Winamax

Day 1B : le bilan chiffré

- 12 mars 2022 - Par Flegmatic

John Lennon Wall

Lennon Wall, Velkoprevorské námestí

Day 1A : 418 inscriptions (re-entries inclus) / 134 restants (dont 14 Français) - Chipleader : Jack Sinclair (UK) 317 900
Day 1B : 740 inscriptions / 288 restants (dont 37 Français) - Chipleader : Mihai Hanu (Roumanie) 304 700

Top 10

Mihai Hanu

Mihai Hanu (Roumanie) 304 700
Giuliano Bendinelli (Italie) 245 300
Juan Pardo (Espagne) 225 000
Piotr Nurzynski (Pologne) 208 300
Leonardo Romeo (Italie) 208 000
Matteo Calzoni (Italie) 203 100
Peter Tschernigg (Autriche) 201 800
Rafael Wacha (Autriche) 191 000
Firat Baltaci (Pays-Bas) 190 000
Georges Hanna (Liban) 189 100

37 Français

Nicolas Burtin

Kevin Montalto 162 900
Nicolas Burtin 148 700
Damien Gayer 137 900
Jimmy Guerrero 132 000
Francois Pirault (Team Winamax) 127 400
Bruno Fitoussi 126 700
Jérôme Zerbib 111 100
Antoine Saout 106 600
Reda Bouaboula 101 000
Samy Dubonnet 93 200

Yunus Ekinci 90 800
Florent Estegassy 90 700
Nicolas Vayssieres 85 800
Stephane Cordeille 84 900
Bruno Lopes (Team Winamax) 83 900
Laurent Cessy 80 500
Benjamin Souriau 78 000
Christophe Malaurie 76 300
Alexandre Réard 74 400
Ibrahim Senoussi 73 000

Paul-François Tedeschi

Paul-François Tedeschi 71 500
Thierry Gogniat 71 500
Tristan Forge 69 500
Quentin Roussey 67 800
Serge Chechin 63 400
Mathieu Di Meglio 60 000
Alexandre Amiel 52 000
Arthur Conan 50 700
Clement Bonnant 50 000
Mickaël Laccaze 48 500

Daniel Fuchs 46 200
Imad Derwiche 38 000
Ugo Faggioli 28 000
Laurent Saby 26 900
Antonin Teisseire 25 600
Mesbah Guerfi 25 600
Baptiste Carteau 24 700

Reste du field (sélection)

Yuri Dzivielevski

Martin Kabrhel (Rép. tchèque) 181 600
Hossein Ensan (Allemagne) 135 000
Gianluca Speranza (Italie) 113 700
Davidi Kitai (Belgique, Team Winamax) 105 500
Andreas Klatt (Allemagne) 99 700
Alexandru Papazian (Roumanie) 96 900
Sebastian Malec (Pologne) 84 200
Vojtech Ruzicka (Rép. tchèque) 80 900
Jason Wheeler (USA) 70 100
Yuri Dzivielevski (Brésil) 66 400

Ana Marquez

Pedro Marques (Portugal) 60 000
Ana Marquez (Espagne) 56 400
Tobias Peters (Pays-Bas) 53 400
Harry Lodge (UK) 44 400
Adrián Mateos (Espagne, Team Winamax) 28 800

Blindes au départ du Day 2 : 800 / 1 600 BB ante 1 600
Day 2 : coup d'envoi vendredi à 12h

Ça fait plaisir de vous (re)voir !

- 12 mars 2022 - Par Flegmatic

François, Davidi, Bruno et Adrián passent au second tour
Plus de vingt Français complètent le casting
Main Event - 5 300 € (Fin du Day 1B)

Adrián Mateos - François Pirault - Davidi Kitai - Kool Shen

On ne va pas se mentir, pour quelqu'un qui n'a pas fait le déplacement à Vegas à l'automne dernier, le Main Event de cet EPT Prague 2022 a un agréable goût du monde d'avant. Mais aussi de celui d'après, ou plutôt d'aujourd'hui. On s'explique. Ce retour en fanfare de l'European Poker Tour, c'est bien sûr l'occasion de recroiser des réguliers, ceux qui ne manquaient jamais la moindre étape. Les membres du Team Winamax évidemment, mais aussi des valeurs sûres de la scène française, européenne et internationale.

Samy Dubonnet

Mais un événement d'une telle envergure sur le sol européen, plus de deux ans après le précédent, a aussi attiré bon nombre de récréatifs privés de cartes depuis trop longtemps, ou des anciens retirés des tapis verts bien avant le début de la pandémie. On pense notamment à deux revenants qui n'ont malheureusement pas franchi ce Day 1B : le Grenoblois Dorian Hem, grand ami de Pierre Calamusa, ainsi que Fabrice Soulier, revenus taper le carton à la surprise générale. Enfin, il y a ceux dont on a tellement pris l'habitude de raconter les exploits online que l'on pense les avoir déjà suivis mille fois sur ce genre de tournois... alors qu'ils sont en plein baptême du feu. N'est-ce pas Nicolas 'Chevre.Miel' Vayssières, Samy 'miles cordis' Dubonnet (photo)ou même François 'On_The_Road' Pirault ?

