Winamax

Day 1A : le bilan chiffré

- 12 décembre 2019 - Par Rootsah

Day 1A : 391 entrées / 127 survivants (dont 16 FR) / Chipleader : Pierre Calamusa (France, Team Winamax) : 457 000

Top 10 :

Calamusa10
Pierre Calamusa (France, Team Winamax) 457 000
Stefan Egermann 285 600
Roland Chassing (France) 248 600
Yehuda Cohen 213 700
Steve O'Dwyer 206 400
Bhavin Khatri 199 600
Yehia Said 224 000
Przemyslaw Glaner 194 700
Mikalai Pobal 192 600
Mustafa Jukovic 189 900

16 Français :

Pierre Calamusa 457 000
Roland Chassing 248 600
Sylvain Loosli 166 000
Thi Xoa Nguyen 150 000

Jeremy-Saderne
Jeremy Saderne 116 000
Jimmy Guerrero 108 000
Rabah Ait Abdelmalek 100 000
Ibrahim Senoussi 96 000
Etienne Fortin 91 700
Kalidou Sow 79 000

Xavier Mouysset 72 300
Gaelle Baumann (Team Winamax) 46 000

Tedeschi
Paul-François Tedeschi 40 100
Aladin Reskallah (Team Winamax) 33 300
Jean Desmottes 31 100
Adrien Delmas (Team Winamax) 15 000

Reste du field (sélection) :

Aliaksei Boika 156 000
Dinesh Alt 145 400

Thomas-Boivin
Thomas Boivin 143 800
Andrea Dato 145 800
Arsenii Karmatckii 119 500
Artur Martirosian 114 700
Simon Brandstrom 110 500
Dietrich Fast 105 200
Adrian Mateos (Team Winamax) 104 100
Nicolas Grieco 99 100

Hossein Ensan 94 800

Sergio-Aido2
Sergio Aido 88 000
Asi Moshe 86 000
Jan Bendik 84 900
Juha Helppi 79 700
Orpen Kisacikoglu 79 300
Stephen Chidwick 78 100
Mateusz Wozniak 76 600
Juan Pardo 50 000
Stefan Jedlicka 34 000
Preben Stokkan 31 000

Steven Van Zadelhoff 30 000

Ognyan-Dimov
Ognyan Dimov 30 000
Serge Didisheim 28 000
Rainer Kempe 23 200
Nikita Lebedev 18 300

Le classement complet du Day 1A

Tapis moyen : 92 362
Blindes au départ du Day 2 : 800/1600 Bouton Ante 1600

Pierre, à la folie

- 12 décembre 2019 - Par Rootsah

Pierre "LeVietFou" Calamusa emballe un stack monstrueux (457 000)
Cinq pros Winamax se qualifient pour le Day 2
Main Event 5 300 € (Fin du Day 1A)

Calamusa-Chip2
Déjà, au dinner-break, on se demandait qui allait pouvoir rattraper Pierre Calamusa au chipcount avant le coup de sifflet final du Day 1A. "LeVietFou" possédait alors plus de 200 000 jetons... Quatre niveaux de 60 minutes plus tard, nous avons la réponse: personne ! Car Pierre ne s'est pas contenté de conserver son stack : il termine la journée avec un sac bourré de jetons, 457 000 très exactement, ce qui représente pas moins de 15 starting stacks !

Stack-Pierre
Le pro Winamax paraissait pourtant bien fatigué après cette journée de rêve : "En fait, quand tu joues pleins de mains, c'est plus fatiguant que quand tu as 20 blindes et que tu passes ton temps à folder... " confie Pierre, qui nous assurait également avoir vu beaucoup de jeu ce mercredi (on s'en doutait). Il s'est même autorisé un petit délai supplémentaire à la fin de la pause-dîner avant de rejoindre ses partenaires de jeu... Déjà chipleader pour le Day 2 de l'EPT National il y a trois jours, le Grenoblois pourrait bien récidiver pour la seconde journée du Main Event vendredi, en attendant les résultats du Day 1B.

Team-Winamax1
Mais si le grinder a monopolisé l'attention aujourd'hui, quatre de ses coéquipiers ont également validé leur billet pour la suite du tournoi. C'est le cas de son pote Aladin Reskallah, qui a vécu une partie totalement opposée : "Je termine à 33 300. Du gros grind ! plaisantais le double vainqueur de la Top Shark Academy. En vrai, il n'y a pas grand-chose à signaler, j'ai stagné entre 25 000 et 35 000... Je n'ai pas eu de premiums, pas fait de mains postflop..." Pour le Lyonnais, l'essentiel est bien de passer au step suivant !

