masquer le menu

Direction le jour 4 pour Davidi Kitai et Adrian Mateos

- 1 mai 2018 - Par Veunstyle72

Un Belge et un Espagnol représenteront les dernières chances du Team Winamax pour le jour 4

mateos davidi

21h30, fin du niveau 18 de ce Main Event, et fin également de cette troisième journée de l'EPT Monte Carlo. Le field est tombé à 45 joueurs, après les éliminations du Français Eric Qu (sur la toute dernière main du jour), du meilleur ami d'Adrian Mateos, Ali Reza Fatehi (bust par Mateos d'ailleurs) ainsi que de l'Anglais Mark Teltscher.

Mais plutôt que d'évoquer des joueurs qui ne sont plus là, parlons de ceux qui peuvent encore prétendre au titre, à la gloire et aux 712 000€ de la victoire. Et dans le clan Winamax, il existe encore deux véritables opportunités d'y croire : le numéro 1 Belge Davidi Kitai, avec un tout petit peu plus que le million de jetons (100bb demain), et le numéro 1 Espagnol Adrian Mateos avec 614 000 jetons (61bb pour demain).

"C'était vraiment fluide aujourd'hui", insistait Davidi, au moment de ranger ses jetons dans le sac plastique, "Je n'ai pas eu de mains difficiles, les deux fois où je suis parti à tapis avec paire de Dames, il y avait des paires inférieures, parfait." Comme souvent, le Belge ne semble pas trop stressé. Another day at the office, comme dirait l'autre : "Je sais qu'à la bulle, je me suis surtout stabilisé. Je n'ai pas cherché à défoncer cette bulle. En revanche, après l'éclatement de la bulle, là je suis passé à l'offensif et tout s'est bien passé. Ce tournoi est beau, il y a un mix très intéressant de pros et d'amateurs. Et ça, ce sont mes tournois préférés. En plus de ça, j'ai une grosse confiance en moi et en mon jeu en ce moment".

Toutes les planètes semblent plutôt bien alignées pour Davidi, qui devra néanmoins passer sur le corps d'un autre joueur terrible s'il veut gagner ce tournoi... il s'agit de son coéquipier Adrian Mateos, évidemment : "Qui va le gagner ce tournoi, entre Adrian et moi ? C'est moi bien sur. De toute façon, il faut déjà que je fasse mieux que l'an passé, quand j'avais terminé 7e."  Davidi est gourmand et on le comprend. Il s'est mis dans les meilleurs conditions aujourd'hui, histoire de reposer celle qui ne peut plus autant crier cette année, puisque enceinte jusqu'au cou, je parle de sa femme Caroline bien évidemment.

Davidi kitai

Du côté d'Adrian Mateos, on quitte la salle des étoiles avec la mine déconfite. Sale journée Adrian ? "Non mais le Real Madrid a marqué, je suis en tilt !" Un fan de l'Atlético qui voit Benzema avec le sourire un soir de Ligue des Champions, ça énerve toujours un peu. Heureusement, le match a débuté alors que le day se terminait. Adrian a pu se concentrer jusqu'au bout de la journée. Et quelle journée : "Je suis tombé à 16 000 après la bulle, ouais 16 000 ! J'ai perdu 77 contre A9, et j'ai bien cru que ça allait être la fin. Et puis j'ai commencé à gagner des flips, un, deux, etc pour remonter à 300 000. Après ça, tu l'as vu, j'ai gagné KK contre TT et c'était beaucoup plus facile ! Surtout quand tu tires une bonne table..."

J'aime bien Adrian Mateos, parce que parfois, il suffit juste de le regarder dans les yeux pour comprendre pas mal de choses. Là en l'occurence, il fallait juste comprendre qu'on était loin du niveau des tournois Highroller auxquels il joue d'habitude. Il fallait juste comprendre qu'il était ravi de disputer un tournoi aussi important avec un joueur sur deux qui parle la langue de Molière. Bref, Adrian est comme Davidi, en pantoufles dans ce tournoi. Pour la petite histoire, je me suis aventuré à lui demander son objectif pour demain. Quel idiot j'ai été : "Quoi ? Tu plaisantes ? Mon objectif c'est de gagner, je pensais que tu le savais. Je veux gagner ce tournoi !" J'espère que Steph' Matheu lira ces quelques lignes et tentera de calmer son poulain, car demain, l'objectif sera uniquement de passer de 45 joueurs à 16 joueurs. Pour le trophée, il faudra repasser un peu plus tard, vendredi après midi exactement.