Kool Shen

Jura Style

Un Top Shark 2021 qui nous sert d'habile transition vers le récit de la journée de nos W rouges, qui fut pour le moins mouvementée. Alors que Leo Margets, Mustapha Kanit, Guillaume Diaz puis Romain Lewis ont grillé toutes leurs cartouches ce vendredi, ils sont quatre à rejoindre Pierre Calamusa et Gaëlle Baumann au Day 2, dont François, accompagné d'Adrián Mateos, Davidi Kitai et Kool Shen. Le dernier cité a pu compter sur l'aide de la croupière Stéphanie (photo), qui l'a bien servi pour remonter et finir la journée légèrement au-dessus de la moyenne, avec un tapis de 83 900. "J'étais tombé à 36 000, nous a soufflé le rappeur. J'ai notamment perdu pas mal de jetons sur un coup un peu fou. J'ouvre T9 et j'entends "call", "call", "call", "call"... Là-dessus, le joueur en grosse blinde, et je pense qu'il se trompe, fait 12 000. Je suis obligé de payer : s'il a deux As, j'ai la main parfaite pour les craquer. Sauf qu'il n'y a rien d'autre à raconter, je n'ai pas touché et voilà."

Davidi Kitai

Kitbul aussi est passé à côté d'un coup potentiellement très lucratif, lors du tout dernier niveau. "Je relançais toutes les mains et j'ai l'impression que ça mettait un peu en tilt le joueur deux crans à ma gauche." À tel point que ce dernier se chauffe à squeeze à tapis pour ses trente dernières blindes et se fait payer par Dav' avec deux 10. "Il peut faire ça avec beaucoup de pocket paires," explique le Belge, qui se retrouve finalement en flip contre... Roi-Valet off. La pièce tombe du mauvais côté, tout comme ce pot de 70 000 pions. Cela n'empêche pas le Génie de boucler ce Day 1 avec un stack à six chiffres, de 105 500. C'est un tout petit peu moins bien que les 127 400 de François, mais nettement mieux que les 28 800 d'Adrián, qui n'a décidément pas eu la partie facile aujourd'hui, dans la foulée de son élimination prématurée du Super High Roller.

Antoine Saout

Pour le reste, côté français, selon les premiers recensements et en attendant le chipcount officiel, le leader provisoire est un certain Kevin Montalto, pour l'instant inconnu de nos services. Il devance notamment Nicolas Burtin, Antoine Saout (photo), Antonin Teisseire, Ugo Faggioli, Arthur Conan, Alexandre Amiel, Quentin Roussey, Paul-François Tedeschi, Alexandre Réard, Florent Estegassy, Bruno Fitoussi, Jimmy Guerrero, Ibrahim Senoussi, Clément Bonnant, Mickaël Lacaze ou encore Serge Chechin, soit un contingent résolument reggish. Ils font tous partie des 292 survivants d'un Day 1B qui a finalement rassemblé 742 entrées, pour faire grimper le total à 1 160 (chiffres à confirmer). Celui-ci devrait encore gonfler très légèrement, le bureau des inscriptions restant ouvert jusqu'au coup d'envoi du Day 2, samedi à midi.

Juan Pardo

On y retrouvera forcément bon nombre de visages connus, tels ceux de Juan Pardo (photo), Piotr Nurzynski, Hossein Ensan, Gianluca Speranza, Chris Brewer, Jason Wheeler, Pedro Marques, Tobias Peters, Martin Kabrhel, Stephen Chidwick, Sebastian Malec, William Kassouf et Ana Marquez. Tous n'auront alors qu'un objectif en tête : foncer vers les places payées, dont le nombre devrait tourner autour de 170. On se retrouve demain pour vous raconter tout ça du mieux possible. D'ici là reposez-vous bien !

Révisez vos champions EPT

- 11 mars 2022 - Par Flegmatic

Main Event - 5 300 € (Day 1B)

Le circuit EPT a été mis au repos forcé pendant plus de deux ans et vous êtes un peu rouillé. Non, ne prenez pas cet air contrit, on ne vous juge pas et même, on vous comprend. Pour nous aussi, sur ces premiers jours de reprise, il nous est parfois difficile de remettre des noms sur des visages que l'on n'a pas croisés depuis longtemps, sans même parler de se souvenir de leur palmarès. Heureusement pour vous, bande de petits veinards, vous pouvez compter sur nous pour faire nos devoirs et vous rafraîchir la mémoire. Et pour être honnête, cela nous amuse assez de nous prêter, lors de ces Day 1 pas toujours follement passionnants, à l'un de nos exercices préférés : combien de vainqueurs EPT peux-tu reconnaître au milieu du field ? Allez, c'est parti pour le petit test de fin de journée.