Même son de cloche chez Adrien Delmas, qui termine avec 15 000 jetons : "Cette journée, c'était un test de patience... Je n'ai joué que des petits pots !" "Au moins, tu as économisé 5k", lui lançait Aladin. C'est vrai, le résident londonien n'a donc pas re-entry mais reprendra avec moins de dix blindes au Day 2.

Gaelle-Baumann3
Pour Gaëlle Baumann, la journée également été compliquée, même si la joueuse termine avec 46 000. "C'était l'enfer, super dur, souffle la Strasbourgeoise. J'étais card dead, et ça s'est amélioré à mon changement de table : je suis montée à 60 000, mon maximum aujourd'hui, mais je ne suis pas hyper contente de ce que j'ai fait à table." Mais cela suffit pour passer le premier jour de ce Main Event.

Enfin, Adrian Mateos Diaz, à peine remis de sa 3e place dans le Super Highroller cet après-midi, est vite entré dans la danse : après une première bullet infructueuse, l'Espagnol est repassé à la caisse avant de remettre la "Maquina" en marche, pour terminer avec un joli stack de 104 000 ! Inutile de préciser qu'il sera évidemment dangereux vendredi, grâce à une confiance au top.

Parmi les autres joueurs qualifiés pour le Day 2 à l'issue des 10 niveaux de 60 minutes, un seul aurait pu contester l'hégémonie de Pierre : l'Allemand Stefan Egerman, second en jetons avec 285 000, pas beaucoup plus que le stack de Pierre à 21 heures. Dans le top 10, on retrouve aussi Mikalai Pobal, tandis que l'ex-pro Winamax Sylvain Loosli a emballé 166 000 jetons. Le Belge Thomas Boivin est pas mal avec 143 000, suivi par d'autres Tricolores comme Jeremy Saderne (116 000), Jimmy Guerrero (108 000), Rabah Ait Abdelmalek (100 000) ou Paul-François Tedeschi (40 100). Ils sont imités par quelques têtes d'affiche étrangères comme Orpen Kisacikoglu, Steve O'Dwyer, Stephen Chidwick, Ognyan Dimov, Rainer Kempe ou Juan Pardo. Finalement, 127 joueurs passent le cut à l'issue de ce Day 1A, et reviendront dans deux jours pour continuer le tournoi (qui reprendra au blindes 800/1 600 BB ante 1 600).

Ce n'est pas (encore) le cas des pros Winamax Romain Lewis, Guillaume Diaz, Leo Margets et Davidi Kitai, éliminés mais qui utiliseront certainement l'option re-entry pour le Day 1B, qui débutera à midi ce jeudi 12 décembre au Hilton Hotel.

Leurs compagnons d'infortune Rémi Castaignon, Antoine Labat, Alexandre Viard, Derek Ip, Corentin Ropert, Nicolas Dumont, Paul Newey, Gary Hasson, Dimitar Danchev, Michal Mrakes, Mehdi Violleau, Johan Guilbert, Sonny Franco, Maria Lambropoulous, Jean-Noel Thorel, Jorryt van Oof ou encore Ramon Colillas devront faire de même pour conserver leurs chances dans ce Main Event.

Croupière
Quant à nous, on se retrouve ce jeudi vers midi pour le Day 1B de cette épreuve, qui devrait faire le plein. Ah oui, on comptabilise déjà pas moins de 391 inscriptions pour ce premier jour de tournoi (dont 31 re-entries). L'an passé, on avait enregistré 20 entrées de moins sur le Day 1A... Autant dire qu'il ne sera pas facile de se frayer un chemin entre les tables dans quelques heures ! En attendant de voir déferler la marée de joueurs prévue par le baromètre, bonne nuit à toutes et à tous !

Pierre Calamusa, le bâtisseur

- 11 décembre 2019 - Par Rootsah

Pierre Calamusa est parti sur les chapeaux de roue
Cinq membres du Winamax en lice pour atteindre le Day 2
Main Event 5 300 € (Day 1A)

Salle3
Il est temps de s'attaquer au tournoi principal de cet European Poker Tour Prague 2019 : le Main Event à 5 300 € ! L'épreuve a donc débuté ce mercredi 11 décembre, tandis que le vainqueur sera connu mardi 17 décembre. Deux journées de départ sont au programme, avec un Day 1A dont le coup d'envoi a été donné à midi à l'hôtel Hilton. Chaque participant dispose d'un stack de 30 000 jetons à faire fructifier sur des niveaux de 60 minutes (départ aux blindes 100/100), qui passeront à 90 minutes pour le Day 2 vendredi. Un re-entry par joueur est autorisé sur l'ensemble du tournoi, sachant qu'il est possible de s'inscrire lors de l'intégralité de chaque Day 1. On peut également register jusqu'au début du Day 2 samedi si on le souhaite...