Adrian Mateos

Et les autres alors ? C'est quil reste encore pas mal de Français par exemple. Prenons le mieux loti du jour par exemple, Eric Sfez. Avec 744 000 jetons en sa possession, Eric termine très correctement cette journée. Même si quelques instants avant la fin, il possédait plutôt 1 million de jetons. Mais qu'importe, l'essentiel est ailleurs, Eric Sfez se glisse tranquillement au jour 4 de cet EPT, et n'a pas fini d'embêter son monde. Parlez en à Sonny Franco par exemple, qui a open deux As sur sa blinde. Et bien Eric a défendu tranquillement Dix et Deux. Doyle brunson approuverait cette défense de blindes d'ailleurs. Alors forcément, quand le flop 6-2-2 est tombé, Sonny a bien eu du mal à mettre le Français sur cette main... Un Sonny Franco qui débutera avec un petit tapis de 17 blindes demain. Bon, chez Sonny, ça ne veut rien dire, il peut très bien et très vite revenir dans la course, mais pour ça, je crois qu'il va d'abord lui valoir une bonne nuit de sommeil, histoire de ne plus penser à Eric Sfez par exemple.

D'autres Français occupent encore un peu de place dans ce chipcount, puisqu'au total, ils seront 11 au départ de ce jour 4, un quart du field : Eric Sfez, le runner up du Sismix 2016, Alexis Fleur, Dan Abouaf, Nicolas Dumont, Antoine Saout, Ali Chaieb, Pierre Morin, Ekrem Sanioglu, Sonny Franco et Yorane Kerignard.

Ali Chaieb

Un Français qu'il va falloir qu'on découvre un jour, Ali Chaieb, en possession de 30 blindes pour demain

pierre morin

Et si le passage en table TV avait calmé Pierre Morin ? Il s'est en tout cas fait beaucoup plus discret devant les caméras

Côté international, on notera :

- La présence d'un certain Federico Petruzzelli dans le top 10. Qui ça ? L'homme qui a échoué face à cet oiseau de malheur de Volatile38, en heads'up de l'EPT National 1 100€. Ça rappelle le parcours hallucinant d'Andreas Klatt, l'homme qui avait battu Romain Lewis en HU de ce même petit 1100€ l'an dernier, avant de termine runner up du Main Event !  

- Patrik Antonius qui truste le Top 10. Le beaugosse Finlandais aura longtemps joué avec des Français aujourd'hui. Il a bien failli passer à la trappe, avant de se sortir d'une situation plus que compliquée, avec top paire contre brelan. Il termine en quinte de l'espace, de quoi le maintenir un peu plus longtemps en vie.

- La présence de caïds du circuit, comme Dimitar Danchev, Ole Schemion, ou Andre Akkari. Toujours les mêmes vous dites ? Oui, c'est aussi la magie du skill au poker.

Demain, reprise du tournoi à midi. Je vous proposerai le seat draw complet du tournoi demain matin. Il est possible que cette journée soit aussi courte que celle d'hier. Et personne ne s'en plaindra !

Chipcount officiel 

Chipleader - David Peters : 1 839 000
2e – Javier Fernandez Alonso : 1 605 000
3e – Josip Simunic : 1 547 000
4e – Mark Demirdjian : 1 190 000
5e – Tomas Jozonis : 1 141 000
6e – Davidi Kitai : 1 026 000
7e – Gary Miller : 1 020 000
8e – Federico Petruzzelli : 963 000
9e – Patrik Antonius : 778 000

10e – Dimitar Danchev : 753 000
11e – Eric Sfez : 744 000
12e – Davor Lanini : 737 000
13e – Ole Schemion : 714 000
14e – Adrian Mateos : 614 000
15e – Honglin Jiang : 561 000
16e – Georgios Karakousis : 455 000
17e – Saar Wilf : 450 000
18e – Gavin O’Rourke : 450 000
19e – Stefan Huber : 449 000

20e – Alexis Fleur : 436 000
21e – Carl Fredrik Tingvall : 392 000
22e – Dan Abouaf : 362 000
23e – Nicolas Dumont : 341 000
24e – Krisztian Gyorgyi : 335 000
25e – Antoine Saout : 329 000
26e – Anton Kraus : 320 000
27e – N.C. 305 000
28e – Markku Koplomaa : 304 000
29e – Ali Chaieb : 301 000

30e – Philipp Gruissem : 284 000
31e – Pierre Morin : 236 000
32e – Andre Akkari : 218 000
33e – Ekrem Sanioglu : 195 000
34e – Francesco Grieco : 194 000
35e – Thomas Pettersson : 187 000
36e – Maxim Panyak : 173 000
37e – Sonny Franco : 169 000
38e – Sadri Saleh : 165 000
39e – Jan Bednar : 164 000

40e – Ville Tapio Sissonen : 154 000
41e – Said Butba : 132 000
42e – Chaofei Wang : 127 000
43e – Danut Chisu : 123 000
44e – Yorane Kerignard : 85 000
45e – Aleksandr Sheshukov : 76 000

Il reste 45 joueurs (sur 777 inscriptions)
La partie reprendra sur le level 19, blindes 5 000, 10 000, ante 10 000
Moyenne : 518 000
Gain assuré : 13 600€