Davidi Kitai

Commençons par le plus évident, dont le sacre à Berlin va souffler dans quelques semaines sa dixième bougie, le Génie belge aux plus de dix millions de dollars de gains en live, actuel plus ancien membre en activité du Team Winamax, Davidi Kitai.

Niall Farrell
Un autre détenteur de la Triple Couronne, sacré à Malte en octobre 2015, l'Écossais Niall Farrell.

Adrián MateosOn a tendance à l'oublier, mais en 2015 à Monte-Carlo, Adrián Mateos est devenu le premier Champion EPT de l'histoire de son pays, collectant à seulement 20 ans son deuxième gain à sept chiffres sur le circuit. C'est peu dire que le Madrilène a confirmé son talent depuis.

Jan Bendik
Toujours dans la Principauté, un an plus tard, j'ai écœuré pas moins de quatre Français en finale, dont Pierre Calamusa puis Adrien Allain en heads-up. Je suis, je suis, je suis... Jan Bendik !

Jasper Meijer Van Putten
Quelques mois plus tard ici-même à Prague, Jasper Meijer Van Putten remportait ce qui avait été annoncé comme étant le tout dernier Main Event European Poker Tour de l'histoire. Heureusement, après une année 2017 rebrandée PokerStars Championship en forme de fiasco marketing, la marque EPT est revenue plus forte que jamais en 2018.

Frederik Jensen
Outre Barcelone, étape incontournable de la saison, il fut un temps où le circuit européen s'arrêtait dans une autre ville espagnole, à Madrid, au Gran Casino Torrelodones - où aura lieu du 5 au 15 mai le Winamax Poker Open. Frederik Jensen en a bien profité, en remportant le Main Event en 2012 pour près d'un demi-million d'euros.

ElkY
En janvier 2008, le poker était presque un autre jeu. ElkY lui est toujours là, plus de 14 ans après sa victoire sur le PCA.

Piotr Nurzynski
On termine en montant de plusieurs crans dans la difficulté, avec le Polonais Piotr Nurzynski, Rey de Barcelona en 2018.

Un peu moins nombreux qu'escompté

- 11 mars 2022 - Par Flegmatic

Main Event - 5 300 € (Day 1B)

À la question "Ce Main Event de l'EPT Prague 2022 fixera-t-il un nouveau record pour l'épreuve dans la foulée de ceux recensés sur les deux tournois Eureka ?", la réponse risque fort d'être négative. Au retour du dinner break, la clock du tournoi affichait ainsi 676 entrées qui, couplées aux 418 inscriptions du Day 1A, permettent de constituer un field à quatre chiffres, mais pas de dépasser les affluences des éditions précédentes. Pour une deuxième journée de départ, ce Day 1B reste pour l'instant derrière les 745 entrées de 2019 et surtout les 934 de 2016, année du record. Ce Main Event 2022 devrait tout simplement tomber dans la moyenne de ce qui se fait ici depuis 2013, et dans un contexte post-pandémique couplé à une guerre ouverte entre deux pays européens à moins de mille kilomètres d'ici, on a envie de penser que ce n'est déjà pas si mal.

Kool Shen

Une fois cette première observation faite, il était temps de commencer à déambuler entre les tables, mes pas m'amenant en premier autour de celle d'un Kool Shen en pleine main. Après avoir défendu sa grosse blinde, Bruno place un check/raise sur un flop A9J qui fait fuir son adversaire. "J'avais deux paires Valet-9, précise un KS légèrement au-dessus des 60 000 aux blindes 300 / 600, soit deux tapis de départ. J'ai touché pas mal de jeu, poursuit-il, notamment un brelan de 2 sur Valet-7-2. Je check/call au flop puis check/raise sur un As turn. Elle fold et me dit avoir passé As-Valet, mais je n'y crois pas. C'était contre une joueuse espagnole très sympa," conclut-il en désignant Ana Marquez, assise deux tables plus loin. Une Ana Marquez que vous pouvez d'ailleurs retrouver actuellement dans la première saison des Winamax Live Sessions Espagne, qui en est déjà à son onzième épisode.

François Pirault

Mais le meneur de troupes du côté de nos W rouges, avec environ 110 000 jetons, semble pour l'instant être François Pirault. Après s'être fait sortir prématurément hier de son tout premier Main Event EPT, On_The_Road continue de surfer aujourd'hui sur son excellent début de journée. "J'ai pris 80 blindes à Fabian Quoss dès le premier niveau en floppant un carré !, nous a-t-il appris. J'ai As-7 off de grosse blinde et lui est au bouton. Je check/call mi-pot sur 777 et il mise ensuite 2 500 dans 1 700 sur un 5 au turn. La rivière est un 9, je check/raise de 5 000 à 10 000 et il fold. Je m'attendais à ce qu'il environ 0% du temps, mais bon."