Alors qu'il reste un gros niveau à jouer dans le Day 1A, le tableau indique 385 entrées : c'est déjà mieux que les 371 inscriptions validées l'an passé. Parmi les joueurs ayant fait gonfler le chiffre, on retrouve de nombreux pros Winamax, les membres du Team ayant pour la plupart décidés de commencer leur tournoi ce jeudi. Ils connaissent pour l'instant des fortunes diverses, mais l'un d'eux se porte mieux que les autres : il s'agit de Pierre Calamusa, qui a déjà construit une belle muraille de jetons, et se positionne en tête des charts !

Calamusa-chipleader
LeVietFou" s'est offert un dinner-break prolongé. Mais celui qui a déjà fini 31e de l'EPT National Prague hier peut se le permettre... Pierrot pointe actuellement à 275 000, et sa muraille de jetons prend pas mal de place à table !


Table-pierre
On ne peut cependant pas dire que le Grenoblois soit assis à la table la plus facile, puisqu'il après avoir sorti Maria Lambropoulos, il a vu débarquer Stephen Chidwick (siège 1), Sam Greewood (siège 2) et Sergio Aido (siège 5)

Delmas-Guerrero
Adrien Delmas joue en compagnie du régulier live français Jimmy Guerrero, qui a monté près de 100 000 jetons. Shortstack, le Top Shark 2018 doit aussi affronter le Highroller chèque Martin Kahbrel ainsi que le vainqueur du PSCP 2019 Ramon Collilas

Reskallah-Main
Aladin Reskallah, lui aussi shortstack, a déjà tenté sa chance sur plusieurs tournois à Prague

Kitai1
Davidi Kitai, ITM sur l'EPT National, continue sur sa lancée, tout comme Gaelle Baumann (elle aussi payée sur ce fameux "1k EPT") qui est encore in à l'entame du dernier niveau


Mateos-Main
Tout juste auréolé de sa troisième place sur le Super Highroller, Adrian Mateos est en confiance pour le Main Event. Il a déjà sauté une fois, et a re-entry dans la foulée... Sans doute a-t-il pour plan de jouer le Highroller à 25 000 € prévu demain s'il se qualifie pour le Day 2 ce soir. En attendant, il doit composer avec Juha Helppi, Martin Stazsko et Serge Didisheim

D'autres pros W préfèrent retenter leur chance demain, comme Guillaume Diaz, qui devrait être imité par Romain Lewis, éliminé peu après le dinner-break, ainsi que Leo Margets, qui n'a pas passé le cut aujourd'hui.


Le clan français est évidemment bien représenté, puisque outre nos pros W, on retrouve :

Loosli-Sow
Sylvain Loosli, qui joue son premier EPT Prague sans logo Winamax depuis cinq ans. Avec 150 000, le résident londonien plaisante en expliquant qu'il s'est servi dans le stack de Kalidou Sow, qui n'a plus grand-chose devant lui. "Il venait d'arriver, je l'ai bien accueilli !" renchérit le vainqueur de ce tournoi il y a deux ans.

Les Bleus peuvent aussi compter sur Paul Tedeschi, Johan "YoH ViraL" Guilbert, Jeremy Saderne ou encore Mehdi Violleau, qui joue a une table compliquée. Enfin, pas vraiment selon lui. "Apparement, il y a plein de tops regs, comme le siège 2, là (Dietrich Fast, plus de 7 millions de dollars de gains en tournoi et détenteur d'un bracelet WSOP). Mais les mecs ne jouent que leurs cartes, ils ne bluffent jamais et font des sizings en fonction de leurs mains... Je surestime mes adversaires ! Je dois écouter mes reads !" Mehdi joue en face du Belge Jacques Misonne.

Juan-Pardo
Chez les têtes d'affiche, on retrouve également Juan Pardo (photo), Per Linde, Ben Heath, Kimmo Kurko, Steve O'Dwyer, Simon Brandstrom (qui a gagné le Main Event de l'EPT Barcelone cet été), Andrea Dato, Ognyan Dimov, Alexis Boika, Orpen Kisacikoglu, Michael Kramer, Serge Didisheim... Nous ferons un point sur les bustos en fin de journée.

Le Day 1A se terminera vers minuit, une fois bouclés dix premiers niveaux d'une heure. On ne vas pas tarder à emballer les jetons...