan-Eric Schwippert (Allemagne) 20 000 €

EDIT : Pour découvrir le classement final de cette épreuve, rendez-vous sur la page "Résultats"

Tout le monde veut (re)prendre sa place

- 25 avril 2018 - Par Benjo DiMeo

La bataille pour la place de numéro 1 va faire rage pendant tout l'EPT Monte Carlo
Event #1 - NL Hold'em 8-max 10 300 € - Shot Clock - Single Re-Entry (Day 2)


Stephen Chidwick
Après avoir décroché en début de mois la seconde place du Super High Roller du partypoker MILLIONS de Barcelone puis, quelques jours plus tard, la troisième place du Main Event du même festival (deux résultats valant 2,1 millions d'euros, tout de même), Stephen Chidwick s'est installé pour la première fois de sa carrière en tête du Global Poker Index, un classement faisant désormais office d'ATP pour le poker. L'anglais à la poker face la plus bétonnée du circuit pro cumule déjà plus de 5 millions de dollars de gains en live, rien que pour l'année 2018 : il fallait bien cela pour détrôner le désormais ex-numéro 1 mondial Adrian Mateos Diaz, qui occupait la place depuis le 30 novembre 2017.

Adrian Mateos Diaz
Alors qu'on approche des places payées dans le premier tournoi au programme de cet EPT Monte Carlo, un Highroller "d'échauffement" à 10 300 euros l'entrée, les deux joueurs sont encore en course. Avec 71 inscriptions "seulement" (un chiffre qui comprend 22 re-entries), et une dotation de 710 000 €, cette épreuve ne provoquera pas de remous majeurs dans le classsement GPI (à titre d'exemple, la troisième place à 1M€ de Chidwick à Barcelone lui a rapporté 574 points), mais dans les cimes du poker professionnel, là où l'on ne rencontre que les grimpeurs du plus haut niveau, l'oxygène se fait rare : moins de 220 points séparent Chidwick de Mateos. Les 39 tournois de cette quinzaine monegasque pourraient donc voir le trône du GPI changer une fois de plus d'occupant...

Seuls 9 joueurs seront payés parmi les 13 restants, les prix allant de 20 000 à 201 500 euros. Pas mal des adversaires de Chidwick et Mateos sont facilement reconnaissables : le Champion du Monde 2013 Ryan Riess, Timothy Adams, et un Benjamin Pollak au tapis se situant dans la moyenne. Maria Ho et Justin Bonomo ont quant à eux été éliminés il y a peu.

"Je vais essayer de rentrer dans l'argent, après on verra", me glisse Adrian entre deux coups. Avec un tapis de 150 000 aux blindes 2,500/5,000, l'Espagnol est sur ses gardes : à ce stade, chaque décision se doit d'être soupesée avec le plus grand soin. Il est le dernier joueur du Team Winamax encore en course : il y a deux heures à peine, il était encore entouré de Mustapha Kanit et Davidi Kitai. Ce dernier est de fait tombé aux mains d'Adrian : "Il avait K9 assortis contre mon As-Roi, il avait 10BB seulement."

GPI : le Top 10

#1 — Stephen Chidwick   3,800.48 pts
#2 — Adrian Mateos Diaz 3,783.71 pts
#3 — William Alex Foxen   3,418.33 pts
#4 — Justin "ZeeJustin" Bonomo 3,360.62 pts
#5 — David Peters  3,359.52 pts
#6 — Joseph McKeehen   3,285.32 pts
#7 — Rainer Kempe   3,206.16 pts
#8 — Alan Ari "Ari" Engel   3,202.00 pts
#9 — Koray Aldemir   3,176.79 pts
#10 — Jan Eric Schwippert   3,152.76 pts

Un 10K peut en cacher un autre

Mustapha Kanit / Igor Kurganov
Qui dit "veille de gros tournoi" dit "satellite pour le dit gros tournoi". Jeudi débutera l'épreuve la plus chère de l'EPT Monte Carlo : le Super High Roller à 100 000 euros. Ils sont actuellement une quinzaine à tenter de décrocher leur ticket pour un dixième de cette somme, parmi lesquels pas mal de joueurs ayant déjà participé au 10K discuté en début d'article : Ole Schemion, Dominik Nitsche, Imad Derwiche, Justin Bonomo... Mustapha Kanit et Igor Kurganov (photo) ont pris place avec une petite heure de retard : ils ont tiré des sièges adjacents.

Un petit 10K pour se mettre en jambes

- 25 avril 2018 - Par Flegmatic

Mustapha, Adrián, Davidi et Sylvain au Day 2 du premier High Roller du festival

Team Pro Monte-Carlo

Après la théorie, place à la pratique pour le Team Winamax ! Dans la foulée d'un séminaire de trois jours à l'académie de tennis Mouratoglou du côté de Sophia Antipolis (photo) - immortalisé par Harper dans cette vidéo et ce duplex -, où nos W rouges ont alterné entre séances de sport, ateliers techniques et grands moments de déconne, tout ce beau petit monde a pris la direction du Casino de Monte-Carlo pour le retour tant attendu sous nos latitudes du circuit European Poker Tour. Certes, l'EPT a officiellement repris fin mars à Sochi, mais pour un festival cantonné aux joueurs locaux et qui n'avait pas attiré les habitués des grandes joutes internationales.

Et de stars, cet EPT Monte-Carlo 2018 - que nous n'avons plus besoin d'appeler Grand Final puisqu'il ne tient plus lieu de dernier tournoi de la saison dans le calendrier EPT - n'en manquait pas mardi dès sa journée d'ouverture, avec un High Roller à 10 300 € tout ce qu'il y a de plus prestigieux. Parmi les quelques 47 entrées (dont 7 re-entries) recensées à la fin du Day 1 et alors qu'il était possible de s'enregistrer durant les trois premières heures du Day 2, on reconnaît, comme d'habitude, 90% du field.

Pour vous donner une petite idée, au moment de la reprise du tournoi ce midi, le haut du classement était trusté, dans l'ordre, par Timothy Adams devant Maria HoBenjamin PollakRyan Riess, le nouveau numéro 1 mondial GPI Stephen Chidwick et Rainer Kempe. Du côté de nos W rouges, ils sont quatre à avoir empaqueté quelques jetons, Mustapha Kanit et Adrián Mateos fermant le Top 10 tandis que Davidi Kitai et Sylvain Loosli ont dû repasser à la caisse mais sont toujours en course à l'heure où sont tapées ces lignes.

Rendez-vous dans la soirée pour des infos toutes fraîches, et peut-être même le casting d'une finale qui se tiendra demain jeudi. Après le feu d'artifice barcelonais, marqué par l'inoubliable victoire à 700 000 € de Kitbul, on ne souhaite qu'une chose : revoir un W rouge tout en haut de l'affiche !