Arthur Conan

On vous a parlé depuis hier des finales d'Alexandre Réard sur l'Eureka Main Event et des quatre Français en TF du High Roller à 2 200 €, dont Romain Lewis, tous sans succès, mais un de nos compatriotes a bel et bien déjà soulevé un pique depuis le début de ce festival praguois. Ce Français, c'est Arthur Conan, lauréat dans la nuit de mardi à mercredi de l'Event #14, un Hyper Turbo Knockout à 2 150 € l'entrée pour un joli pactole de 53 840 €. En finale, il s'est notamment défait du Britannique Conor Beresford (5e), avant de sortir vainqueur de son heads-up contre le Champion du PSPC Ramon Colillas.

Alexandre Amiel

Alexandre Amiel aussi reste sur une victoire, début décembre, sur un "500 du mercredi " du Club Barrière et a retrouvé avec plaisir l'ambiance unique d'un festival EPT, avec toutefois quelques différences par rapport à ces précédentes expériences. "Je n'avais jamais vu ça, a lâché le producteur TV lors du dinner break partagé avec les membres du Team Winamax. Les mecs s'envoient en l'air avec top paire quand il y a des quintes ou des couleurs possibles. Un pro américain à ma table a monté quelque chose comme 200 000 : à chaque fois il avait les nuts et à chaque fois on lui a tout donné. Et moi au milieu de tout ça, je suis toujours à 30 000, je n'arrive à rien récupérer !" Et puis les deux premières mains au retour de la pause sont venues changer la donne : "J'ai gagné un gros flip avec deux Dames contre As-Roi et j'ai sorti un short avec As-9 contre Roi-10." Et hop, 75 000 jetons tous neufs.

Romain Lewis

Une reprise qui a moins souri à Romain Lewis, sorti puis re-rentré, tout comme Guillaume Diaz. Les deux potos jouent désormais sans filet.

Koray Aldemir
Et un Champion du Monde, un ! Bonjour Monsieur Koray Aldemir.

Malec - Pécheux - Ensan
En voici même un deuxième (à droite), qui a aussi la particularité de s'être imposé ici en 2015 : Hossein Ensan partage sa table avec un autre vainqueur EPT - lui c'était à Barcelone en 2016 - Sebastian Malec (à gauche). Entre les deux, Erwann Pécheux se demande sans doute dans quel genre de bourbier il est tombé.

Day 1A du Main Event : le bilan chiffré

- 11 mars 2022 - Par Benjo DiMeo

Day 1A : 418 inscriptions, re-entries inclus (officiel) / 134 restants (dont 14 Français)
Chipleader : Jack Sinclair (UK) 317 900

Top 10

Jack Sinclair EPT Prague 2022Jack Sinclair (UK) 317 900
Sharon Sade (Israel) 312 200
Ezequiel Waigel (Argentine) 258 800
Daniel Dvoress (Canada) 237 200
Boaz Madhala (Israel) 227 700
Manuel Fischer (Allemagne) 211 600
Shai Arbel (Israel) 209 400
Gergely Kulcsar (Hongrie) 183 300
Duco ten Haven (Pays-Bas) 177 200
Daniele Lunario (Italie) 175 600

14 Français

Arnaud Enselme EPT Prague 2022Arnaud Enselme 160 900
Manuel Labous 151 400
Axel Hallay 136 200
Yannick Cardot 131 700
Maher Nouira 118 700
Pierre Calamusa (Team Winamax) 105 000
Remi Castaignon 77 500
Cedric Schwaederle 71 100
Ouassini Mansouri 70 000
Ivan Deyra 62 100
Benjamin Chalot 47 300
Julien Martini 34 500
Gaelle Baumann (Team Winamax) 23 000
Jean Michel Ploch 18 100

Le reste du field (sélection)

Ramon Colillas EPT Prague 2022Ramon Colillas (Espagne) 147 000
Alejandro Lococo (Argentine) 139 200
Steven van Zadelhoff (Pays-Bas) 98 400
Ben Heath (UK) 68 000
Niklas Astedt (Suède) 67 600
Dominik Panka (Pologne) 66 800
Dimitar Danchev (Bulgarie) 64 700
Ole Schemion (Allemagne) 57 800
Moritz Dietrich (Allemagne) 17 700
Jakub Michalak (Pologne) 17 100

Blindes au départ du Day 2 : 800 / 1 600 BB ante 1 600
Day 1B : coup d'envoi vendredi à 12h